A LA UNE

Save the dates

Les exosquelettes de Nonet en démonstration à la Foire de Libramont

A Libramont , Nonet organisera des démonstrations afin de sensibiliser le monde agricole à cette technologie. À ne pas manquer !!`

Exosquelette - copie.jpg
Nonet illu.jpg

En Wallonie, le secteur de la construction utilise déjà des exosquelettes. Dans le   cadre de la stratégie Digital Wallonia, l'entreprise Nonet est invitée à présenter cette technologie au secteur agricole et métiers lourds pour envisager l'intérêt de ce dispositif par des démonstration. Celles-ci auront lieu  sur l'espace Smart Farming by Digital Wallonia le samedi 27 juillet après-midi à partir de 13h30 jusqu’à 17 heures. Le groupe Nonet vous invite à découvrir de nouvelles possibilités de travailler grâce à la technologie des exosquelettes. Les exosquelettes sont des structures mécaniques innovantes qui augmentent les capacités de l’humain : un exosquelette permet de soulever plus facilement 20 kg supplémentaires et donc de soulager le travail des opérateurs. Cette technologie, initialement utilisée par l'armée, se développe de plus en plus dans d'autres secteurs tels que les hôpitaux, la construction, les métiers dits lourds et, pourquoi pas, l'agriculture. Les visiteurs de la Foire sont invités à essayer cette technologie avec du matériel type tronçonneuse, taille-haie, etc. Programme 13h30: Présentation de l'entreprise Nonet et de la technologie exosquelette .13h40: Démonstration de l'exosquelette. 14h00: Début des essais pour le public sur inscription. 17h00: Fin des essais et des démonstrations. (info : www.nonet.be) © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

À LA UNE

Save the dates

Comme à chaque édition, JCB exposera  à Libramont une vaste  gamme de machines destinées à l’agriculture mais aussi à la construction. Cette incontournable et importante manifestation du monde agricole  qui en est à sa 85ième édition  aura lieu le dernier week-end de juillet. Tous les jours dans l’espace Genitec des démonstrations de matériels de génie civil et de manutention  sont présentés en conditions réelles de travail par des opérateurs chevronnés.

JB Agri.jpg
JCB 407.jpg

Parmi les 14 machines proposées par JCB , épinglons le TELESCOPIC JCB 527-58 Agri  qui offre un confort exceptionnel, grâce à sa cabine spacieuse, sûre et à son accès  facile sur le côté. Le constructeur britannique attache beaucoup d'importance au confort de l’opérateur car il se traduit par de véritables améliorations dans la productivité tout au long de la journée.Ainsi, tout est conçu en fonction de l’opérateur : du siège suspendu et de la colonne de direction entièrement réglable jusqu’aux commandes ergonomiques sur la console avant, en passant par le support de téléphone portable et les bouches d’aération idéalement placées. Les visiteurs auront aussi l’occasion de découvrir la chargeuse articulée  de petite puissance JCB406 qui offre une grande productivité avec un rapport poids/puissance optimal , ce qui en fait un porte-outils idéal. Cette chargeuse est entrainée par un moteur conforme à la norme Tier 4 Final. La 406 est équipée d’un nouveau joystick ergonomique qui offre une utilisation intuitive et confortable. À découvrir sur le stand  67-01. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

À LA UNE

Save the dates

À la foire agricole de Libramont qui aura lieu le dernier week-end de juillet, Van Haut présentera à nouveau une belle sélection de la gamme des pelles Sany de 1,6 tonne à 15 tonnes. En plus de ces excavatrices, Van Haut proposera également un éventail des accessoires Steelwrist et Cangini dont il a la distribution

Sany SY50 in actie Bedburg.jpg
X18_Tiltrotator Steelwrist copie.jpg

Les mini pelles à rayon court arrière de 2,7, 3,7 et 5,4 tonnes sont équipées en standard de deux lignes hydrauliques supplémentaires qui peuvent être utilisés avec des joysticks à commande proportionnelle. En outre, elles sont dotées d'un contrôle de flux  hydraulique qui peut être réglé très facilement sur l'écran  de contrôle de la machine pour différents outils de travail. Sany prouve qu'un constructeur chinois peut également fabriquer des produits de qualité supérieure. À cette fin, il a recourt à des composants de fabricants occidentaux et japonais renommés. Les machines  qui seront exposées sont pourvues de moteurs Yanmar ou Isuzu, de composants hydrauliques tels que Bosch-Rexroth, Kawasaki ou Kasappa. Pour renforcer cet argument, Sany offre également une garantie de 5 ans sur ces machines. Il n’est donc pas surprenant que Sany occupe déjà une position de leader parmi les fabricants mondiaux d’équipement de construction. L’an dernier quelque 46 000 excavatrices ont été  produites. Pour Sany  ce chiffre  a été plus que probablement supérieur à celui de tout autre fabricant. À Libramont, Dries Van Haut vous accueillera personnellement  sur son stand 82.02 afin de vous informer en détail  sur ces pelles et  accessoires  qui vous seront proposés. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

ÉVÉNEMENT

Retenez bien ces dates!

Rendez-vous d'affaires exceptionnel, unique par son importance, MATEXPO 2019, Salon International des techniques, des machines et du matériel pour le BTP, les travaux de voiries, le terrassement, le recyclage et la manutention, occupera du 11 au 15 septembre prochains le vaste espace des Halles de Courtrai Xpo.

Un événement d’une portée national et international

TITRE copie.jpg

Il faut souligner le caractère national et international de cette manifestation. MATEXPO est devenu le seul salon professionnel de son espèce en Belgique et le plus important du Benelux. Il rayonne également dans le Nord de la France

Il faut se rendre à Matexpo

Mat15_Pers_Foto2013_01 - copie copie.jpg

Lieu privilégié où se rassemblent les techniques et les hommes, les promoteurs de matériel et les utilisateurs, MATEXPO offre des opportunités de contacts fructueux. C'est dans toute la force du terme un centre d'affaires unique en son genre où s'ouvre le dialogue entre professionnels, où se nouent des échanges, où se concluent des promesses de contrat, où les innovations technologiques les plus récentes sont mises en présence des entreprises dont elles stimulent les moyens d'action et la productivité. C'est aussi, par le nombre d'exposants et de visiteurs un lieu de convergence vers lequel affluent quelque 90% du marché. MATEXPO: il faut y être ou y aller. C'est, dans les deux cas, une nécessité absolue.

Matexpo en quelques chiffres

HMB Lion - copie copie.jpg
Wirtgen SP 15 i - copie copie.jpg

C’est 370 exposants, 1500 marques dont de nombreuses primeurs,135.000 m2 d’espace d’exposition, plus de 40.000 visiteurs attendus et des parkings avec navettes gratuites.

Des Awards

Depuis 2007, des prix sont décernés aux exposants proposant le produit le plus innovant (Innovation Award) ou le produit possédant les propriétés les plus écologiques (Green Award). Cette année encore, un jury composé de spécialistes du secteur sélectionnera les machines et équipements les plus visionnaires. Cette édition sera complétée par un 3ème prix : le Safety Award. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONJONCTURE

Ventes de machines 2018 en Belgique: Les mini pelles et les télescopiques cartonnent

mini pelle 17Z-9A  hyundai copie.jpg
jcbthl53595-01 - copie.jpg

Lors de la traditionnelle présentation du dossier Economique de la Sigma, son président  Dries Van Haut a dressé un bilan  sur les ventes de matériels du BTP  en Belgique pour l’année 2018 « Les résultats de la section Génie civil/Bâtiment sont supérieurs à 2017. De plus, l’année 2019 devrait connaitre elle aussi une croissance d’autant plus que l’après-Matexpo de septembre prochain devrait encore booster les ventes » a souligné avec force Dries Van Haut. Pour la section Génie Civil l’année 2018 a été une année record  «  plus 8% » ( 6634 machines livrées)  surtout avec une  nette augmentation  de 8,2% pour les mini pelles qui affichent  2350  unités  et  les télescopiques qui dépassent les 1000 machines : 1257 soit + 28, 3% par rapport à 2017.  En cause : le secteur de la location.

Les  gagnants

AVANT Braine le 20 mars 2018 - copie copie.jpg

 Outre les mini pelles et les télescopiques relevons quelques belles performances  comme  les petites chargeuses sur pneus  en dessous de 80 ch qui progressent  de 22,4% soit  635 chargeuses (519 en 2017). Autre grande satisfaction les  bouteurs sur chenilles « plus 24,5% », les tombereaux articulés « plus 12,5% » et les chargeuses pelleteuses  qui doublent leurs scores par rapport à 2017 « plus 114,3% ».

 Les perdants

Par contre, côté baisse on note une fois de plus un déclin des pelles sur pneus « moins 9,6% ». Quant aux pelles sur chenilles, on note  également un reflux de 3,1%.  Les reculs apparaissent aussi dans les catégories de machines dont les nombres sont faibles telles que les grues  automotrices, les finisseuses et les tombereaux rigides. Il en va de même avec les équipements comme les brise roche, les broyeurs, cisailles, etc.

Record de ventes de matériels aux Pays-Bas pour 2018

KUBOTA KX 016-4  Bl'A 15 04 18 - copie 2 copie.jpg
Chargeuse L150 H - copie copie.jpg

Dans sa dernière édition, le magazine néerlandais BOUWMACHINES a dévoilé les chiffres des ventes  de matériels de terrassement pour 2018. Ainsi pour les minipelles pas moins de 3150 machines, ont été vendues à savoir +15% contre 2750 en 2017. Il en va de même avec les pelles sur pneus : 725 contre 706. Belle progression de 10% pour les pelles sur chenilles qui affichent 840 unités contre 765 en 2017. Relevons encore les chargeuses sur pneus au-dessus de 80 ch qui atteignent 590  machines contre 465 en 2017 soit +27%.Au total pour ces 4 produits ce sont 5320 machines livrées soit 620 unités  en plus par rapport à 2017.

Les gagnants

Pelles sur chenilles: Caterpillar (155 unités), Hitachi (126) et Doosan (111).

Pelles sur pneus: Doosan (147 unités), Liebherr (139) et Volvo (98)

Chargeuses sur pneus >80 ch: Volvo (226), Caterpillar (141) et Case (65).

Minipelles: Kubota (1420), Takeuchi (295) et Hitachi (235).© Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONSTRUCTEURS

Les mini pelles électriques ont la côte

Aujourd’hui, de nombreux constructeurs ont développé des machines dotées de systèmes électriques :parmi ceux-ci, relevons Bobcat, Kobelco, JCB, Komatsu Volvo et Wacker Neuson entre autres. Ces machines silencieuses sont tout indiquées pour travailler dans des espaces réduits et  travaux en sous-sols entre autres.

