QUOI DE NEUF ?

Un tour d’horizon sur les dernières nouveautés (10)

Dans le but de documenter le plus largement possible les lecteurs de mon site, j’accueille  sous cette rubrique les communiqués qui m’ont été transmis par les constructeurs, les distributeurs de matériels et d’équipements  ainsi que des associations professionnelles et organismes publics. Ils ne sont assortis d’aucun commentaire de ma part.

Christian Durieux

Construction-BTP

DOOSAN

Le constructeur sud-coréen vient de lancer sa nouvelle pelle sur chenilles DX380LC-5 de 36,2t  Elle est propulsée par un moteur d'une puissance de 237 kW/317,6 ch  conforme aux normes européennes Stage 4 sur les émissions. Cette machine de la série 5 se dote d'un nouveau style distinctif et rehausse encore les normes déjà élevées définies par la précédente série 3 : outre un confort et une maniabilité de tout premier ordre, ce nouveau modèle propose de nouvelles fonctionnalités (Smart Power Control (SPC)  et Auto  Shut-Off pour améliorer le rendement énergétique – moins 6% de consommation-)  mais encore, la disponibilité et le retour sur investissement en optimisant la puissance, la robustesse et l'agilité. Caractéristiques principales : Portée de creusage maxi : 11.17m: Force de cavage au godet : 25,9t. Moteur Scania DC09, Rayon de rotation arrière : 3.5m , Capacité godets : 1.25 à 1.83 m3 . (info@interparts.be)

KOMATSU

Présentés à Conexpo l’année dernière, Komatsu Europe International NV annonce le lancement  en Europe de deux nouveaux tombereaux articulés. Il s’agit des HM300-5 et HM400-5  qui affichent des charges utiles respectivement de 30 et 40 t. Côté motorisation, ils disposent d’un nouveau moteur Komatsu  certifié conforme aux normes d’émission EU Stage Stage IV certifié d’une puissance de 242kW/329 ch pour le HM300 et 353kW/473 ch pour le HM400. Notons encore la capacité de la benne en dôme de 17,1 m3 pour le HM300  et de 24 m3 pour le HM400. Le HM 300 affiche une hauteur de chargement de 2, 8 m à peine  tandis que pour le HM400 elle est de 3,16m, ce qui facilite les opérations  de chargements rapides. Leur vitesse respective  maximale s’élève à 55,6 km/h et 56 km/h. Les deux tombereaux sont équipés du système de contrôle de la traction Komatsu (KTCS) qui assure automatiquement une traction optimale pendant le travail sur des sols meubles et de la boîte automatique à 6 vitesses à contrôle électronique K-ATOMICS . Celle-ci  sélectionne automatiquement le rapport idéal en fonction de la vitesse du véhicule, du régime moteur et de la position de commande boîte choisie par l’opérateur, ce qui garantit des accélérations puissantes, des rétrogradations en souplesse et un régime synchronisé en montée Les HM300 et HM400 sont également dotés d’un système de coupure du moteur quand la machine est à l’arrêt ce qui a pour avantages une économie de carburant, une économie en coût d’entretien et une valeur résiduelle plus élevée. En plus, ils intègrent  la dernière version KOMTRAX qui transmet des informations sur l’engin vers un site Web sécurisé et  sur smartphone ainsi que le Komatsu Care un programme d’entretien pour les nouveaux moteurs KOMATSU EU Stage IV, pour les trois premières années ou 2.000 heures. Épinglons également sa cabine ROPS/FOPS « level2 » confortable, un environnement de travail silencieux, un nouvel écran LCD de 7’’ en 25 langues et des dispositifs d’aide à la conduite (ÉCO Guidance).`

(info : www.belgium.biagroup.com)

LIEBHERR

Ce constructeur vient de présenter en « Première Mondiale » trois nouveaux modèles de chariots télescopiques 4X4X4  d’une hauteur de levage de 7 m avec des capacités de 3,2 à 4,1 t. Il s’agit des télescopiques TL432-7, TL346-7 et TL441-7. Ils sont destinés au secteur de la construction, mais également aux sociétés de location. Ils reçoivent une transmission hydrostatique continue et un nouveau moteur Deutz d’une puissance de 74kW/101ch  doté en standard d’un catalyseur d’oxydation qui répond aux exigences des normes antipollution  stage IIIB /Tier4intérim. Notons encore une garde au sol élevée, un différentiel à glissement limité à 45° sur l’essieu avant et la course pendulaire particulièrement ample de l’essieu arrière. En outre, ces télescopiques sont dotés d’une commande à manipulateur unique qui garantit une conduite très précise. Par ailleurs, le dispositif sonore et visuel d’alerte de surcharge , dont ils sont pourvus, informe en permanence l’opérateur de la situation actuelle de la machine sur le plan de surcharge. En ca s de surcharge , les fonctions les fonctions pouvant entraîner un basculement de la machine sont bloquées. La limitation de la vitesse de télescopage, fourni en série, lors d’opérations de levage, d’abaissement et de rétraction du bras ainsi que les dispositifs anti-rupture de flexibles dans le vérin veillent à un déplacement particulièrement sûr de la charge. Côté entretien, retenons sa bonne accessibilité aux différents composants hydrauliques, thermiques et électriques.

