QUOI DE NEUF ?

Un tour d’horizon sur les dernières nouveautés (8)

Dans le but de documenter le plus largement possible les lecteurs de mon site, j’accueille  sous cette rubrique les communiqués qui m’ont été transmis par les constructeurs, les distributeurs de matériels et d’équipements  ainsi que des associations professionnelles et organismes publics. Ils ne sont assortis d’aucun commentaire de ma part.

Construction-BTP

CASE

Case Construction Equipment vient de lancer la nouvelle gamme Série F de chargeuses sur pneus compactes. Elle est constituée de quatre modèles allant de 4,4 tonnes pour la 21F à 6,2 tonnes pour la 321F. Elle est équipée d’ nouveau circuit hydraulique surpuissant à haut rendement Grâce à sa répartition optimale des masses, la nouvelle chargeuse sur pneus compacte peut soulever une plus grande charge de palettes par rapport au modèle précédent. Par exemple, la 21F XT peut soulever jusqu'à 2000 kg de charge – soit 400 kg de plus par rapport au modèle 21E qu'elle remplace.

La cinématique parallèle XT et les bras en Z maintiennent les fourches parallèles au sol, ce qui permet à l'opérateur de manipuler les palettes plus facilement et rapidement. La portée du bras permet de charger les palettes sur une remorque d’un seul côté ce qui se traduit par des chargements plus rapides dans un espace plus réduit. Les changements d’équipements prennent moins de temps grâce au raccordement sous pression (CUP) de Case qui permet de changer d'équipement en quelques secondes. Les connecteurs sont automatiquement dépressurisés et aucun outil à main n'est nécessaire. Les nouvelles chargeuses sur pneus compactes sont dotées d’une transmission hydrostatique 4 roues motrices, qui propose une option de vitesse rapide à 33 km/h sur les modèles 221F et 321F. La Série F satisfait aux normes anti-émissions Tier 4 Final  Caractéristiques principales :Modèle 21F, charge de basculement : 3t, moteur 43kW, poids : 5,4t. Modèle 121F charge de basculement : 3,2t, moteur 48kW, poids : 5,7t.Modèle 221F

charge de basculement : 3,1t, moteur 55kW, poids : 6t. Modèle 321F charge de basculement : 3,6t, moteur 55kW, poids : 6,5t  (info@dannemark.com)

HITACHI

HCME (Hitachi  Construction Machinery Europe) vient d’introduire une nouvelle pelle  sur chenilles, la Zaxis 870LCH-5B,  destinée pour les carrières et les terrassements. Elle est pourvue d’un moteur Isuzu à rampe commune développant 397kW (540ch) . Cette nouvelle machine se voit dotée d’un nouveau circuit hydraulique qui permet à l’opérateur de facilement manœuvrer la pelle et d’entreprendre des opérations combinées en douceur et rapidement, que se soit pour des creusages  ou  des opérations de chargement.  Notons encore  une réduction de la consommation de carburant, un moteur Phase IIB en conformité avec les normes européennes de contrôle des émissions de gaz et une productivité  accrue de 6%  due au circuit hydraulique HIOS IIIB. Côté confort, relevons une cabine  confortable  certifiée OPG niveau II avec un siège à suspension pneumatique  réglable , une visibilité accrue , un nouvel écran  à cristaux liquides et des commandes conviviales. Caractéristiques  principales : Moteur : 397kW/540ch, Poids en ordre de marche : 83,8-86,2t, Force d’arrache au godet : 472kN. Profondeur maxi de creusement : 8,74m, Portée au sol : 13,82m, Hauteur de déversement : 9,08m

(info@luyckx.be)

KOMATSU

5 PC228USLC-10_03 - copie.jpg


Komatsu Europe International vient d’introduire  sa nouvelle pelle  sur chenilles  PC228USLC-10, une pelle à rayon court arrière proche de zéro  dans la classe de 23- 25tonnes. Cette machine compacte  à faible rayon arrière de 1810mm à peine peut  travailler dans des endroits confinés là où une pelle traditionnelle présente des risques comme sur un chantier routier par exemple. De plus, elle présente une capacité de levage exceptionnelle et une grande stabilité. Sa nouvelle cabine ROPS, spacieuse, sûre  en cas de retournement de la machine,  offre un espace sans comparaison, un grand confort à l’opérateur et un faible niveau de bruit ramené à 72dB(A). Elle est propulsée avec un moteur Komatsu à rampe commune EU Stage IIIB Tier 4 Interim d’une puissance nette au volant  de 123kW/167ch. En complément, elle est dotée de six modes de travail qui optimisent la productivité et les performances et offre une faible consommation du diesel. Comme toutes les machines de la nouvelle génération, elle intègre la plus récente technologie KOMTRAX qui transmet des informations sur l’engin vers un site Web sécurisé. Le système de contrôle de flotte KOMTRAX améliore la disponibilité des engins, réduit les risques de vol, permet un diagnostic à distance par le distributeur. La PC228USLC-10 est supportée par le Komatsu CARE un programme d’entretien pour les nouveaux moteurs KOMATSU S3B, pour les trois premières années ou 2.000 heures. Celui-ci est programmé  et subsidié par l’usine et assuré par des techniciens  formés par le constructeur. Relevons en plus  2 remplacements gratuits du filtre à particules diesel Komatsu [KDPF] et une garantie du filtre KDPF sur 5 ans ou 9.000 heures. Caractéristiques principales : Poids en ordre de marche : 23,8-24,3t, Profondeur de fouille : 6,62m, Portée au sol : 9,70m, Hauteur de déversement : 10,70m, Force de cavage au godet : 141kN. (info @bia.be)