Bobcat : une machine zéro émission d’une tonne

BOBCAT.jpg

Cette nouvelle machine  « zéro émission » d’une largeur de 72cm à peine est l’engin idéal pour les applications en intérieur comme la démolition et l’excavation de sous-sols. La E10e peut travailler la nuit dans des zones urbaines dû à son très faible niveau sonore  - 64dBA-. Elle est dotée d’une batterie ion-lithium qui ne demande aucun entretien. En outre, elle peut assurer une journée de travail de 8 heures. Sa batterie se recharge complètement en 2,4 heures. Épinglons  aussi son impressionnante compacité  due à son châssis  à voie variable qui réduit sa largeur à seulement 710mm, son arceau de sécurité ( TOPS)  rabattable permettant de passer à travers des ouvertures de faible hauteur  ainsi que son grand confort digne d’une grande pelle.

JCB : une mini pelle 100% électrique de 1,9 tonne

JCB.jpg

Récemment, le constructeur britannique a présenté sa toute première mini 100% électrique zéro émission.Son nom : 19C E-TEC. Le moteur diesel a été remplacé par un moteur électrique et trois packs de batterie lithium-ion offrant une capacité de stockage de 312 Ah (15 kWh). Un chargeur embarqué (entrée en 230 V, 110 en option) offre une autonomie de travail d’une journée, après un temps de charge de 6 heures à l’aide d’une prise 230V conventionnelle. (2 heures en option). Cette machine est 5 x plus silencieuse  (7dBA) qu’une machine conventionnelle. Son système électrique 48 V délivre un couple instantané pour alimenter le système hydraulique à détection de charge ( load sensing) Bosch Rexroth.

Kobelco : une machine de 1,7 tonne

Kobelco.jpg

Proposée à la Bauma 2019, la 17SR est pourvue d’un moteur électrique  avec le concours de fabricant de moteurs allemand Deutz AG (Deutz). Ensemble, cette combinaison permet à la 17SR à moteur électrique de produire zéro émission, un fonctionnement extrêmement silencieux et des coûts de cycle de vie réduits. Pour Kobelco son objectif est de fabriquer une mini-pelle entièrement électrique capable de fonctionner dans les meilleures performances, avec une batterie longue durée pour un confort optimal.  Elle sera disponible pour le marché européen en 2021. Le constructeur entend étoffer encore sa gamme de machines afin d’intégrer des technologies plus avancées, notamment  sur les pelles hydrauliques, dans le but de promouvoir une société durable. Pour Makoto Kato, Directeur général de KCME :  «  En tant que fabricant innovant et avant-gardiste, nous recherchons en permanence de nouveaux moyens de rendre nos engins de construction aussi puissants et efficaces que possible, tout en réduisant notre empreinte carbone ».

Komatsu : une mini pelle de 5 tonnes

mini komatsu.jpg

Komatsu a présenté dernièrement en première mondiale sa nouvelle mini pelle électrique. Ce proto de 5 tonnes combine les expériences de Komatsu avec ses machines hybrides et  avec ses chariots élévateurs à fourche électrique. Komatsu a mis au point le chargeur, le convertisseur haute tension et les autres dispositifs pour offrir les mêmes performances d'excavation qu’un pelle pourvu d’un moteur à combustion interne de la même puissance. Cette mini pelle utilise  la même batterie que l’on trouve sur les chariots élévateurs électriques  de la Série  FE de Komatsu. Son rechargement prend en entre deux et six heures en fonction du travail effectué.  Comme sur  les autres machines, cette mini est dotée de la télématique Komtrax.

Volvo : un Award pour sa mini pelle 100% électrique

volvo .jpg

Lors de la foire d’Intermat 2018, cette mini s’est vue attribuer par un jury européen  un « Innovation Award. Cette mini pelle EX2 est un prototype  entièrement électrique aux émissions de carbone nulles, au rendement énergétique 10 fois supérieur au modèle de mini pelle standard, avec des émissions sonores 10 fois plus faibles. En outre, son coût total d’exploitation est également réduit par  rapport à une mini pelle conventionnelle .Afin de rendre ce proto EX2 entièrement électrique, la motorisation thermique conventionnelle a été remplacée par deux batteries lithium-ion, qui délivrent une énergie de 38 kWh. Leur autonomie est suffisante pour assurer un cycle complet de travail, soit 8 heures «en application intensive », comme le creusement de tranchée. L’hydraulique a été également remplacée par des systèmes électriques nécessitant des besoins de refroidissement moindres.

Wackker Neuson 803 : dual power - double alimentation - 1 mini-pelle, 2 entraînements : double alimentation

Wacker Neuson.jpg

La double alimentation Wacker Neuson est une solution novatrice pour obtenir une alimentation auxiliaire sans émissions. En plus de son moteur diesel intégré, l’unité électrohydraulique HPU8 peut être connectée à la mini-pelle compacte 803 si nécessaire. L’unité HPU8 est techniquement adaptée aux exigences de la mini-pelle 803. On peut ainsi utiliser la mini-pelle avec une alimentation électrique et sans émissions si nécessaire. La manipulation est simple: la connexion du générateur au châssis se fait en Plug & Play – c’est tout. Deux options d’entraînement : diesel et électrohydraulique. Fonctionnement sans émissions si nécessaire : Pour les travaux à l’intérieur et les environnements sensibles. Performance constante avec les deux alimentations, même en mode marteau. Aucune restriction de mouvement pour travailler : Rotation sur 360° avec les deux alimentations. Facilité de manipulation : le poids de la mini-pelle, ses dimensions et son centre de gravité restent inchangés. Wacker Neuson  propose  également deux minis  EZ26E et EZ17E électriques qui  répondent aux exigences du  secteur de la location .© Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg



 

FLASH

Metso acquiert McCloskey

Illu.jpg

Le géant finlandais Metso, va acquérir McCloskey International, un fabricant canadien d'équipements mobiles de concassage et de criblage. Metso a signé un accord en vue de l’acquisition de McCloskey International, afin d’élargir son offre dans le secteur de l’industrie des granulats mais également auprès des entreprises de construction.Le marché des appareils mobiles devrait croître de 4 à 6% par an entre 2019 et 2023. »Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie de croissance rentable de Metso. Il renforce notre activité de granulats dans des secteurs de croissance clé. Les différents cycles de granulats équilibrent bien notre portefeuille de minéraux, qui était auparavant davantage axé sur le secteur minier », a déclaré Pekka Vauramo, président-directeur général de Metso. Pour le constructeur finlandais, les clients des secteurs des granulats et de la construction ont des besoins différents. Cette acquisition vient renforcer ses plans d’expansion visant à approcher ses clients par le biais de multiples canaux et offres complémentaires pour répondre à leurs divers besoins. Pour Markku Simula, président du secteur des équipements pour agrégats chez Metso. «À l'avenir, Metso prévoit de continuer à développer les marques et les canaux de distribution McCloskey indépendamment du réseau Metso » .Au cours de la période de 12 mois se terminant le 30 septembre 2018, McCloskey a réalisé un chiffre d'affaires de 464 millions CAD (308 millions €). Les ventes de la société pour l’exercice clos le 30 septembre 2019 devraient dépasser 500 millions CAD (330 millions €). McCloskey emploie environ 900 employés au Canada, aux États-Unis et en Irlande du Nord. «Nous sommes fiers de la croissance réalisée sur un marché concurrentiel. Je sais que rejoindre Metso est la solution idéale pour tous nos clients, employés, revendeurs et partenaires commerciaux. La combinaison de notre concentration unique sur les produits et les personnes et les ressources mondiales de Metso contribuera à créer des solutions encore meilleures pour nos clients », a déclaré Paschal McCloskey, fondateur de l’entreprise éponyme. L'acquisition est soumise aux conditions de clôture habituelles, notamment aux approbations anti-trust. La clôture devrait avoir lieu au quatrième trimestre 2019. © Bull BTP Photo : Mc Closkey

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONSTRUCTEURS

Metso : 10.000 concasseurs à cône HP  vendus

De gauche à droite, Vincent Follet, Didier Thevenard et Éric Guelton

De gauche à droite, Vincent Follet, Didier Thevenard et Éric Guelton

Le constructeur Finlandais  célèbre le cap des 10.000  concasseurs à cône HP vendus. Ce 10.000e appareil a été livré à Eurovia - filiale du groupe Vinci- lors d'une cérémonie qui s'est tenue dans les installations de Metso à Mâcon en France

Le concasseur  à cône Norberg HP fête cette année ses 30 ans. Le concasseur à cône Série HP  a vu le jour à Milwaukee (USA) au début des années 1980.  Les avancées technologiques du programme de recherche Nordberg® ont redéfini les performances de broyage et ont jeté les bases d'un nouveau type de concasseur à cônes introduit en 1989: la série de concasseurs à cônes hautes performances Nordberg®, aujourd'hui simplement appelée HP. « Le concasseur HP est sans aucun doute l’une des innovations les plus largement utilisées par Metso. C’est une technologie qui a évolué au fil des années pour répondre aux besoins  variables de ses clients, en rendant leurs opérations plus compétitives grâce à des performances éprouvées et à une production fiable dans l’industrie du granulat et minière »  a déclaré Arto Halonen, vice-président, Concasseurs d’agrégats chez Metso. Aujourd'hui, les concasseurs à cône HP sont conçus et fabriqués dans le centre de compétences Metso à Mâcon (France), mais également au Brésil, en Chine et en Inde.