( info : j.sannen@somtp-belgium.be )

MECALAC

Creuser à l’avant et charger un camion à l’arrière, creuser en déport à droite ou à gauche, charger ou remblayer à 90°, effectuer des manutentions avec une charge de 5 tonnes de 3 à plus de 6 mètres, s’équiper instantanément  de très nombreux outils (godet 4en 1, fourche à palettes, brise roche, godets divers, fléchette, dent ripper, etc) tels sont les arguments qui ont toujours été le crédo du constructeur français. Dernièrement celui-ci vient de présenter sa nouvelle Mecalac12 MTX. Cette machine de 9.7t  affiche un superbe design qui a reçu, en décembre dernier, une étoile du design de la part du  Ministère de L’Économie français. Une juste reconnaissance due au talent des designers. Déjà en 1996, Mecalac proposait les 12MX, 12MXT et 14MXT qui  présentaient  déjà un design séduisant. Une solide tradition chez Mecalac. La nouvelle 12MTX dispose ; un châssis articulé, un pont arrière oscillant, 4 roues motrices de taille égale (une véritable TT), une transmission hydrostatique à circuit fermé (Load Sensing) et un moteur Deutz Stage IIIB (Tier 4) d’une puissance de 80kW/109ch. Notons encore, une flèche à volée variable - 4 parties- et déport droite-gauche et son attache rapide pilotée réversible M-Connect qui vient de se voir attribuer la médaille d’argent Intermat 2015 par un jury européen spécialistes du secteur .Côté cabine certifiée  ROPS-FOPS épinglons  une porte coulissante battante, une exclusivité Mecalac, un pare-brise avant escamotable dans sa totalité, encore une exclusivité Mecalac et un écran couleur 7’’ pour contrôle  des organes de sécurité et des fonctions de la machine. Relevons encore sa rotation à 360° dans 2.80m de largeur et son angle de relevage de flèche exceptionnel de 140° et, cerise sur le gâteau, un marchepied déployable pour une meilleure sécurité. Ce dernier se déplie automatiquement lorsque l’opérateur relève la console pour quitter la cabine. Une fois en position rentrée, il s’intègre parfaitement dans le gabarit de la machine. Cette machine polyvalente se déplace à une vitesse maxi de 32km/h.  Pour rappel, la Mecalac est protégée par plusieurs brevets.

(info@belmaco.be)

NEW HOLLAND

Dernièrement, ce constructeur a annoncé qu’il ne commercialisera plus ses engins  destinés à la construction, ceux-ci devenant le domaine exclusif de Case. Seul le petit matériel, comme les  minipelles et  les chargeuses de petite puissance, sera  encore  vendu par le réseau agricole New Holland. En 1999, Fiat, via sa filiale New Holland reprenait le constructeur Case.

Concassage- Criblage

METSO-TEVO

Metso se désinvestit de sa fonderie en faveur de Tevo. Après avoir fait une analyse  concernant sa fonderie, celle-ci a amené Metso à se défaire de sa fonderie de Tampere à la société Finlandaise Tevo. Le nouveau propriétaire continuera les activités de la fonderie sous le nom de Tevo-Lokomo sur le site actuel à Tampere. « Les opérations de cette la fonderie  sont de bonne qualité, et conviennent bien à notre stratégie de servir aussi bien les clients de Tevo que ceux de Lokomo » a déclaré Teuvo Joensuu, le DG de l’entreprise. Tevo est une entreprise familiale originaire de Raahe en Finlande de l’ouest  et en activité depuis plus de 40 ans. Cette dernière possède une solide expérience internationale dans le domaine  de l’ingénierie, de machines lourdes,  de l’acier, du papier et de la construction navale.

POWERSCREEN

Exposé à Conexpo 2014, le constructeur irlandais présente son nouveau crible Warrior 2100. Selon le constructeur ce nouvel appareil sur chenilles affiche des performances supérieures, des coûts de fonctionnement moindres et une maintenance simplifiée grâce au nouveau système de criblage ultra-efficace doté d’un mécanisme triple axe, précurseur dans la catégorie des cribles 16’x5’. Ce crible intègre la technologie « triple axe » développée au départ pour le modèle Warrior 2400. Cette technologie triple axe, uniquement disponible sur les cribles mobiles en exécution lourde PWS, est conçu pour optimiser les performances et le rendement du bac de criblage de 16’X5. L’exceptionnelle accélération du criblage dépassant 6g et les amplitudes au-delà de 16mm confère à cet appareil des capacités de criblage nettement supérieures, tout particulièrement en scalpage de matériaux collants et dans le traitement de matériaux argileux. Notons encore sa faible consommation de carburant grâce à un régime moteur réduit à 1800tr/min et une hydraulique améliorée.

