SÉCURITÉ

Nouvelles réglementations pour les télescopiques

Normal 
 0 
 
 
 21 
 
 
 false 
 false 
 false 
 
 EN-GB 
 JA 
 X-NONE 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
    
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Tableau Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:10.0pt;
	font-family:"Times New Roman";
	mso-ansi-language:EN-GB;
	mso-fareast-language:JA;}
 
     Depuis le 15 novembre l’organisme de sécurité SigmaCert peut  effectuer des contrôles sur les chargeurs élévateurs télescopiques.     La réglementation belge stipule que les chargeurs élévateurs télescopiques, utilisés pour le transport de charges suspendues, doivent être contrôlés par un service de contrôle technique externe tous les trois mois.  Cette obligation ne s’applique toutefois pas à ceux qui transportent exclusivement des charges posées sur les fourches. Et pourtant, les risques demeurent identiques.     Ce sont les affiliés de Sigma qui ont réclamé que le contrôle des chargeurs élévateurs télescopiques soit confié à un organisme externe.  Ils considèrent cette mesure comme une initiative importante dans le cadre de la campagne « Travailler en hauteur en toute sécurité » que le cnac –navb  Constructiv a lancée en septembre.  Cette campagne vise à sensibiliser et informer chaque acteur du secteur de la construction des risques et mesures de prévention relatives au travail en hauteur. Aux yeux de Sigma, il était logique d’étendre le contrôle SigmaCert aux chargeurs élévateurs télescopiques.  Les membres de Sigma disposaient déjà d’une checklist pour le contrôle de ces machines.  La campagne de cnac Constructiv constituait par conséquent le moment idéal pour lancer ce contrôle. Depuis plusieurs années, les statistiques d’accident du secteur de la construction sont en baisse. Par contre, le nombre d’accidents graves (ayant entrainé la mort ou une invalidité permanente) résultant de la chute en hauteur de personnes ou d’objets diminue moins vite : dans le bâtiment, un accident sur trois y est imputable.  Plus l’accompagnement sera important mieux on pourra réduire de manière significative ce type d’accidents.  « Il est important  d’élargir la collaboration entre les tous les acteurs concernés afin de  les sensibiliser  aux dangers liés aux travaux en hauteur d’une part et pour mieux faire connaître les solutions d’autre part »  dit-on chez Sigma. Quant à SigmaCert, il contribue à la sécurisation du travail en hauteur avec l’inspection des machines afin de s’assurer que celles-ci soient en ordre techniquement et sûres à l’usage.    © Bull BTP     

Depuis le 15 novembre l’organisme de sécurité SigmaCert peut  effectuer des contrôles sur les chargeurs élévateurs télescopiques. La réglementation belge stipule que les chargeurs élévateurs télescopiques, utilisés pour le transport de charges suspendues, doivent être contrôlés par un service de contrôle technique externe tous les trois mois.  Cette obligation ne s’applique toutefois pas à ceux qui transportent exclusivement des charges posées sur les fourches. Et pourtant, les risques demeurent identiques. Ce sont les affiliés de Sigma qui ont réclamé que le contrôle des chargeurs élévateurs télescopiques soit confié à un organisme externe.  Ils considèrent cette mesure comme une initiative importante dans le cadre de la campagne « Travailler en hauteur en toute sécurité » que le cnac –navb  Constructiv a lancée en septembre.  Cette campagne vise à sensibiliser et informer chaque acteur du secteur de la construction des risques et mesures de prévention relatives au travail en hauteur. Aux yeux de Sigma, il était logique d’étendre le contrôle SigmaCert aux chargeurs élévateurs télescopiques.  Les membres de Sigma disposaient déjà d’une checklist pour le contrôle de ces machines.  La campagne de cnac Constructiv constituait par conséquent le moment idéal pour lancer ce contrôle. Depuis plusieurs années, les statistiques d’accident du secteur de la construction sont en baisse. Par contre, le nombre d’accidents graves (ayant entrainé la mort ou une invalidité permanente) résultant de la chute en hauteur de personnes ou d’objets diminue moins vite : dans le bâtiment, un accident sur trois y est imputable.  Plus l’accompagnement sera important mieux on pourra réduire de manière significative ce type d’accidents. « Il est important  d’élargir la collaboration entre les tous les acteurs concernés afin de  les sensibiliser  aux dangers liés aux travaux en hauteur d’une part et pour mieux faire connaître les solutions d’autre part » dit-on chez Sigma. Quant à SigmaCert, il contribue à la sécurisation du travail en hauteur avec l’inspection des machines afin de s’assurer que celles-ci soient en ordre techniquement et sûres à l’usage.

© Bull BTP