Hyundai livre à ABLE UK sa première pelle sur chenilles HX900. C’est une première Européenne

HX900L_1.jpg

Taylor & Braithwaite, concessionnaire HCEE (Hyundai Construction Equipment Europe) a vendu la toute première pelle sur chenilles HX900 L à ABLE UK, l'un des géants de la démolition. Cette machine de 90 tonnes travaille dans un port situé  sur la côte nord-est de l'Angleterre, près de l'embouchure de la rivière Tees. La machine y cisaille le métal en pièces ce qui permet de le recycler. La HX900 L est équipée d'une cisaille Fortress de 10 tonnes pour les travaux de démolition difficiles. Elle est également équipée d'un godet de 4,85 m³ pour les travaux d'excavation. Après avoir identifié la machine Hyundai la mieux adaptée aux besoins de l'entreprise, Chris Jordan directeur commercial chez Taylor & Braithwaite a signé le contrat avec ABLE. « La société recherchait une machine pour accélérer le processus de recyclage des métaux, car sa charge de travail dans ce domaine avait considérablement augmenté. Elle avait besoin d'une excavatrice capable de travailler dans des environnements difficiles pour gérer des tâches lourdes ». Et d’ajouter : «  Après avoir identifié la machine Hyundai la mieux adaptée aux besoins de l'entreprise, j'ai parlé avec Matthew Davies, le responsable des achats chez ABL. Nous avons discuté des spécifications du HX900 L et de ses capacités, notamment de sa capacité de levage et de sa plage de travail, informations qui ont ensuite été analysées de façon très détaillée par ABLE. Il a fallu environ cinq mois entre la demande initiale et la livraison de la machine sur le site. » Pour Philip Mangan, directeur de ABLE  : « Nous sommes plus que satisfaits de notre machine de 90 tonnes et nous sommes vraiment désireux de poursuivre cette collaboration. Le HX900L fonctionne bien, que demander de mieux ? »

JCB présente une chargeuse pelleteuse pour l’entretien des routes

JCB.jpg

Ce tout nouveau Master JCB 3CX Compact Highway a été  développée pour répondre à la demande sans cesse croissante de réparations efficaces et permanentes des nids-de-poule et du resurfaçage de nos routes. Le Master JCB 3CX Compact  est une machine  polyvalente qui est équipée  d’une raboteuse  2 en 1 de 600 mm  montée à l’avant avec un dispositif anti poussière intégré qui est capable de traiter deux applications différentes. Résultat : plus de travail avec moins d’équipement pour des travaux plus sûrs et  une productivité  considérablement améliorée. La 3CX Compact Highways Master reçoit la fonction Speed Pro qui permet un débit hydraulique contrôlé indépendamment tout en fixant une vitesse de déplacement constante. Relevons encore sa direction automatique à 2 ou à 4 roues commandée par simple pression d’un bouton. Vitesse maxi : 40km/h

Six chargeuses Bobcat pour récolter 160 000 oliviers

Bobat.JPG

La plantation espagnole d’oliviers Servicios Agrícolas La Pamparioma a utilisé six chargeuses sur chenilles Bobcat T770 pour assurer sa dernière récolte. Selon  son directeur Francisco Bujalance plus de 5 000 tonnes d’olives ont été cueillies à l’aide de chargeuses Bobcat T770 équipées de parapluies et de pinces vibrantes adaptées à la taille des olives de la région. La cueillette d'environ 160 000 oliviers, disséminés sur 800 hectares, a duré 100 jours (soit environ 6 000 heures de travail). « Dans notre secteur de plus en plus concurrentiel, nous devons innover pour rester productifs, tout en respectant l'environnement et sans toutefois perdre nos racines », explique Francisco Bujalance.  Et d’ajouter :« Pour différentes raisons, les chargeuses sur chenilles Bobcat T770 sont idéales pour ce type de travail. D'une part, parce que nous avons besoin de moins de personnel, le travail est plus facile et progresse plus rapidement. Les chargeuses s’adaptent également très bien aux divers types de terrains, même difficiles, qu’ils soient plats ou en pente, secs ou boueux. D’autre part, parce que leurs performances et leur maniabilité sont un autre atout majeur. Pour des raisons d'espace, les oliveraies sont de plus en plus remplies. Il faut donc une machine très compacte telle que la Bobcat T770 pour se déplacer dans ces voies étroites avec rapidité et facilité ». La Bobcat T770 avec son parapluie et sa pince fait beaucoup plus que n'importe quelle autre récolteuse d'olives. En comptabilisant un coût de main-d’œuvre réduit, les exploitants obtiennent un excellent retour sur investissement à moyen terme. De plus, il n’est pas nécessaire de déplacer ni de manipuler les olives, car le parapluie se place directement dans la remorque, ce qui rend le travail plus propre et permet de récolter le produit rapidement et au meilleur moment. La plantation avait déjà utilisé la Bobcat T770 lors des précédentes récoltes. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONJONCTURE

Record de ventes de matériels aux Pays-Bas pour 2018

KUBOTA KX 016-4  Bl'A 15 04 18 - copie.jpg
Doosan pneus.jpg

Dans sa dernière édition, le magazine néerlandais BOUWMACHINES a dévoilé les chiffres des ventes  de matériels de terrassement pour 2018. Ainsi pour les minipelles pas moins de 3150 machines, ont été vendues à savoir +15% contre 2750 en 2017. Il en va de même avec les pelles sur pneus : 725 contre 706. Belle progression de 10% pour les pelles sur chenilles qui affichent 840 unités contre 765 en 2017. Relevons encore les chargeuses sur pneus au-dessus de 80 ch qui atteignent 590  machines contre 465 en 2017 soit +27%.Au total pour ces 4 produits ce sont 5320 machines livrées soit 620 unités  en plus par rapport à 2017.

HITACHI Rembert Vandamme - copie.jpg
CASE.jpg

Les trios de tête

Pelles sur chenilles: Caterpillar (155 unités), Hitachi (126) et Doosan (111).

Pelles sur pneus: Doosan (147 unités), Liebherr (139) et Volvo (98)

Chargeuses sur pneus >80 ch: Volvo (226), Caterpillar (141) et Case (65).

Minipelles: Kubota (1420), Takeuchi (295) et Hitachi (235).

© Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

TECHNIQUES & PROCÉDÉS

Avec le nouveau PERFORMANCE TRACKER (WPT), Wirtgen a développé une solution innovante qui permet de documenter avec précision et fiabilité les travaux de fraisage

Calcul automatique de la performance de fraisage grâce au Wirtgen PERFORMANCE TRACKER

photo 1 W210Fi.jpg

Il n’est pas rare sur les chantiers de réfection que les entreprises de fraisage doivent procéder à un fraisage plus conséquent que ce qui était prévu dans l’appel d’offres. Mais alors, comment le prestataire peut-il facturer avec transparence la commande au donneur d’ordre ? Jusqu’à ce jour, il fallait faire intervenir un géomètre, ce qui engendrait des coûts additionnels et des délais supplémentaires. Le Wirtgen PERFORMANCE TRACKER prouve qu’il est possible de faire mieux et, surtout, d’offrir d’autres avantages précieux.

Fournir des informations ciblées

Un solide flux d’informations est essentiel pour assurer la simplicité, la rapidité et la rentabilité de toute procédure. A cette fin le constructeur a mis au point le concept « CONNECTED MILLING » qui assure un flux d’informations direct entre la machine, l’opérateur, le SAV et le service de planification. Le concept repose sur l’infrastructure de la solution télématique existante WITOS

Documentation exacte des données de performance et de consommation

photo 2 W210Fi.jpg

 Le Wirtgen PERFORMANCE TRACKER détermine par scanner laser le profil transversal à fraiser. À l’aide des coordonnées GPS et d’autres capteurs, la surface et le volume à fraiser sont calculés avec précision. L’opérateur de la machine reçoit en permanence et en temps réel, toutes les informations importantes consultables sur l’écran de son tableau de commande. À la fin des travaux de fraisage, un rapport, qui contient toutes les principales données de performance et de consommation, est généré automatiquement au format Excel et PDF et envoyé par e-mail à l’exploitant de la machine.

Une grande valeur ajoutée

photo 3 I.jpg

Outre la documentation, qui permet notamment une facturation transparente et rapide des travaux de fraisage, le Wirtgen PERFORMANCE TRACKER permet également de déterminer exactement les coûts d’un chantier. Les données précises sur la performance et la consommation simplifient l’évaluation de l’efficacité des chantiers aussi bien en cours que futurs. Mais ce n’est pas tout : elles permettent aussi de comparer facilement entre elles les différentes fraiseuses à froid de la flotte – il s’agit donc d’un excellent outil décisionnel pour l’exploitant pour identifier la fraise la plus rentable pour chaque mission. © Bull BTP

Casque jaune.jpg

À LA UNE

Aujourd’hui, de nombreux constructeurs ont développé des machines dotées de systèmes électriques : mini pelles, petites  chargeuses sur pneus, chargeuse de grosse puissance,  appareils de concassage-criblage, pelle de manutention industrielle, bouteur sur chenilles, motobasculeurs sur pneus,  balayeuses de rues, tombereau rigide, etc.

Un petit retour en arrière

Savez-vous qu’en 1989 déjà la société Thomas Skid Steer Center à Anvers a développé un skid  steer électrique pour Janssen Pharmaceutica. «  Une première Belge ». Voici un reportage paru dans la revue Excavator de décembre 1989

Excavator décembre 1989 - cadré.jpg
Capture d’écran 2017-07-20 à 11.01.39.jpg

 

 

FLASH

Nouveau directeur des ventes Europe chez Hyundai CE

nicolas - copie.jpg

Le constructeur Hyundai HCEE annonce qu’il vient d’engager Nicolas Rousseau comme nouveau directeur des ventes Europe. Nicolas Rousseau a travaillé  durant huit ans  chez Komatsu Europe où il occupait les fonctions de  Senior  Manager Large Machines Sales & TCO. Il sera chargé du développement et de la mise en œuvre des stratégies commerciales basées sur un partenariat de longue durée ainsi que de la réalisation des objectifs commerciaux de HCEE en Europe.

