LA STABILISATION DES SOLS

UNE TECHNIQUE QUI A FAIT SES PREUVES

Avant propos

La technique du traitement des sols  à la chaux  et /ou ciment ou aux liants hydrauliques a été utilisée en Belgique dès le début des années 60 lors du programme de construction  autoroutier. Un des premiers  entrepreneurs à l’avoir utilisé  était  Saterco sur le  tronçon Hingeon-Hucorne de l’autoroute de Wallonie. Pour ce faire l’entreprise a acquis des pulvimixer Buffalo-Springfied importé par la société Nilens.  À cette époque il était courant d’utiliser une épandeuse de chaux et de ciment du constructeur suisse Ammann ;une épandeuse sur pneumatiques à basse pression dotée d’une trémie  de +-3m3 tirée  soit par un tracteur agricole soit par  un engin sur chenilles.  Suivait alors  une charrue  agricole accrochée à un tracteur  sur chenilles qui procédait au mélange chaux-terre . La  technique  de stabilisation des sols se veut être économique et écologique à la problématique des terres de déblais, tant pour les petits que les grands chantiers. Le traitement des sols en place  à la chaux et/ou au ciment ou au liant hydraulique  consiste à rendre utilisable une surface qui accueillera par la suite une route, des aires de stationnement, des zones industrielles et commerciales, des aéroports, des voies ferrées comme les travaux des TGV etc.

La stabilisation  des sols commence par l’épandeuse qui épand le liant hydraulique nécessaire, puis  par le passage d’une  machine équipée d’une fraise qui concasse et malaxe le matériau en place. Vient ensuite le nivellement suivant le profil  adéquat, et enfin le compactage qui finalise l’opération de stabilisation.

Il était une fois

Afin de  répondre à la demande du marché, plusieurs constructeurs de machines ont mis au point des stabilisatrices de sols, des épandeuses, des charrues pour le mélange des matériaux etc. La plupart étaient construites aux Etats-Unis (Caterpillar, Ray-Go, CMI,  Rex). En 1948 déjà le constructeur américain de pelles en butte et  de grues P&H met au point un engin pour la stabilisation des sols (voir photo). Bien plus tard, quelques européens proposeront  des machines pour  les applications de traitement de sols comme Rabaud. Pour rappel, en 1986, ce type d’engin était exclusivement de fabrication américaine. Cet état de chose n’a pas empêché, au contraire, notre compatriote  Jean Pierre Courbet, associé à Claude Rabaud, de se lancer dans la construction d’une stabilisatrice de sol conçue et fabriquée  en France dénommée RACO 250 (RA comme  Rabaud et CO comme Courbet).  Deux ans plus tard le succès est tel que la société Rabaud s’approprie  plus de 50% du marché français. Quelques années plus tard, Rabaud-Raco sera repris par le constructeur allemand Hamm qui commercialisera son acquisition sous le nom de Hamm-Raco. En 1999 Wirtgen rachète Hamm qui arrêtera en 2004  la production de Raco .Durant l’année 1995 Wirtgen développe le recycleur-stabilisateur WR2500 qui est actuellement le plus vendu .

Quant aux épandeuses « modernes », elles ont fait leur apparition au cours des années 90. Parmi celles-ci notons le français Panien qui dès 1960 s’est intéressé aux épandeuses de chaux et d’engrais  En 1999, il obtenait les droits exclusifs pour un brevet concernant un véhicule d’épandage  avec un système de distribution pouvant être guidé par GPS. Fin 2007, Panien sera racheté par Gutzwiller.

Portrait

Cet engin sur pneus motorisé  qui rappelle le scraper et le tombereau articulé repose sur un châssis  mécanosoudé  relié à l’étrier arrière , à oscillation libre, qui sert de support au caisson du tambour. Ce caisson comprend  un rotor de fraisage et de malaxage à entrainement mécanique  muni de pics en carbure de tungstène  pour le traitement de gros volumes et le malaxage en profondeur. Celui-ci monté à mi-distance  des essieux assure une répartition efficace du poids.  En plus, cet engin reçoit une transmission hydrostatique  qui  fournit une motricité équilibrée à chaque moteur d’entrainement des roues ainsi qu’une direction assistée roues AV  et roues AR directrices. Notons encore une cabine  ergonomique  confortable qui intègre un poste de conduite  doté d’une série de systèmes, d’équipements et instruments qui permettent  à l’opérateur de tirer un rendement maximum de sa machine. Cette dernière  peut servir   également comme  une recycleuse de chaussées pour la rénovation en place des chaussées détériorées. L’emploi de la recycleuse convient au mieux pour la réfection des routes secondaires et rurales.

Des constructeurs comme Wirtgen et Stehr proposent aussi des engins rapportés compacts attelés à un tracteur  pour diverses applications et des résultats de malaxage de grande qualité.

 Liste des marques et distributeurs  stabilisatrices de sols

Caterpillar (Treco), Rabaud ( Belmaco), Rex (Matermaco),

Hamm (Verbist), Hamm-Raco (Verbist), Bomag ( O.De Bruycker),

Wirtgen ( Wirtgen Belgium), Ray-Go ( Blackwood Hodge), Tramac-Ray-Go( Tramac), P&H

Liste des marques et distributeurs  épandeuses

Ammann (Treco), Panien ( Matermaco, Belmaco), Streumaster (Wirtgen Belgium)

 Marque et distributeur de  charrues

Rome (Treco)

 Marques et distributeurs de  stabilisatrices de sols tractées

Wirtgen (Wirtgen Belgium), Stehr (Verhaeghe)

 Source : Excavator juillet 1973, Equipment Construction septembre 1986, Entreprise Nonet sa à Bois –de- Villers, le CRR  à Bruxelles, le CIMBéton à Paris (revue Routes septembre 2004 et  Ronald Klok.

© Christian Durieux- Bull BTP. Tous droits de reproduction réservés. Ces  textes ne peuvent être reproduits ni traduits sans l'accord préalable écrit de l’auteur.