QUOI DE NEUF ?

Un tour d’horizon sur les dernières nouveautés (9)

Dans le but de documenter le plus largement possible les lecteurs de mon site, j’accueille  sous cette rubrique les communiqués qui m’ont été transmis par les constructeurs, les distributeurs de matériels et d’équipements  ainsi que des associations professionnelles et organismes publics. Ils ne sont assortis d’aucun commentaire de ma part.

Christian Durieux

 

Construction-BTP

CATERPILLAR

Le constructeur américain vient de lancer sa nouvelle pelle sur chenilles311F LRR de 12,4-13,9t. Elle est propulsée par un moteur C3.4B Cat d'une puissance de 52 kW (ISO 9249) conforme aux normes européennes Niveau IIIB sur les émissions. Cette pelle à rayon court arrière ( à peine 508mm)  est destinée pour travailler dans des sites étroits et encombrés. Au format compact de la machine s'ajoutent des fonctionnalités d'économie de carburant ainsi qu'un circuit hydraulique haute efficacité fournissant la puissance nécessaire dans les conditions d'excavation difficiles. Cette machine peut recevoir pas moins de 10 outils Caterpillar préprogrammés  ce qui permet de limiter avec précision le débit et la pression en appuyant tout simplement sur un bouton. La 331F peut recevoir  le système de surveillance,via GPS,  « Product Link » en option  qui aide les utilisateurs à gérer la production et à réduire les coûts d’exploitation entre autres. Caractéristiques principales : Moteur : 54kW/73ch. Profondeur d’excavation : 5,6m, Portée maxi au sol : 8,1m,, Force de cavage au godet : 89kN. (info@bmbe.be)

DIECI

Ce constructeur  spécialisé en chariots télescopiques propose également trois modèles  de chargeurs articulés « Agri Pivot » dotés d’un bras télescopique spécialement étudiés  pour l’agriculture. Il s’agit des modèles T40, T50 et T60. Équipés  d'un moteur diesel Kubota pour le T40 et Yanmar pour les T50 et T60, les chargeurs articulés Dieci Agri Pivot reçoivent une  transmission hydrostatique Bosch Rexroth, des essieux Dana, un système de freinage assisté pour une plus grande efficacité dans le travail. En plus, ils sont pourvus   de la pédale “Inching”qui contrôle  la vitesse d'avancement même quand le moteur tourne au maximum ou quand un équipement demande la puissance hydraulique maximale. Cette gamme  de machines est conçue  pour opérer  sur des terrains accidentés. L'essieu arrière oscillant garantit une meilleure stabilité et une plus grande adhérence avec des terrains particulièrement inégaux ou en forte pente.  En plus, elle reçoit une cabine ROPS-FOPS  confortable  équipée de tous les dispositifs de sécurité et des larges vitres garantissant une vue exceptionnelle sur 360°. Caractéristiques principales : Capacité de charge  : 4850 kg pour le T40, 5470 kg pour le T50 et 6020 kg pour le T60,  Hauteur maxi de levage avec fourche : 4 m, 4,40 m et 4,70m.  Puissance moteur  : 50ch,  68ch et 75 ch

(info : els@euromat.be)

HYUNDAI

Le constructeur sud-coréen Hyundai Heavy Industries vient de mettre sur le marché  sa nouvelle chargeuse sur pneus  HL757-9A de 15t. Elle est propulsée par un moteur  Cummins Tier 4 Interim/ EU Stage IIIB  d’une puissance nette au volant  de 147kW/200ch. Épinglons aussi sa vitesse de déplacement de 38,5km/h, son hydraulique Load Sensing  ainsi qu’une cabine ROPS/FOPS  confortable et spacieuse. Caractéristiques principales : Hauteur max  de déversement à l’axe du godet :4 m, Force de cavage au godet :12.530kg, charge de basculement en ligne : 11.540kg,  Capacité godet en dôme : 2,8m3. ( info@hyundai-hmb.be)