(info : sales@vanderspek-bel.com)

Infrastructures

Investissement voiries régionales wallonnes

Souvenez-vous, il a peu de temps, la FWEV et la construction wallonne (CCW) poussaient un cri d’alarme dû aux manques de travaux publics surtout avec le report de 340 millions € de travaux publics dont le plan Routes, mais aussi avec les problèmes du nouveau Fonds régional d’investissements communaux et les nouvelles normes comptables européennes. Ce qui a poussé  la « profession » à se mobiliser et proposer aux autorités wallonnes une série d’actions. Apparemment ce message a été reçu 5sur 5 par le ministre des TP Maxime Prevot puisque celui-ci a décidé d’affecter les budgets nécessaires pour un grand nombre de travaux pour un montant total de 40 millions €  en 2015 destiné pour les voiries régionales. Cette décision a pour objectifs de réaliser des réhabilitations en profondeur, de sécuriser des sections ou des carrefours dangereux, de  finaliser de nouvelles voiries et enfin d'alimenter davantage les bons de commandes des entreprises de voirie et de génie civil. La CCW/FWEV s’est jointe à la Région wallonne et à l’union des Villes et communes wallonnes pour demander à l’Europe une révision des critères SEC 2010 afin d’assouplir les capacités d’investissement au niveau régional et local.

Événements

La société d’événements et de séminaires EBP organisera le 24 février prochain «  La journée des marchés publics» qui aura pour thèmes : Quelle gestion du patrimoine routier aujourd’hui, Sécurité routière : quelles transpositions possibles en exigences techniques du cahier des charges, Marchés publics et sous-traitance et des Exposés de cas pratiques. Plusieurs orateurs sont annoncés. Citons :E. Willame et G. Michaux du SPW, Pierre Baessens de Bruxelles Mobilité, Ghislain Lenaerts de l’entrepreneur Wegebo et des représentants de Schoups&Associés.(www.ebp.be)

Intermat 2015 : Une nouvelle cartographie et segmentation du salon

Avec 96% de visiteurs satisfaits de leur visite et 87% des exposants satisfaits de la qualité des contacts pris sur le salon en 2012, INTERMAT 2015 présentera un nouvel aménagement de sa surface d’exposition pour répondre aux nouvelles perspectives de la manifestation et faciliter ainsi la visite du salon. Il s’agit pour le salon INTERMAT de repenser sa cartographie 2015, autour de ses zones d’exposition « historiques » - en extérieur et des halls 5A, 5B et 6 - et pour la première fois, d’occuper le hall 7 du parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, en lieu et place des halls 3 et 4. Ce nouveau hall 7 inauguré en 2010, avec 15 000 m2 de surface, offre des infrastructures modernes et fonctionnelles pour accueillir les exposants et visiteurs. Cette initiative a été prise par les organisateurs de la manifestation pour améliorer de manière durable l’identification et la visibilité des secteurs du salon auprès des visiteurs. Ce salon mettra, en autres, l’accent sur la filière béton, les secteurs de la démolition, associée au recyclage et à la valorisation  des matériaux. Environ 1500 exposants seront présents. En outre,  Intermat,  et  World of Concrete ont signé un protocole d’accord pour le développement d’un nouvel événement  le « World of Concrete Europe ». Le WOC Europe sera donc intégré dans INTERMAT Paris 2015 sous le slogan fédérateur « Be Concrete* » et prendra place à l’entrée du Hall 7 en complétant l’offre d’INTERMAT.

contact@intermatconstruction.com)

 Salon des mandataires

Ce  salon, le rendez-vous incontournable des Pouvoirs locaux  aura lieu les 12 et 13 février  dans les installations du parc d’Activités du Wex à Marche-en-Famenne. Durant ces deux jours,  plusieurs « Conférences& Ateliers » auront lieu. Les thèmes suivants sont au programme : communes durable, l’apport des programmes européens au développement local, la problématique des normes budgétaires européennes -SEC 2010- plus que jamais d’actualité qui imposent de nouvelles contraintes financières et de charges de reporting croissantes-, patrimoine routier, et bien d’autres sujets encore. Le visiteur pourra également prendre connaissance de ce qui ce fait de mieux en : Aménagement urbain, Espaces verts : véhicules pour l’entretien des voiries,  de secours, tracteurs, Construction : produits en béton, pavage, réparations de voiries, etc, pour nous limiter à une énumération rapide (info : mandataires@wex.be)

 © CDU-Bull BTP  Tous droits réservés