Automix change de main

MIXER.jpg

Cette entreprise a été créée en 1962  sous le nom AUTOMIX. Pour Ivan Van Eeckhaute  DG de l’entreprise éponyme : « Après plus de 33 ans passés au service de l’ entreprise familiale, le temps est venu pour moi, pour diverses raisons, de diminuer ma charge de travail et de faire tout doucement un pas de côté en laissant petit à petit la place à la jeunesse. Tout comme mon père l’avait fait avec moi lorsque, voici exactement 25 ans, nous nous étions installés à Ittre . La propriété de l’entreprise a été transmise à Jérôme Leclef  et Bruno Hubert, et sa gestion journalière a été confiée par ces derniers à Pieter DE SMEDT, qui officiera en tant que Directeur Général (CEO). Une toute nouvelle équipe dirigeante, jeune, dynamique et possédant déjà une très belle expérience en gestion d’entreprise et en commerce international, s’est installée autour d’Antony le fils d’Ivan. Ce dernier continuera à travailler pour AUTOMIX en remplissant un nouveau rôle de conseiller et d’assistant pour la nouvelle équipe.© Photo Automix

Les camions Komatsu ont la cote

HD605.jpg

Dernièrement BIA  a livré pas moins de 9 dumpers rigides HD605-8 dont sept  à Gobert –Dufour  et deux à Sagrex. Les dumpers achetés par Gobert-Dufour sont destinés  à la découverture chez STC ( Société des Carrières du Tournaisis)  à Gaurain Ramecroix. Quant aux deux  autres unités livrées à Sagrex, elles sont affectées à la Carrière de Beez dans le Namurois. Le HD605-8 de 63 tonnes est entrainé par un moteur  développant 578kW/786 ch. Ce  tombereau  fixe de nouvelles normes en matière de performance, de réduction des coûts ainsi qu’un excellent rendement au niveau de la consommation de carburant, de moins 5% à moins 7%. Relevons encore sa transmission K-Atomics  à laquelle s’associe la fonction « skip-shift »  qui assure des rétrogradages en douceur dans les montées, un ralentisseur intégré automatique ( ARSC) ainsi que la télématique Komtrax. © Photo Komatsu

Wanty s’implante à Tournai

illu wanty.jpg

Après Binche, Gand, Liège, Ciney ou encore Heppignies, Mettet (et Paris), Wanty poursuit son maillage de la Belgique en ouvrant un nouveau siège à Tournai. Ce groupe a récemment fait l’acquisition d’un site industriel à la rue d’Amiens, à proximité de l’Escaut. Dans les prochains jours, il accueillera une quinzaine de travailleurs.Cette nouvelle implantation permettra  à cette entreprise  d’être plus actif encore en Wallonie Picarde.« Historiquement, nous avons toujours travaillé dans la région de Tournai, » rappelle Benoit Soenen, administrateur-délégué du groupe Wanty. En 2017, Wanty a repris l’activité d’éclairage public de la société TEI/Technord basée à Tournai. Cela a accéléré la volonté du groupe de se développer en Wallonie Picarde.« Avec la reprise de cette activité, nous avons hérité de contrats qui nous imposent pas mal de flexibilité, et donc de proximité. Cette nouvelle implantation, qui contient des espaces de travail, des halls de stockages ou encore des zones de rangement directement utilisables nous permettra de relever les défis liés à cette reprise »  explique Benoit Soenen. Actuellement, Wanty est en charge de la modernisation des quais de l’Escaut. © Photo Wanty

Plan Mobilité & Infrastructures 2019 – 2024

E411 trafic - copie.jpg

La FWEV ( Fédération Wallonne des Entrepreneurs des Travaux de Voiries)  s’est toujours plainte que les programmes d’investissements s’arrêtaient aux élections et qu’il fallait attendre l’adoption par le gouvernement suivant d’un nouveau plan d’investissement. La FWEV a été entendue et le gouvernement actuel vient de déjà publier la prochaine phase du plan infrastructure 2019-2024. Ce nouveau plan de 1,52 milliard ( dont 350 millions pour les voies navigables ) est en augmentation sensible par rapport au plan précédent de 640 millions d’euros. Pour plus d’infos , cliquez sur le lien ci-contre. Commentaires du Ministre sur le Plan Infrastructures 2019-2024 .  Source : « Actu de la voirie » © Photo CDU. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONSTRUCTEURS

MADE IN BELGIUM

Hier…

Il fût un temps où la Belgique comptait un grand nombre de constructeurs de matériels de construction comme Ford à Anvers et à Zedelgem avec ses chargeuses pelleteuses, BM Boomsche Metaalwerken avec ses grues à câbles et ses pelles en butte, Michigan  avec son usine d’assemblage  La Brugeoise et Nivelles  à Bruges, Poclain SMT à Tournai pour la construction de grosses pelles hydrauliques, Stenuick à Fontaine L’Évêque  qui fabriquait des engins de forage. Mais encore  des dumpers rigides Euclid  à Bruges ainsi que  Haulpack à Gembloux, les grues à câbles Hovers à Beerse, Richier et Nordest à Bouffioux, les skid steer  HSI  à Marchienne-au- Pont, les grues télescopiques et niveleuses Galion à Familleureux  auxquels  s’ajoutent des centres de distributions européens  comme Bobcat Europe, Allis Chalmers, John Deere, Ray Go, etc. En 2015 le coréen  Doosan (ex Daewoo)  fermera son usine de production de pelles hydrauliques  à Frameries. En 2016 Caterpillar fera de même avec son usine à Gosselies

Aujourd’hui…

Aujourd’hui encore on trouve  quelques constructeurs jouissant d’une excellente renommée internationale et leader dans leur secteur tel que  Keestrack, Atlas Copco, Gluton, Knikmops , Baka, Savi , Vandaele et Faymonville essentiellement.

Keestrack : des appareils de concassage- criblage

Keestrack_PREBauma2019_Electric 2 - copie.jpg

C’est en 1996 à Bilzen que Kees Hoogendoorn et son épouse Annet Schoenmaker lance Keestrack avec une vision ambitieuse de construire le premier crible à alimentation directe au monde. Après avoir lancé une entreprise de négoce d’équipements de construction en 1988, les fondateurs  se tournent  vers l’activité de concassage et de criblage en développant un concasseur à percussion mobile.  En 2010  ils font  l'acquisition du constructeur italien OM qui construit  une gamme complète de concasseurs à mâchoires  et qui viennent compéter  la gamme de  Keestrack. Ce rachat de la majorité des parts du capital d’OM permet à Keestrack de renforcer sa ligne de produits vers le concassage mobile et sa position sur le marché mondial des matériels mobiles de traitement des matériaux. En 2012  il implante un site de production en Chine à Chuzhou  qui comprend une usine de construction et d’assemblage ainsi qu’un grand centre de pièces détachées. Keestrack est le premier constructeur  à avoir développé un concasseur à cône entièrement hybride  équipé d’un moteur diesel embarqué. © Photo Keestrack

Glutton : des aspirateurs urbains mobiles

Glutton jaune - copie.jpg

Il vous est sans doute déjà arrivé de vous promener dans votre commune et de tomber nez à nez sur une drôle de machine. Son nom : le Glutton. C’est une machine innovante de nettoyage urbain qui remplace le « balayeur de rue ». Facile d’utilisation, cet aspirateur de déchets  100% électrique doté d’un tube de 125mm permet un gain de temps et de confort pour l’opérateur. En plus, il est silencieux et respectueux de notre environnement.  Il s’utilise partout où il y a des déchets qui jonchent le sol – trottoirs, rues, places publiques, parkings etc,  partout où l’usage du balai est impossible. Son autonomie de fonctionnement est de 12 heures. Gluttons est fabriqué à Andenne  (Namur). À ce jour, plus de 4.500 villes en Europe et dans le monde l’ont adopté. Lors du dernier salon des mandataires le constructeur à présenté  sa toute nouvelle balayeuse  à quatre roues 100%  électrique pouvant circuler sur les routes. © Photo CDU

Knikmops : des machines multi fonctions

KNIKMOPS - copie.jpg

La société « Gebroeders Geens »  située à Hoogstraten conçoit, développe et produit des petites machines à châssis articulés  et des accessoires depuis plus de 30 ans. Ces machines agiles et  faciles à manoeuvrer sont tout indiquées pour des travaux du BTP et urbains, l’aménagement des parcs et jardins, l’agriculture, l’horticulture et l’industrie.  Pour les travaux de pavage épinglons le  Knikmops -Rollmops 50 équipé  de deux petites roues arrière directrices. La gamme comprend  18 modèles avec mono-bras et télescopique  avec des  capacités de levage comprises entre 700 kg et 2t  et avec des  hauteurs de travail comprises  entre 1,89 m et 3,55 m. L’ensemble de la gamme est pourvue de moteurs Kubota, une transmission hydrostatique Bosch et quatre moteurs hydrauliques Poclain intégrés dans chaque roue. En plus, le Knikmops ou Rolmops peut recevoir une panoplie d’accessoires comme: tarière, balayeuse, pince de transport pour briques, godet, benne preneuse, tondeuse, etc.  Knikmops fabrique plus de 600 machines par an destinées  au marché européen, dont le Benelux et la France, principalement. © Photo CDU

Atlas Copco : la Belgique prend l’air

compresseur Atlas Copco - copie 2.jpg

Cette belle histoire commence en 1936  quand  fut fondée à Anvers la première usine Arpic  dont l’objet était initialement de construire du matériel à air comprimé pour garages. En 1945, sortaient les premiers groupes mobiles de chantier qui étaient désormais construits dans l’usine située le long de la route Bruxelles- Anvers à Wilrijk, et qui fut inaugurée en 1952. En mai 1956 Arpic faisait son entrée dans l’organisation mondiale  du constructeur suédois Atlas Copco. À partir de ce moment-là, la firme anversoise a connu une expansion qui peut être qualifiée de phénoménale. La production comportait  des compresseurs à pistons et à vis spécialement étudiés pour les TP. En 2017, Atlas Copco présente sa nouvelle Série 8 fruit de plus d’une décennie  de recherches et de développements continus. Il est maintenant possible de tracter un compresseur à un véhicule léger  qui ne demande pas de permis spécial. La gamme Série 8 compte 7 modèles. En 2017 Atlas Copco s’est vu décerner le « Reddot Design Award ». © Photo CDU

Driller : une carotteuse simple et versatile

Photodriller.jpg

Le Driller® est une carotteuse hydraulique entraînant des outils diamantés. Elle est conçue comme un accessoire qui peut être utilisé dans différentes applications tels les travaux de voiries, la mise en place de mobilier urbain ou les travaux d’assainissement. Elle a été exposée pour la première fois à Matexpo 2001.Cette carotteuse peut être montée sur toutes pelles hydrauliques disposant d’une ligne accessoire double effet commandée depuis la cabine de l’engin. Elle a été conçue et développée par le constructeur belge BAKA située à Perwez dans le Brabant Wallon (Groupe Yves Gomez &Cie). Le débit hydraulique doit être compris entre 50 et 120 litres par minute sous une pression maximale de 350 bars. Le Driller® est un investissement qui s’avère directement rentable pour le client. Par exemple, la vitesse d’exécution importante réduit les risques inhérents aux travaux en tranchées car il ne demande aucune intervention humaine pendant l’opération de carottage. Il est également important de noter que le percement peut être réalisé à l’endroit souhaité.© Photo Baka