KOMATSU

 Le constructeur japonais annonce le lancement prochain de deux nouvelles pelles sur chenilles série 11 équipées de nouveaux moteurs Komatsu Tier 4 Final  respectivement de 268kW/364ch et  de 141kW/192ch. Il s’agit de la PC 490LC-11 de 49t et de la PC240LC-11 de 25t. Ces deux machines  sont  dotées du système EMMS  qui  contrôle et assure la gestion de toutes les conditions d’utilisation et les fonctions vitales de la machine et de la dernière version de Komtrax. En plus, elles sont  supportées par le programme d’entretien Care. Notons encore leurs 6 modes de travail et  l’hydraulique à centre fermé Hydraumind- load sensing-. ((info@bia.be)

LIEBHERR

Après le PR 736 Litronic sorti en 2013, Liebherr complète sa gamme de bouteurs hydrostatique  de la Génération 6 par les modèles PR 746 Litronic et PR 756 Litronic. Toutes ces machines satisfont aux normes antipollution Etape 4 / Tier 4 final. Le PR 746 affiche un poids de 28,9 t à 30,8 t pour une puissance de 185 kW/260ch. Le PR 756, le plus grand bouteur de cette nouvelle série, pesant 38,3 t à 41,15 t est doté d’un moteur de développant 250kW kW/340ch. Ces moteurs Liebherr 6 cylindres Etape 4 bénéficient du système d'injection Common-Rail "maison", d’une gestion électronique et de la technologie SCR (avec AdBlue) de réduction catalytique. Il en résulte une consommation moindre entretenue par l’intégration d’un mode Eco (fonctionnement efficace de la transmission dans le cadre d'opérations faciles à effectuer) et le régime constant de l’entraînement hydrostatique. Autre innovation : l'adaptation proactive de la puissance (enregistrement des paramètres et augmentation automatique du régime quand le besoin s’en fait sentir). Ces bouteurs peuvent être pré-équipés des kits de guidage 2D et 3D de Leica, Topcon ou Trimble. D’une conduite facile, ils sont équipés d’un nouveau train de roulement :  diamètre plus large du barbotin avec plus de dents ; train de roulement oscillant en option pour le 756) ; suspension élastiqueSécurité et maintenance sont aussi améliorées tant par l’éclairage que l’accès aux points centralisés. Notons aussi la fonction de freinage de la transmission hydrostatique située à côté du joystick,  un joystick à 3 positions( marche AV, arrêt et marche AR) et un écran tactile permettant une manipulation claire et intuitive des paramètres de fonctionnement. Enfin,  ils s’appuient sur le système de gestion de parc LiDAT développé par Liebherr  qui offre une meilleure planification de la maintenance,  un  postionnement  de la machine et une gestion plus précise, le tout en temps réel.( info : j.sannen@somtp-belgium.be )

VOLVO

Volvo Equipment Construction vient d’annoncer l’arrêt de production  de ses  chargeuses pelleteuses et niveleuses dans ses usines de Pologne et des États-Unis. Dorénavant, la production de ces machines sera  produite par SDLG ( Lingong) , une coentreprise de Volvo  en Chine. Ces machines seront distribuées par le réseau Volvo/SDLG  uniquement pour les pays émergents.

 