Routes

VÖGELE

Ce constructeur (Groupe Wirtgen), spécialiste de la pose « du noir »  vient de présenter sa nouvelle  série  de finisseurs  R3volution   forte  de 6 modèles  avec des largeurs de pose maxi de 6,5m à 13m. Equipés soit  avec des tables extensibles, soit de tables fixes, les largeurs peuvent atteindre  6,50m à 9,50m selon le modèle  et  jusqu’à 13m en configuration fixe.  En plus du  nouveau système de commande  ErgoPlus3, ces machines  se voient dotées d’une nouvelle génération de  pupitres de commande  qui intègre un écran couleur à contraste élevé  parfaitement lisible, quel que soit l’angle de pose. Grâce  au système « Vögele Eco Plus » la réduction de la consommation de carburant peut aller jusqu’à  moins 24%. Il en va de même en ce qui concerne  les émissions de CO2  mais aussi des émissions sonores. Epinglons également le système « PaveDock Assistant » qui donne des instructions claires au chauffeur du camion  d’approvisionnement via des signaux lumineux, du système  « Pave Dock »  qui réduit les secousses lors de l’accostage du camion et la fonction « AutoSet Plus » qui permet une automatisation complète de la fonction transport  en pressant sur une simple touche. Cette fonction  transport  et de repositionnement évite tout dommage sur le finisseur et rend superflu tout nouveau réglage laborieux après son repositionnement sur le chantier. La gamme des finisseurs Wirtgen est disponible en version chenilles et/ou sur pneumatiques. (info@wirtgen.be).

Concassage Criblage

KEESTRACK

Grand crible, taille compacte, tel est le crédo du constructeur belge Keestrack à propos de son nouvel appareil S175. Celui-ci est équipé d’un crible de 5000 x 1500mm  à deux étages auquel on peut adjoindre des équipements divers pour de nombreuses applications comme : précriblage/scalpage, recyclage de déchets issus de la construction, carrières, mais encore  pour la séparation d’agrégats collants, de sable, de gravier, etc. Le S175 est, comme les autres machines de criblage et  de concassage Keestrack, disponible avec  différents types de motorisation : 1) Motorisation diesel hydraulique, nommé ECO FS, (FS = Fuel Saving),  avec économie de gasoil grâce à l’utilisation de pompes  hydrauliques à débit variable ( load sensing)qui réduisent la consommation par rapport aux pompes à engrenages traditionnelles. 2) Motorisation diesel  électrique nommé ECO-EP  (EP = Electric Powered), motorisation  électrique par la génératrice embarquée et qui est entrainée par le moteur diesel fonctionnant à bas régime (1500RPM). 3) Motorisation diesel électrique  ECO-EP+  avec possibilité de by-passer le groupe embarqué et de se connecter à une source électrique extérieure (+). L’alternative ECO-EP permet une réduction d’environ  33% des frais d’énergie ;  Si vous utilisez une source électrique externe, vous épargnerez jusqu’à 70%  par rapport à la version standard FS.

Notons encore sa facilité d’accès pour l’entretien et sa maintenance journalière, ses commandes conviviales ainsi que son changement aisé d’un crible à 3 fractions à 2 fractions entre autres. Caractéristiques principales : Capacité de la trémie d’alimentation : 7-9,5m3,  puissance moteur selon le type  du modèle : ECO FS : diesel hydraulique Deutz 75kW,  ECO EP et EP+ : diesel électrique Deutz 56,1kW,  capacité de production : 300t/h, poids : 27t. Dimensions : Hauteur de transport : 3.130mm, largeur 2.812mm/2.600mm, longueur : 12.600mm.  (info@keestrack.net)

Accessoires

OIL QUICK

Originaire de Suède, Oil Quick est le système d’attache  rapide automatique hydraulique    le plus avancé sur le marché. Il est disponible pour des pelles de 1 à 120t. D’après le constructeur il permet une connexion hydraulique instantanée depuis la cabine  de l’opérateur en moins de 10 secondes. La gamme comprend  9 modèles de 32 kg 1200kg.