Spray Stream : des canons pulvérisateurs

CANON SAVIC.jpg

Ce produit 100% belge a été conçu par la société Savic Engineering à Courtrai. En juillet  2013 une nouvelle recommandation est entrée en vigueur. Les pouvoirs publics ont recommandé  de gérer et de contrôler tous types de travaux qui génèrent beaucoup d’émission de poussières comme les travaux de démolition, de concassage et de recyclage surtout. D’ou l’intérêt  pour les entreprises de s’équiper de ces types d’appareils. Ces pulvérisateurs ou brumisateurs sont particulièrement adaptés pour toutes problématiques de poussières  émises en milieu extérieur et intérieur. Leurs atouts : mobilité, facile à transporter d’un chantier à l’autre,  efficace et performant. Leur puissance de jet va  de 15 à 100 mètres avec des pressions de 20 à 105 bars. Pour fonctionner, ils sont soit reliés à un groupe électrogène soit  à une alimentation électrique. Ces canons sont vendus dans plus de 23 pays à travers le monde. © Photo CDU

Faymonville : des remorques de 15t à 15.000 t

faymonville.jpg

Faymonville a vu le jour au 19e siècle à Rocherath, un petit village de la région germanophone de Belgique où la famille exploitait une petite forge. Au début des années 60, la fabrication et la vente de machines agricoles et de cabines de tracteurs  étaient la principale activité de cette entreprise familiale. À la fin  des années 60, la première semi-remorque voit le jour, quelques années plus tard en 1980 la  première semi-remorque  extensible avec direction hydraulique . Aujourd’hui cette entreprise familiale indépendante  emploi plus de 1000 collaborateurs, produit des remorques de transport de 15 t à 15.000 t et plus. Elle possède 5 sites de production : en Belgique, au GD du Luxembourg, en Pologne, en Italie et en Russie sur une surface d’environ 150.000m2 (chaque site ayant sa spécialisation). À épingler : sa capacité de production de 3.000 véhicules par an, 250 millions d’euros de ventes en 2018 et des exportations vers plus de 125 pays. © Photo Faymonville

Vandaele : les abords d’abord

broyeuse vandaele - copie 2.JPG

Ce constructeur belge spécialiste dans la construction de matériels pour l’entretien des abords offre  une large gamme de déchiqueteuses de branches, débroussailleuses, déssoucheuses, désherbage a été fondé au cours des années 60. Depuis lors ce constructeur fait partie pour un des premiers constructeurs de matériels  destinés à l’entretien des accotements .Durant des années 80, le constructeur lance sur le marché une gamme de déchiqueteuses de branches.Ce nouveau segment fait de Vandaele le leader dans ce type de matériel. Ces équipements sont réputés pour leur qualité, leur ergonomie et leur fiabilité. La société est certifiée ISO et détient l’homologation européenne COC pour les remorques. Les machines de l’entreprise d’Oostrozebeke sont commercialisées dans plus de 30 pays. En 1989 Vandaele  renforce sa présence sur le marché belge par la création de Vandaco implanté à Ciney © Photo CDU  © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

À LA UNE : BAUMA 2019

La grande fête du matériel a fermé ses portes. Nul doute que l’édition 2019 aura connu un nouveau record d’affluence. Bauma  est une plate forme de l’innovation ainsi qu’un baromètre conjoncturel qui donne l’état de la technique et de son évolution. Durant ces sept jours Munich a été le centre de tout ce qui se fait de mieux en matériels, équipements,  accessoires et les nombreuses nouvelles solutions intelligentes. À vous cher lecteur de découvrir quelques nouveautés qui nous ont particulièrement intéressées.

Komatsu : une mini pelle électrique et des moteurs Stage V

Komatsu mini électrique.jpg

Komatsu a présenté en première mondiale sa nouvelle mini pelle électrique. Ce proto de 5 tonnes combine les expériences de Komatsu avec ses machines hybrides et  avec ses chariots élévateurs à fourche électrique. Komatsu a mis au point le chargeur, le convertisseur haute tension et les autres dispositifs pour offrir les mêmes performances d'excavation qu’un pelle pourvue d’un moteur à combustion interne de la même puissance. Cette mini pelle utilise  la même batterie que l’on trouve sur les chariots élévateurs électriques  de la Série  FE de Komatsu.Son rechargement prend entre deux et six heures en fonction du travail effectué.  Comme sur  les autres machines, cette mini est dotée de la télématique Komtrax.

stage 5 engine copie.jpg

D’autre part, Komatsu Europe annonce la production de nouveaux moteurs diesel Komatsu équipés d’une technologie conforme à la norme EU Stage V. Conçus grâce aux avancées de Komatsu en vue de réduire les émissions, les moteurs EU Stage V équiperont les nouvelles machines Komatsu afin de limiter les niveaux de substances nuisibles contenues dans les gaz d'échappement et ainsi promouvoir un avenir durable. Pour que les machines avec une puissance comprise entre 19 et 56 kW puissent respecter ces nouveaux critères, un filtre à particules diesel Komatsu (KDPF) doit être intégré au système de traitement des gaz d'échappement. Étant donné que plus de 98 % de la régénération KDPF s’effectue de manière passive, aucune action n’est attendue de l’opérateur et cela n'influence pas le fonctionnement de la machine.  Les produits pouvant profiter du programme de maintenance Komatsu CARE conserveront cet avantage avec la norme EU Stage V.

Case CE : premier véhicule de construction au monde fonctionnant au Biogaz

The CASE methane.jpg

Appelé ProjectTETRA,  ce concept  de chargeuse sur pneus au méthane ouvre la voie à un nouvel avenir pour les équipements de construction, en s'éloignant de la dépendance au moteur diesel traditionnel et en abordant l'une des questions les plus urgentes du monde, le développement durable, avec une solution pratique pour le secteur du bâtiment. Le concept innovant comprend un moteur à gaz, spécialement conçu et développé par la marque sœur FPT Industrial pour les applications de construction. Avec une puissance maximale de 230 ch, il délivre la même puissance et le même couple que le moteur diesel équivalent de la chargeuse sur pneus Case 821G. Il est alimenté par le biogaz qui est produit dans les digesteurs à partir de déchets tels que les déchets alimentaires, les copeaux de bois et les déchets animaux. Avec une production neutre en carbone, le biogaz assure un cycle énergétique vertueux en boucle fermée, transformant les déchets en énergie utile. "Nous recherchons depuis de nombreuses années des sources d'énergie durables pour nos engins de construction", explique Carl Gustaf Goränsson, Président de CASE Construction Equipment. "Le biogaz était le choix le plus logique pour la chargeuse sur pneus. Nous avions besoin d'un carburant capable de fournir l'entraînement et la puissance dont nos clients ont besoin. Le carburant devait être facilement disponible, offrir une grande facilité de ravitaillement et fonctionner pendant une journée complète de travail. Nous ne voulions pas compromettre la performance, alors nous avons lancé tout un défi à nos concepteurs ». Le concept de chargeuse sur pneus fonctionnant au méthane produit 95 % de CO2 en moins avec du biogaz, 90 % de dioxyde d'azote en moins et 99 % de particules en moins qu'avec une chargeuse diesel équivalente. Il permet de réduire de 80 % les émissions globales et de 50 % les niveaux de bruit de conduite.

Doosan : la 5G pour la commande à longue distance

Doosan_5G_Teleoperation_DX380LC-5 twin - copie 2.jpg

C'est l'un des points d'orgue du salon Bauma 2019 de Munich : Doosan est le premier constructeur à utiliser la 5G pour la commande à distance d'engins de chantier situés dans un autre pays : la « téléopération ». Doosan a inventé le terme « téléopération » pour décrire le fonctionnement d'un engin de chantier à partir d'un poste de commande à distance. Pour le constructeur « à distance » signifie vraiment « à distance », puisque c'est depuis le stand du salon Bauma de Munich qu’a été télécommandée une pelle Doosan DX380LC-5 de 40 tonnes standard située à Incheon en Corée du Sud, soit à près de 8 500 km de Munich. Cette solution spectaculaire a été développée en partenariat avec LG U+, l'opérateur sud-coréen de  télécommunications et services de données. Pour que la « téléopération » fonctionne correctement, il est essentiel de fournir un flux vidéo live constant et fiable au niveau du poste de l'opérateur afin de minimiser le décalage entre la machine et l'opérateur. Avec sa fiabilité exceptionnelle et sa faible latence, le nouveau réseau 5G surmonte aisément ces problèmes et offre une bande passante 10 fois plus rapide avec une latence 10 fois plus faible que le réseau 4G. La démonstration de « téléopération » réalisée sur le stand Doosan constitue la première télécommande à distance d'une machine située à très grande distance, avec un décalage horaire de huit heures, en utilisant la technologie de télécommunications 5G. La connexion 5G proposée par la plate-forme LG U+ étant 5 à 10 fois plus rapide que les systèmes 4G actuels, l'opérateur a un contrôle en temps réel simultané de la pelle à distance, et ce avec la même précision. Le guidage 3D, des diagnostics en temps réel et un affichage complet des instruments sont également disponibles dans la cabine de contrôle de la téléopération. Bien qu'il puisse également être utilisé pour les applications générales de terrassement, le nouveau système de téléopération est particulièrement adapté à la télécommande des pelles pour les applications dangereuses telles que l'élimination des déchets industriels, impliquant des substances dangereuses, toxiques ou radioactives.

Metso : un nouveau Lokotrack urbain

metso urban copie.jpg

Le constructeur finlandais Metso vient de lancer un appareil de concassage et de criblage mobile , le Lokotrack Urban LT96  qui révolutionne le broyage dans des environnements densément peuplés, tels que les centres-ville. Il permet une réduction significative des niveaux de bruit et réduit considérablement les émissions de poussières. La solution Metso Urban combine la technologie de concassage éprouvée de Metso avec des fonctionnalités modernes en matière d'environnement et de sécurité pour produire une machine unique. Dernier né de la série, l'Urban LT96 est idéal pour les entrepreneurs de petite et moyenne taille qui concassent et recycle le béton démoli sur site. Lancée en 2017, la solution Urban est également disponible pour les modèles LT130E à motorisation électrique, LT120 et LT106 / S, l'un des modèles d'installations de concassage mobiles les plus utilisés par Metso sur le marché. « Le transport de granulats sur un chantier situé dans un centre-ville à partir d’une carrière lointaine coûte cher, en énergie et en temps, explique Kimmo Anttila, vice-président de Lokotrack Solutions chez Metso. Et d’jouter :  « En même temps, l’urbanisation rapide rapproche les opérations de broyage plus près des centres-villes. Nos clients se tournent vers nous pour trouver des solutions Pour éviter les déplacements inutiles et minimiser l’impact sur les personnes et l’environnement". En plus des très faibles émissions sonores, la série Lokotrack Urban comprend un système de suppression de poussière très avancé. La poussière est canalisée pour rester à l'intérieur de l'installation  mobile et un système de pulvérisation d'eau à haute pression absorbe les particules de poussière dans l’air.