Bon à savoir

Emissions : un nouveau règlement plus strict pour les engins de chantiers

Dernièrement,  la Commission européenne a proposé  des mesures permettant de réduire à la fois les émissions des principaux polluants atmosphériques provenant des moteurs destinés aux engins mobiles non routiers (EMNR) et la complexité du cadre juridique applicable à ce secteur. La proposition présentée prévoit des valeurs limites d’émission plus strictes pour les moteurs à combustion internes installés dans des EMNR. Dans le même temps, elle harmonise la réglementation applicable à la mise desdits moteurs sur le marché de l’Union européenne (UE). Par rapport aux véhicules à usage routier, les EMNR regroupent une très grande variété d’engins habituellement utilisés hors des routes pour de multiples applications. Il s’agit notamment des engins de chantier (excavatrices, chargeurs, bulldozers. Le nouveau règlement remplacera une mosaïque de vingt-huit législations nationales sur ce sujet. Il abrogera également une directive extrêmement complexe assortie de quinze annexes et modifiée à huit reprises depuis son adoption en 1997. Outre une amélioration de la qualité de l’air dans toute l’UE, la nouvelle proposition apporte au secteur des EMNR un cadre réglementaire prévisible et stable, prêt pour l’avenir: l’accent a été mis clairement, dans ce contexte, sur l’alignement des exigences techniques sur le plan international, notamment afin de rapprocher les exigences fixées par l’UE et celles qui sont applicables aux États-Unis. Cela garantira des conditions de concurrence équitables pour l’industrie européenne et permettra d’éviter la concurrence déloyale que représentent les importations bon marché d’engins non soumis à la réglementation.

Réduction des émissions de moteurs des EMNR

 Les moteurs installés dans les EMNR sont une source importante de pollution atmosphérique: ils représentent environ 15 % des émissions d’oxydes d’azote (NOx) et 5 % des émissions de particules dans l’UE. Le nouveau règlement porte sur les grands polluants atmosphériques suivants: les oxydes d’azote (NOx), les hydrocarbures, le monoxyde de carbone (CO) et les particules. S’agissant de ces dernières, le règlement fixe, pour la plupart des catégories de moteurs – et pour la première fois dans le cas des EMNR –, une limite applicable au nombre de particules, qui vient s’ajouter à celle qui s’applique à leur masse: de la sorte, les émissions de particules dites «ultrafines» seront aussi limitées. Cette disposition s’appuie sur les éléments probants les plus récents attestant les effets indésirables de ce type de particules sur la santé.

Le Common Rail ou rampe commune

Dans les diesels d’ancienne génération, une pompe distributrice en ligne comprimait le gazole à des pressions aux alentours de 300 bars. Le carburant arrivait par le biais d’un tuyau à l’injecteur qui dirigeait le carburant dans le cylindre. Sous l’effet de la pression, le gazole s’échappait par de petits trous au nombre de quatre par cylindre. C’est donc la montée en pression du gazole qui commandait le moment de l’injection. Dans le common rail ou rampe commune, il y a toujours une pompe, mais elle gère uniquement la pression du gazole dans un circuit constitué d’un accumulateur relié à chacun des injecteurs. Cet accumulateur est en forme de rampe et il est commun à tous les cylindres. L’injecteur à commande électromagnétique est piloté électriquement par un calculateur qui va déterminer les moments. C’est cette possibilité de variation et surtout l’augmentation de la pression d’injection qui font le succès du common rail. Car grâce à lui, le gazole est pulvérisé en micro-gouttelettes. Plus la distribution du gazole est fine, plus le mélange avec l’air est facile et l’explosion parfaite.

(source :Alain Faure)

Opérateurs d'engin - Formation Sécurité et Test de capacité

Légalement, l’employeur est tenu de former tout opérateur d’engin, mais le contenu de cette formation n’est pas défini. Pour éviter tout litige, certaines entreprises préfèrent sous-traiter cette formation à un organisme extérieur. Dans cette optique, la FWEV a encouragé Constructiv et le Forem à développer un module d’une journée durant laquelle le candidat opérateur apprend les consignes de sécurité et le déplacement de la machine en sécurité. Un test en fin de journée acte de la capacité de l’opérateur à entamer une formation d’opérateur, éventuellement dans l’entreprise de son employeur. Complémentairement, Constructiv et le Forem ont développé un certificat de capacité, d’une durée également de 8 H, permettant de distinguer l’opérateur expérimenté, maitrisant parfaitement toutes les possibilités de sa machine et capable d’effectuer tous les travaux avec rendement.

© CDU-Bull BTP  Tous droits réservés