LE FINISSEUR D’ASPHALTE ET DE BÉTON « Born in the USA

Le premier finisseur a été conçu aux USA vers 1930 et son utilisation sur chantier s’est répandue à partir de 1945. Et c’est tout au début des années 50 que les premiers finisseurs  « made in USA »font leur apparition, en Belgique, avec Barber-Greene et Pioneer-Jaeger distribués respectivement par les sociétés Matermaco et Matériel de Voirie. Au cours des années qui suivront plusieurs constructeurs  tant européens qu’américains seront représentés dans notre pays. Citons d’abord l’Allemand ABG qui  tombera en 1990 dans l’escarcelle de l’américain Ingersoll- Rand, il en va de même avec Allat-Fortress qui deviendra Allat-Ingersoll Rand (à l’origine cette marque canadienne était vendue sous le nom de  Allat, puis Babcock- Allat . En 2007 IR sera racheté par Volvo), de Blaw-Knox qui est le premier constructeur a avoir conçu, dès 1953, une machine sur pneumatiques, de  Demag   repris par Svedala  et qui aura pour nom  Svedala-Demag lui-même repris , en 1995, par le  suédois  Dynapac  qui  en 1984 s’offrira  le constructeur allemand Hoes ( En 2007 Dynapac deviendra Atlas-Copco) , des Italiens Bitelli  et Marini qui seront repris respectivement par l’américain Caterpillar ( qui fera main basse également sur CMI et sur Barber-Greene en 1991) et le français Fayat  et, enfin de Vögele  aujourd’hui qui fait partie du groupe allemand Wirtgen. Parallèlement aux finisseurs sur roues et sur chenilles, des engins complémentaires se sont développés comme par exemple des élargisseurs de routes, des gravillonneuses d’asphalte, des épandeurs de bitume et d’émulsion sans oublier les centrales d’enrobage. En 2000 , 26 finisseurs ont été vendu pour 24 en 2012 avec une chute vertigineuse en 2003 avec 9 unités vendues. Pour conclure un petit cocorico !!! Savez vous que l’asphalte moderne pour les routes a été inventé par notre compatriote, le professeur Edward J . De Smedt ? 

Portrait

Le finisseur est conçu pour la mise en place  des couches  bitumineuses,  de fondation, de liaison et de surface, mais pouvant également servir pour certains  autres revêtements pour les routes et autoroutes comme le béton maigre pour les sous fondations des revêtements routiers. Cet engin est monté sur chenilles ou sur roues et sa table arrière est équipée d’un dispositif de précompactage  par vibration, par couteaux dameurs ou par la vibration et couteaux dameurs. La table  est pourvue d’un système  de réchauffage  au gaz, au fuel ou encore électrique. Il est équipé d’une trémie de réception disposée à l’avant, d’un système d’alimentation et de répartition en avant de la poutre chauffante avec vibrateurs, châssis de translation sur roues ou sur chenilles et moteur diesel. La largeur maximum de travail, jusqu’à 14 m pour les plus grands modèles, est obtenue par l’adjonction d’élargisseurs à la poutre de base. La finisseuse est une machine à vitesse lente  de l’ordre de sept mètres à la minute.

Source : Excavator 1982 et Equipment Construction  octobre 2000

© Christian Durieux .Tous droits réservés

Listes des marques et distributeurs  1950 à 2000

 

ABG ( Klöckner-Bamaco, Madelec), ABG-IR ( Zwaans, Bia, Sertra, Marcom), Allat (Verbist), Babcock-Allat (O. De Bruycker), Allat –IR ( Bia), Hoes (Klöckner-Bamaco, Decauville), Barber-Greene (Matermaco), Blaw-Knox USA (Van der Haeghe), Blaw-Knox UK (Verbist),  Babcock Blaw-Knox (Verbist), Blaw-Knox IR ( Bia, Marcom), Bitelli (Decauville,Verbist), CMI (Sertra), Demag (O. De Bruycker), Dynapac-Hoes (H.Van der Haeghe),  Mannesmann-Demag ( Klöckner-Bamaco), Marini (Belmaco),Ursus-Peroni ( Denise Hecking), Vögele (O&K, Wirtgen), Ray-Go , Layton (Matermaco), Pioneer-Jaeger (Matériel de Voirie), Hanta (HMB), Svedala-Demag ( O. De Bruycker), 

Divers : Phoenix gravillonneuse de route (Bia), Blaw-Knox élargisseur de route (H.Van der Haeghe)