Hyundai : une micro pelle d’une tonne

mini pelle huyndai.jpg

Hyundai HCEE  a dévoilé  sa nouvelle micro pelle. Son poids opérationnel réduit d'à peine 1000 kg et ses excellentes forces de levage et d'arrachement font de cette mini machine d'une tonne un outil parfaitement adapté pour opérer dans les espaces réduits, comme pour le jardinage et l'aménagement paysager, sur les chantiers de construction dans des zones résidentielles, pour les travaux de démolition et d'intérieur. En plus, elle est équipée d’une flèche à déport, d’une lame de remblayage et d’une prise d’outil hydraulique pour brise roche ainsi que d’un arceau de sécurité ROPS pliable lui permettant de rentrer facilement dans des bâtiments en passant par une porte standard. La HX10A présente des avantages significatifs pour l'utilisateur et constitue une adversaire importante sur le marché des micro pelles. Elle est non seulement parfaitement adaptée aux chantiers étroits et serrés, mais elle bénéficie également de fonctions intelligentes qui en font le compagnon de travail idéal. En plus du moteur diesel Yanmar dont elle pourvue, le constructeur  propose l'option d'être employée électriquement et sans émission tout en offrant les mêmes caractéristiques de performance. Le concept Twin Drive de Hyundai est une solution innovante pour toutes les applications avec une tolérance zéro pour le bruit et les émissions polluantes, pour travailler en intérieur et dans des zones sensibles. Par exemple dans le cadre de travaux de reconstruction et de démolition dans les hôpitaux, les maisons ou les zones commerciales, à l'intérieur de bâtiments ou de hangars (y compris des serres) qui ne doivent pas être contaminés par des émissions nocives. Caractéristiques principales :Puissance moteur : 9 ?9kW/13,3ch. Profondeur maxi de creusage : 1766mm. Portée maxi : 3092mm. Force d’arrachement au godet : 8,9kN. Force d’attaque au balancier : 4,5kN. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

INFRASTRUCTURES

Lancement du chantier de mise à 4 voies entre Alleur et Loncin

Plan alleur copie.jpg

Ce chantier de réhabilitation long de 2,6 kilomètres dans les deux sens sera doté d’une bande supplémentaire dans chaque sens. Cette voie s’avère nécessaire suite à la présence de l’échangeur de Loncin et aux croisements de flux de trafic. Ces travaux permettront donc de mieux sécuriser cette zone qui est fréquentée  quotidiennement en moyenne par plus de 100.000 véhicules pour les deux sens cumulés. Ce chantier sera pourvu d’une bande d’arrêt d’urgence actuellement présente uniquement sur une partie du tronçon En plus il comprendra  le placement d’un nouvel éclairage LED et de nouveaux poteaux en berme latérale et le remplancement de panneaux acoustiques Ce chantier devrait être terminé pour l’été 2020. Il représente un budget de près de 17 000 000 € HTVA financé par la SOFICO. Ces travaux sont réalisés en collaboration avec le partenaire de la SOFICO : le SPW Mobilité et Infrastructures. © Bull BTP avec La Sofico

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

TECHNIQUES ET PROCÉDÉS

Le « Savoir Faire Wallon » séduit la Suisse

Fin mars dernier à l’invitation de l’OFROU Aurélien Nonet, qui a mis au point le Fluidoroc Flash a présenté aux gestionnaires de voiries à Berne le remblai innovant Fluidoroc Flash à des spécialistes de la voirie. Une solution promise à un bel avenir

TITRE  .jpg
DEUX.jpg

L'Office fédéral des routes (OFROU) est l’organisme responsable de la construction, de l'entretien et de l'exploitation des routes nationales suisses. Durant cette journée cet organisme  a réuni des entrepreneurs et spécialistes des voiries pour son colloque annuel lors de la 11ème Journée des entreprises de l’OFROU à Berne. À cette occasion il  a invité Aurélien Nonet à présenter le Fluidoroc Flash, un matériau autocompactant réexcavable développé par l’entreprise Hublet ( Groupe Jean Nonet)  située à  Floreffe dans la Province de Namur.Ce matériau  innovant autocompactant et  réexcavable (MAR)  a une prise rapide et extrêmement stable. Il a été développé spécifiquement pour les interventions ponctuelles en ouverture de voiries et de trottoirs.

Ses avantages :

Rapidité : ouvrir et fermer la voirie en une journée

TROIS .jpg

Ce remblai permet une intervention rapide. Le Fluidoroc Flash fait sa prise en un temps record. À peine 60 minutes alors qu'il faudrait normalement compter une demi-journée de travail avec une pelle pour parvenir au même résultat avec un remblai traditionnel. Résultat :  La voirie peut être restituée à la circulation dans un délai  extrêmement réduit. Cela évite les embarras de circulation que l’on impute aux travaux.

Remblai stable

QUATRE Schéma.jpg

Vu sa composition particulière et très fluide, le remblai épouse précisément la cavité et comble les irrégularités de la tranchée. Contrairement aux remblais classiques, le Fluidoroc Flash empêche la formation de défoncements ultérieurs. L’'entreprise Nonet a utilisé le Fluidoroc® sur plusieurs chantiers récents tant en Wallonie qu’à Bruxelles sur un chantier de la STIB en novembre 2018 et sur de nombreux raccordements d’eau ou d’égout.Plusieurs brevets ont été déposés sur ces développements. L’entreprise propose désormais d’accompagner les entrepreneurs en Wallonie et en Europe dans la mise en œuvre de la solution, la fourniture du ciment additionnel et des conseils pour acquérir le matériel adéquat. Le coût  de ce matériau  est similaire à celui d’un sable stabilisé. © Bull BTP. Photos © Jean Nonet

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

À LA UNE : BAUMA 2019

D’ici quelques jours s’ouvrira le salon Bauma  qui se déroulera à Munich du 8 au 14  avril. Voici encore, chers lecteurs, quelques machines et équipements qui feront « La Une » 

Komatsu : un poids lourd de 400 tonnes

komatsu.jpg

Sur des stands intérieur et extérieur de respectivement 4 000 m² et 2 600 m². Komatsu Europe  (KEISA)  exposera un vaste choix de produits et de services de pointe, ainsi que des nouveaux développements technologiques. Plus de 30 machines Komatsu et leurs accessoires seront exposés. Parmi  celles-ci, la grosse pelle PC4000-11 de 398 tonnes entrainée par un moteur développant 1400kW/1904ch. Par ailleurs comme pour l’édition précédente le constructeur proposera sur son stand extérieur des démonstrations de machines de construction et minière en live.

Magni : un roto tout terrain

MAGNI.jpg

Le RTH 13.26 SH est un télescopique rotatif pouvant atteindre une hauteur de levage maximale de 26 m, tout en garantissant de soulever une charge maximale de 13 tonnes. C'est la solution idéale pour les chantiers de construction qui nécessitent une flèche d'une grande portée et la capacité de soulever de très grandes charges. Pour la sécurité de l’opérateur,  il est doté de stabilisateurs à double bras et de ciseaux disposant d’une large base de support afin de garantir une excellente stabilité, garantissant ainsi le maintien de la machine sur tous les types de terrain. Les stabilisateurs de ciseaux à double bras sont tout indiqués pour une utilisation dans des espaces restreints. Même lorsqu'elle n'est que partiellement stabilisée, la machine est conçue pour fournir le meilleur diagramme de charge de travail possible de chaque côté. Il est compatible avec une vaste gamme d'accessoires grâce à son système RFID, qui permet la reconnaissance automatique et crée les diagrammes de charge de travail dynamique en conséquence. Caractéristiques principales : Capacité  maxi de levage : 13t.  Capacités de levage  de 8 et 13 t à des hauteurs de 46m et 26 m. Portée maxi 21,30m. Moteur Mercedès Stage IV : 170kW/231ch. Hydraulique : Load sensing. Vitesse maxi de déplacement : 41km/h

Caterpillar : nouveau Tiltrotator TRS23

CM20190321-33029-12527.jpg

Ce nouvel  équipement est destiné pour les pelles hydrauliques  de 23 à 30 tonnes. Le TRS23,  est doté d'un système de contrôle entièrement intégré qui améliore la polyvalence de la pelle et le contrôle des accessoires, pivote à 360 degrés dans les deux sens et s'incline jusqu'à 40 degrés à gauche et à droite, permettant à la machine d'atteindre plus de zones de travail  à partir d’une position unique et de manœuvrer autour  des obstacles Le nouveau TRS23 est disponible avec des interfaces à broches et à coupleurs permettant de manipuler une gamme de godets de nivellement et de creusement de tranchée (avec dessus et fonds de coupleur CW, CW ou S) et  en option  un émerillon ( dispositif de fixation permettant la rotation autour d’un axe)  qui  peut utiliser des outils de travail tels que des compacteurs et des grappins. Un module de grappin en option permet de prélever et de placer le matériau sans changer d'outils.

Wirtgen : une première mondiale au salon Bauma

WIRTGEN_New cold milling generation_HI.jpg

Lors de ce salon, Wirtgen présentera  deux fraiseuses à froid de la nouvelle génération. Ces fraiseuses intègrent  un nouveau concept de machine  MILL ASSIST qui offre les avantages  suivants: allègement des tâches de l’utilisateur, maximisation de la performance de la machine, optimisation des coûts d’exploitation, augmentation de la qualité de fraisage et de l’environnement.  Ces machines sont dotées de la technologie de commande intelligente développée par Wirtgen qui optimise les paramètres de la machine, s’adapte à la situation spécifique du chantier et établit des normes nouvelles dans le domaine du fraisage. La nouvelle fraiseuse à froid avec MILL ASSIST de Wirtgen a été nominée pour le prix de l’innovation de Bauma, dans la catégorie « Machine ». Wirtgen a intégré dans la nouvelle fraiseuse  le premier concept de machine intelligente qui est capable d’exécuter en totale autonomie les spécifications de performance ,de qualité de l’utilisateur d’une façon optimale. En plus, grâce à l’analyse complète de tous les paramètres, l’ensemble du processus de fraisage est simulé et optimisé en temps réel. Ce qui a pour effet une réduction significative de la charge de l’utilisateur, tout en améliorant considérablement la performance de la machine, une diminution  de la consommation de carburant ainsi que les émissions de CO 2 et sonores.