Ses avantages : rapidité et efficacité, sûr et fiable (l’équipement comprend également une double sécurité par vannes parachutes et serrage continu des axes de verrouillage, une alarme, etc), plus d’intervention manuelle,  bon pour notre environnement (toutes les attaches possèdent des raccords exempts de fuites d’huile) et plus de productivité ( Oil Quick s’avère payant dès qu’il faut changer d’accessoire hydraulique deux à trois fois par jour).

(info : tramac@tramac.be)

CATERPILLAR

 

La division  des accessoires et équipements (attachement)  de Caterpillar, Work Tools & Service, dispose à présent  d’une nouvelle série de  six  grappins Caterpillar G300  de 865kg à 1142 kg  destinée pour la démolition, le recyclage et le traitement des déchets. Cette série se décline en deux types de coquilles soit ouvertes soit fermées. Les « ouvertes » sont particulièrement destinées à la démolition tandis que les « fermées » le sont pour le recyclage. La série G300 a été conçue spécifiquement pour travailler dans des environnements de chantiers lourds. Les modèles sont construits en acier résistant de haute qualité ; leurs composants ont été renforcés ou protégés. Ces modèles comportent également des bagues de qualité supérieure dotées de rainures de lubrification, d’axes durcis et des pare-poussière internes.  (info@bmbe.be)

Infrastructure

Chantier de réhabilitation sur l’E42

Le Ministre wallon des TP vient de mettre en chantier la réhabilitation du tronçon entre Lamain et Tournai-Kain. Plus de 28 millions € y seront consacrés. Les travaux commenceront le 24 novembre prochain et seront terminé début 2007 sauf imprévu (conditions météorologiques). Ces travaux, sur 8km dans les deux sens de circulation,  consisteront  en  la réhabilitation de la chaussée de 80cm de profondeur,  la pose de plus de 7500 m2 de panneaux acoustiques  soit une longueur cumulée de +- 2km et  la rénovation également  de deux bretelles d’autoroute  celles qui relient l’E42 à l’A17 vers Mouscron. Ce chantier est financé à 100% par la Sofico.

Associations professionnelles

CCW : La construction wallonne en crise profonde

La construction wallonne est en crise profonde. La production résidentielle recule, les travaux d’infrastructures reculent, surtout avec la chute (-40%) des travaux communaux depuis 2012. Le dumping social décime l’emploi local. Au total, 6.000 salariés ont disparu en deux ans (à fin 2014). Le budget wallon 2015 va aggraver cette crise, surtout avec le report de 340 millions € de travaux publics (notamment le fameux plan Routes). En outre, les problèmes du nouveau Fonds régional d’investissements communaux paralysent le lancement d’adjudications au niveau local. Enfin, les nouvelles normes comptables européennes réduisent les capacités d’investissement tant au niveau régional que local. Bref, le tableau est sombre. Mais la profession se mobilise et propose aux autorités wallonnes une série d’actions. A côté de la production résidentielle, la CCW veut accélérer les investissements publics régionaux et revoir les normes comptables européennes pour libérer l’investissement public local, sans exclure de nouveaux mécanismes de financement alternatif. Il s’agit aussi de miser sur les défis du réchauffement climatique et des smart cities comme véritables leviers de redéploiement économique via la construction. Parallèlement, il faut optimiser la gestion des marchés publics, depuis l’accélération des procédures en amont jusqu’au respect des délais de paiement en passant par la simplification des dossiers de soumission et l’élimination des prix anormalement bas. Enfin, la CCW veut protéger les entreprises de la concurrence déloyale extérieure et créer les conditions d’une concurrence loyale européenne qui valorisera nos compétences.

ERF: Priorité à l’entretien des routes

L’Association European Union Road Federation (ERF) dont le siège se trouve à Bruxelles  a interpellé en urgence  les membres de l’Union européenne pour qu’ils  portent leur priorité  sur la négligence  de l’entretien des routes qui continue à se détériorer de plus en plus comme les nids de poule. L’ERF souhaite  que l’UE mette  en place  au sitôt que possible des mécanismes de financement alternatifs afin de remédier  à   ce qu’il considère être  une crise croissante de la sécurité routière  à  travers nos régions.

Matériaux

HOLCIM-LAFARGE

Lafarge et Holcim ont formellement notifié auprès de la Commission européenne leur projet de fusion afin d’obtenir son approbation réglementaire. Avec cette notification, Holcim et Lafarge ont désormais déposé des notifications auprès des différentes autorités de régulation dans tous les pays où cela est nécessaire. Le projet de fusion devrait être finalisé au premier semestre de 2015, avec pour objectif de créer un groupe bénéficiant du portefeuille le plus équilibré et diversifié du secteur, présent dans 90 pays.

Holcim est un leader mondial dans la fabrication et la distribution de ciment et de granulats ainsi que le béton préparé  et  l’asphalte. Quant à Lafarge, il est le leader mondial de matériaux de construction,  ciment, granulats et béton. Il emploie 64,000 collaborateurs. Ensemble ce nouveau groupe pèse plus de 21 milliards € de chiffre d'affaires ( 2013). 

 © CDU-Bull BTP  Tous droits réservés