Bobcat :nouvelle chargeuse compacte à contre rotation

Bobcat_T870.jpg

En première pour la Bauma, Bobcat exposera sa nouvelle chargeuse compacte sur chenilles T870 haut de gamme. Cet engin présente un nouveau train de chenilles suspendu sur des barres de torsion conçues pour amortir les vibrations, combinant le confort d’un châssis inférieur à galets suspendus, la stabilité d’un châssis inférieur rigide et d’autres équipements inédits pour offrir une chargeuse sur chenilles surpassant toutes les autres machines du marché. La nouvelle T870 à suspension à barres de torsion assure une capacité de levage accrue de 10 % par rapport au modèle à galets suspendus.

Case : des commandes électrohydrauliques pour les chargeuses sur pneus compactes

CASE.jpg

Case profitera de ce salon pour dévoiler  ses nouveaux modèles de chargeuses compactes sur pneus à commandes électrohydrauliques. Avec plus de 20 capteurs et 20 actionneurs électrohydrauliques installés sur la machine, cette nouvelle technologie améliorera la maniabilité de l'opérateur, offrira la possibilité de sélectionner différents modes de fonctionnement et permettra des mouvements combinés.  Les capteurs automatisés fournissent de meilleurs systèmes de remontées d'informations, alertant l'opérateur des défaillances et optimisant les fonctions de la machine pour réaliser des économies de carburant. Les chargeuses offriront une productivité accrue et un meilleur rendement du moteur, ce qui entraînera une baisse sensible du coût total de possession. Pour Egidio Galano, Directeur de la ligne de produits CASE Compact "Le système permet de réaliser d'autres économies pratiques. En supprimant les flexibles pilotes hydrauliques, nous créons plus d'espace à l'intérieur de la machine. Avec plus d'espace, les tâches de maintenance et d'entretien sont plus faciles, et les vibrations et le bruit créé par la machine sont également réduits, ce qui rend l'environnement de travail plus agréable ».  Ces innovations sont le fruit de l'approche de Case axée sur le client en matière de construction et de conception de machines. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

ÉVÉNEMENTS

Bloquez ces dates

Bauma  Avril 2019

Bauma_2007_1 - copie copie.jpg

Lundi prochain du 8 au 14  aura lieu  à Munich le plus grand salon mondial dédié aux machines de construction, du BTP, des mines et carrières, des équipements, des véhicules  de chantier, etc. Cette gigantesque  foire se déroulera  sur surface d’exposition de 605.000 m2. Lors de la dernière édition pas moins  de  3.425  exposants  de 58 pays  ont proposé ce qui se fait de mieux en matériels et nouvelles technologies. Les organisateurs attendent pour cette édition 600.000 visiteurs ( ils étaient 583.736 en 2016) de plus ou moins 200 pays !! La Bauma est une plate forme de l’innovation ainsi qu’un baromètre conjoncturel qui donne l’état de la technique et de son évolution. Nul doute que cette année encore ces chiffres seront à nouveau battus.

Solscope  Juin 2019

solscope.jpg

Ce  13e salon destiné à la géotechnique, du forage et des fondations  se passera cette année à Marseille  les 26 et 27juin prochains au parc Chanot. Au programme : un colloque autour de 4 thèmes « La sauvegarde du patrimoine »,L’ingénierie géotechnique et le numérique », « La sécurité », et « Le contexte géotechnique en région méditerranéenne ». En parallèle, les organisateurs feront la part belle à une exposition de matériels  et d’équipements sur une surface de 5000 m2 couverts et près de 1500 m2 en extérieur. Lors du « Forum exposants » animé par les professionnels, ces derniers présenteront aux visiteurs des aspects techniques innovants ou particuliers relatifs à la réglementation ou aux normes. Enfin, au cours de ce salon deux Trophées de l’innovation  seront attribués ; le prix du jury et celui du public. (© Photo Solscope)

Matexpo  Septembre 2019

matexpo2.jpg

MATEXPO se déroulera du mercredi 11 au 15 septembre dans les  halles à Kortrijk Xpo (Belgique). Cet important salon des équipements de construction proposera sur une surface de 135.000 m2 pas moins de 370 exposants et 1.500  marques dont de nombreuses premières mondiales. Les organisateurs attendent 40.000 visiteurs ce qui en fait le salon le plus important du Benelux. Matexpo  est une foire 100% professionnelle destinée à l’ensemble du secteur de la construction, l’un des secteurs économiques les plus importants du pays. L'exposition s'adresse aux professionnels du monde de la construction, des travaux routiers, du génie civil, du recyclage, de la manutention, de l'industrie, etc..(© Photo CDU). © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

CONSTRUCTEURS

Trimble : un système de contrôle intelligent pour machines compactes

Trimble.jpg

Trimble présente son  pack Earthworks GO!, destiné à être utilisé avec des machines compactes. Ce système innovant fournit une solution de contrôle de niveau 2D à utiliser avec des accessoires de nivellement compacts. Selon le constructeur, cet ensemble permet une grande  précision sur une plate-forme portable facile à utiliser. Cette solution de contrôle pour machine compacte fonctionne sur les smartphones Android ou iOS, facilitant ainsi son utilisation par le personnel du site. Trimble Earthworks GO! peut être utilisé par les entrepreneurs impliqués dans la construction générale, la préparation du site et les travaux utilitaires pour le nivellement de pentes plates et simples. Le système exploite la technologie laser pour fournir des informations de position dynamiques en temps réel qui permettent à l'opérateur de niveler ou de couper des profils rapidement et avec précision..Le système utilise la technologie laser pour fournir des informations de position dynamiques en temps réel qui permettent à l'opérateur de classer ou de couper des profils rapidement et avec précision. La plate-forme nécessite peu de temps de formation et peut augmenter la productivité d’un opérateur jusqu’à 20%.Le pack est fourni avec un logiciel qui guide l'opérateur à travers les modes d'installation, de configuration et de fonctionnement. Les contractants peuvent enregistrer les profils de machine dans le système pour s'assurer que chaque accessoire de nivellement ne doit être configuré qu'une seule fois, ce qui permet de passer rapidement et facilement d'une machine à une autre.

Kobelco : un poids lourd de 85 tonnes

kobelco.jpg

Après les pelles de démolition à grande hauteur, le constructeur japonais lance sur le marché la nouvelle pelle SK850LC-10E dans la classe des 85 tonnes le plus gros modèle de la gamme. Cette machine est  propulsée par un moteur diesel Hino d'une puissance de380 kW (510 ch) Stage V. Elle est disponible avec une flèche principale fixe et un choix de longueurs du balancier et de godets de 2,3 à5,4m3. Pour les carrières, il existe la version ME (Mass Excavator) avec une flèche et un bras court. En 2020, la SK850 sera également proposée en version DLC pour les applications de démolition.

Engcon : Près de 9 millions d’euros d’investissement

engcon.jpg

Le Suédois Engcon  leader mondial dans la fabrication de  tiltrotateur va investir, sur une période de trois ans, 9 millions d’euros dans des machines à commande numérique ultramodernes pour répondre à la forte demande du marché. Cet investissement  permettra d’augmenter sa production à 22 000 tiltrotateurs par an. Soit une capacité multipliée par trois. Jusqu’ici, une partie du travail sur machine-outil était réalisée par des sous-traitants. Les nouvelles machines seront pilotées et gérées par Strömsunds Kvalitetslego, ce qui, pour Engcon, se traduit par une meilleure maîtrise la chaîne de production. « C’est évidemment une très bonne chose pour nous, car cela nous permet d’avoir un suivi plus efficace de la production. Mais c’est aussi une bonne chose pour la localité de Strömsund, car cela assure le maintien sur place de la compétence nécessaire. Nous voulons que l’essentiel de notre production soit pérennisé ici, ce qui suppose d’investir dans le meilleur de la technologie", précise Krister Blomgren, directeur général d’Engcon Group.

Mecalac : une nouvelle génération de rouleaux vibrants dont un innovant

ROULEAU MECALAC.jpg

Avec l’arrivée de la ligne des  6 compacteurs à rouleaux dans son offre, Mecalac cherche d’emblée les axes d’améliorations possibles tant pour l’efficacité au travail que pour la sécurité du conducteur. L’attention se porte spontanément sur le poste de conduite. La plupart des compacteurs à rouleaux tandems sont manœuvrables par le volant de la colonne de direction. La présence de cette colonne de direction dans le poste de conduite contraint le conducteur à se contorsionner pour atteindre son siège. Une fois installé, il travaille une main sur le volant, l’autre sur le levier tout en gardant un œil sur la trajectoire du rouleau avant. Ce qui engendre de la fatigue, voir  des risques de chutes tant à la montée qu’à la descente. Dans la gamme des rouleaux  vibrants, le constructeur  a équipé son nouveau rouleau TV1200 d’un  joystick situé sur la console droite pour améliorer les performances, le confort, la facilité de conduite et la sécurité des utilisateurs sur chantier. En enlevant la colonne de direction du compacteur, Mecalac révolutionne l’accès et la façon de conduire ce type d’engin. L’accès n’a jamais été aussi sûr et la conduite aussi confortable. Caractéristiques principales : Poids en ordre de marche (kg) 2925.Largeur hors tout (mm) 1270. Longueur hors tout (mm) 2375. Rayon de braquage (mm) 7590. Vitesse de déplacement (km/h) 10. Puissance (kW/ch) 18,5/25. Largeur de bille (mm) 1200. Force centrifuge (daN) 24/38.Fréquence vibrations (hz )49/63. Charge linéaire statique (kg/cm) 12,18. Amplitude (mm) 0,6

Liebherr : Une nouvelle ligne de montage dédiée à la nouvelle génération de pelle sur chenilles

liebherr.jpg

Une nouvelle ligne de montage dédiée à la nouvelle génération de pelle sur chenilles Liebherr vient de voir le jour dans les ateliers de Liebherr-France SAS à Colmar. 5 millions d’euros ont été investis dans une installation moderne sur les principes du lean management ( amélioration des performances de l’entreprise).  Fondé en 1961, le site de production historique de Liebherr en France vient d’investir dans une nouvelle ligne de montage dédiée à la fabrication de la nouvelle génération de pelle sur chenilles Liebherr, « la génération 8 ». Lancés cette année sur le marché mondial, les modèles R 922, R 924, R 926, R 930, R 934, R 938 et R 945 sont et seront assemblés sur cette ligne de montage. De conception moderne, cette ligne se base sur les principes du lean management dans l’objectif d’optimiser au maximum la qualité et la productivité. Avec des moyens logistiques adaptés aux besoins de la production, cette ligne atteint un temps de cycle moyen de 155 min par station pour une capacité de sortie de 5 pelles par jour. Au total, la ligne de montage « R3 » intègre 26 stations de travail et 9 postes de prémontage synchronisés avec la ligne principale.

CASE CE : un nouveau Head of Sales and Marketing en Europe

NicolaDArpino2_6472.jpg

CASE Construction Equipment annonce la nomination de Nicola D'Arpino au poste de Head of Sales and Marketing pour l'Europe. Après une expérience professionnelle de 16 ans au sein du Groupe CNH Industrial, Monsieur D'Arpino apporte à ce poste une forte valeur ajoutée issue de son expérience dans l'industrie de la Construction.  Nicola D'Arpino succèdera à José Cuadrado. Ce dernier occupera le poste de Vice-Président, Solutions après-vente pour CNH Industrial.La nomination de M. D'Arpino fait suite aux changements apportés au sein du Comité Exécutif Global de CNH Industrial en janvier 2019. Elle renforce la structure organisationnelle dont le but est de se concentrer sur les cinq segments opérationnels globaux : construction, agriculture, véhicules commerciaux et spéciaux, powertain et services financiers. Le segment de la construction continue d'être dirigé par Carl Gustaf Göransson, Président de la Construction.

XCMG :  Bientôt 84 nouvelles grues télescopiques sur le marché mondial

Le constructeur chinois XCMG annonce un plan pour mettre 84 grues télescopiques de la série  G sur les marchés internationaux pour la fin de cette année. 25 d'entre elles sont conçues pour les marchés de l'Asie du Sud-Est, du Moyen-Orient et de l'Afrique. XCMG est le premier constructeur  au monde à développer des produits de série adaptés sur mesure aux besoins des clients travaillant dans différentes régions géographiques et différents environnements. Cette gamme de grues série G, innovante et révolutionnaire, a été conçue de manière collaborative avec des ingénieurs de XCMG en Europe, Amérique du Nord, Brésil et Chine.En 2018, la division de machines de levage de XCMG a connu une progression annuelle de 33 % de ses ventes à l'étranger. L’année dernière, les grues de XCMG ont également connu une réussite sur le marché haut de gamme avec une progression de 50 % des exportations vers les marchés européens et nord-américains. XCMG est une société multinationale de construction d'engins de chantier, forte d'une histoire de 75 ans. Elle se classe actuellement sixième à l'échelle mondiale dans le secteur des engins de construction. La société exporte ses produits dans plus de 183 pays et régions du globe. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

À LA UNE : BAUMA 2019

Voici encore, chers lecteurs, quelques machines et équipements qui feront « La Une » à l’occasion du salon Bauma  qui se déroulera à Munich du 8 au 14 avril prochains.

Sany : une machine développée pour le marché Européen

SY155W dozer rear-edited - copie.jpg

Lors de Bauma 2019, Sany confirmera que les pelles hydrauliques constituent sa principale gamme de produits en Europe. Alors qu’ au cours des éditions précédentes, les grues, les machines de construction de routes et les machines de forage de pieux étaient très présentes, ces machines ne feront plus « La Une » car elles ne sont pas proposées sur le marché européen. En lieu et place  le constructeur chinois mettra en avant  ses pelles  hydrauliques. À quelques exceptions près, l’ensemble de la gamme européenne est présente: de la mini-pelle de 1,6 tonne à la machine de démolition de 60 tonnes. Cette dernière a également reçu un nouveau nom, plus cohérent. Il s’agit de  la SY6028  de 60 tonnes pourvue d’une flèche qui  lui permet de travailler à une hauteur de 28 m. À partir de maintenant elle portera la dénomination SY500HRD. En effet, c’est une machine de démolition basée sur la pelle SY500H de 50 tonnes. Évidemment, elle est en version « High Reach Demolition » avec entre autres un châssis élargi, un contrepoids supplémentaire et une flèche de démolition. Pour l’instant, plusieurs machines sont au travail en Allemagne qui reçoivent des commentaires très positifs des utilisateurs et  de la part des opérateurs. Parmi les 13 pelles hydrauliques  proposées, pas moins de 3 modèles sont  entièrement nouveaux.  Ces prototypes seront testés après le salon par un certain nombre de clients sélectionnés dans différents pays européens afin d'être prêts pour la production dans quelques mois. La SY80, avec son poids de 8 tonnes, devient la plus grande des mini-pelles. C’est une machine à ‘short tail’ donc à rayon de giration court . Autre mini la populaire SY75 qui dispose d’un design arrière spécifique.  Comme  ses grandes sœurs elle est dotée d’une flèche  située à côté de la cabine. Dans la catégorie des 15 tonnes à rayon court  relevons la SY155U  qui utilise les technologies éprouvées de la SY135C à savoir : moteur Isuzu à 4 cylindres et le système hydraulique Kawasaki  qui garantissent un fonctionnement très souple et précis, ainsi qu’une consommation de carburant vraiment basse. Enfin, la pelle sur pneus SY155W appartient à la même catégorie de poids. Il s’agit non seulement de la première pelle sur pneus construite par Sany, mais aussi de la première machine développée spécifiquement pour le marché européen. Preuve que Sany se veut être un  sérieux  constructeur en Europe. Comme elle est destinée au marché européen, Sany  a choisi  un moteur Deutz  qui fournit les meilleures références pour cette machine ainsi qu’un  circuit hydraulique Bosch Rexroth et des essieux ZF. La SY155W est en plus la première Sany  proposée avec une  flèche à volée variable. Toutes les Sany  disposent d’une garantie  5 ans

Hitachi : une pelle innovante

Hitachi.jpg

A l’occasion de ce salon Hitachi introduira  sa première pelle hydraulique ICT (Informations Communication Technology) en Europe  qui intègre  des solutions de contrôle de la machine . La pelle ZX210X-6 joue un rôle central dans les solutions  de construction ICT qui connectent les personnes, les informations, les processus et les technologies pour créer des environnements de travail sûrs et productifs.La ZX210X-6 peut effectuer des tâches d'excavation 50% plus rapidement qu'une pelle standard, grâce au fonctionnement semi-automatique de la flèche et du bras. Exceptionnellement précise et facile à utiliser, c'est l'une des nombreuses  machines innovantes que les visiteurs auront l’occasion  de découvrir sur le stand Hitachi.

Mecalac Swing :  compacité et efficacité

Mecalac_AS 500_C.jpg

Cette nouvelle Mecalac Swing AS 500  est destinée pour travailler  sur des chantiers urbains souvent encombrés et où les espaces de travail sont étroits .Conçue sur la base d’un châssis monobloc avec 3 modes de direction en série - 2 roues directrices, 4 roues directrices, crabe - la stabilité de la machine est assurée à 100% : ce que le godet lève à l’avant, une fois le pont arrière bloqué, il le lève à 180° sans aucun risque  C’est grâce à cette incroyable stabilité dans toutes les positions et sur tous les terrains que la Swing transforme radicalement la logistique des chantiers. Quelles que soient les circonstances, elle garde son équilibre aussi bien en translation, dans les manœuvres de transfert entre les chantiers que lors des phases de travail et elle conserve toute sa mobilité en franchissant les obstacles avec une parfaite aisance et en toute sécurité. Son faible rayon de braquage garantit sa très grande mobilité même sur les chantiers les plus exigus. C’est dans sa version télescopique que l’usage des outils hydrauliques ouvre encore des possibilités de travail. Ainsi sur route, le débroussaillage des accotements en dévers avec l’équipement en rotation et en extension, en toute sécurité sans bloquer la circulation, s’effectue largement plus rapidement qu’avec un engin classique.  Epinglons sa polyvalence. En effet, elle peut recevoir un grand nombre d’accessoires  comme une tarière, un brise roche, une débroussailleuse etc. De série elle est dotée d’une ligne hydraulique auxiliaire. La toute nouvelle chargeuse Swing Mecalac, AS 500, présente également un design entièrement revu, en ligne avec les lignes architecturales propres à Mecalac.De série elle est dotée d’une ligne hydraulique auxiliaire. La toute nouvelle chargeuse Swing Mecalac, AS 500, présente également un design entièrement revu, en ligne avec les lignes architecturales propres à Mecalac.

Mecalac schema.jpg

Caractéristiques principales : Poids en ordre de marche : 4200kg. Moteur Deutz  Stage V d’une puissance de 30kW/40ch. Capacité godets : 0,5 à 0,8 m3

Doosan :  nouvelles mini-pelles  de 6 et 8 tonnes Stage V

DX85R-3_pic1B - copie.jpg

Le constructeur présentera  deux nouvelles versions Stage V des mini-pelles DX62R-3 et DX63-3 de 6 tonnes et DX85R-3 de 8 tonnes.La nouvelle pelle de 8 t à déport arrière réduit (RTS) DX85R-3 Phase V est alimentée par un moteur diesel Yanmar  "Common Rail" à injection directe, qui développe une puissance de 44,3 kW /60 ch  à un régime nominal de 2100 tr/min. Les nouvelles versions Phase V de la DX62R-3 à déport arrière réduit et de la DX63-3 à déport arrière conventionnel sont équipées du même moteur diesel Yanmar, qui offre un généreux gain de puissance de 22 % par rapport aux modèles de la génération précédente.

Caterpillar : une nouvelle chargeuse sur pneus à entraînement électrique

illu cat.jpg

La nouvelle Cat® 988K XE est la première chargeuse sur pneus proposée par le constructeur américain pourvue d'un système d'entraînement électrique à haute efficacité.  Elle offre un rendement général de 25 % supérieur et une productivité de 10 % supérieure dans les applications de chargement et de transport par rapport au modèle 988 K. Grâce à sa production élevée dans toutes les applications de chargement, la 988K XE est recommandée pour les chantiers exigeants, pour lesquels le rendement énergétique fait une différence dans le coût total de fonctionnement de la machine. Cette nouvelle chargeuse est dotée d'une technologie à réluctance commutée (SR, Switched Reluctance) et s'appuie sur plus de 15 années d'expérience. Offrant une efficacité accrue dans les applications de chargement de tombereaux et de chargement et de transport, la chargeuse sur pneus 988K XE augmente le rendement global de 25 % et jusqu'à 49 % dans les applications de chargement au front par rapport au modèle 988K. Cela réduit les coûts, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre et l'empreinte carbone des opérations. La technologie d'entraînement électrique de Cat dont est dotée la nouvelle 988K XE réduit les coûts d'entretien globaux, tout en augmentant la durée de vie du moteur. Offrant des intervalles prolongés entre les changements d'huile de 2 000 heures, la chargeuse sur pneus à entraînement électrique consomme 40 % moins d'huile de transmission.  © Bull BTP 

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg