QUESTIONS À..

Au mois de mai prochain, du 27 au dimanche 29, aura lieu dans les Halles des Foires de Liège, la deuxième édition de BTP EXPO LIÈGE destiné  au secteur du BTP, du recyclage, de la manutention et pour la première fois aux  parcs et jardins. Première aussi avec  des démonstrations en « live » dans la Carrière des Limites à  Wellin les 4 et 5 juin. Parmi les exposants  nous avons rencontré François Bricheux Area Sales Manager chez le constructeur de matériels de concassage et de criblage Keestrack.

Bull BTP : C’est votre deuxième participation. Pourquoi ?      Fr. Bricheux    : Notre participation c’est avant tout encourager le projet et aussi par ce que nous sommes à proximité de nos bureaux de Bilzen dans lesquels on est bien implanté. En plus, nous sommes très présents dans les provinces de Liège et de Luxembourg. En fait, on ne voulait pas rater cet événement. Il y a deux ans on était présent avec un petit  stand. On était totalement content car de mémoire il y a eu déjà différentes tentatives, mais qui jusque là ont toujours été difficilement mené à bien et il me semble que cette fois-ci on est dans le bon tempo. Notre but : être présent près des gens.     Bull BTP   :  Pour la première fois en Belgique, dans le cadre d’un salon,  il y aura des démonstrations dans une carrière. Qu’en pensez-vous ?      Fr. Bricheux    : C’est en effet une première en Belgique et une excellente idée. On sera présent avec un crible et un concasseur. Pour nous la pénétration dans le marché wallon est un facteur très important. Nous voulons y être de manière proactive. Ici, on va pouvoir renforcer nos liens avec les carrières parce que la Wallonie a une compétence et un savoir faire depuis très longtemps  en concassage et criblage. Avant d’obtenir un résultat, cela demande aussi bien du temps que beaucoup d’énergie surtout en tenant compte que arrivons avec une nouvelle marque par rapport  à celles déjà bien ancrées. Notre part de marché a été très bonne les 5 dernières années ce qui a fait de nous un des grands acteursdu métier, alors qu’on n’était pas dans le Top 5 précédemment. Si on prend les clients dont la seule activité  est la production d’agrégats, notre présence est améliorable, c’est notre objectif. C’est un des motifs de notre présence à Wellin     Photo © CDU

Bull BTP : C’est votre deuxième participation. Pourquoi ?

Fr. Bricheux : Notre participation c’est avant tout encourager le projet et aussi par ce que nous sommes à proximité de nos bureaux de Bilzen dans lesquels on est bien implanté. En plus, nous sommes très présents dans les provinces de Liège et de Luxembourg. En fait, on ne voulait pas rater cet événement. Il y a deux ans on était présent avec un petit  stand. On était totalement content car de mémoire il y a eu déjà différentes tentatives, mais qui jusque là ont toujours été difficilement mené à bien et il me semble que cette fois-ci on est dans le bon tempo. Notre but : être présent près des gens.

Bull BTP: Pour la première fois en Belgique, dans le cadre d’un salon,  il y aura des démonstrations dans une carrière. Qu’en pensez-vous ?

Fr. Bricheux : C’est en effet une première en Belgique et une excellente idée. On sera présent avec un crible et un concasseur. Pour nous la pénétration dans le marché wallon est un facteur très important. Nous voulons y être de manière proactive. Ici, on va pouvoir renforcer nos liens avec les carrières parce que la Wallonie a une compétence et un savoir faire depuis très longtemps  en concassage et criblage. Avant d’obtenir un résultat, cela demande aussi bien du temps que beaucoup d’énergie surtout en tenant compte que arrivons avec une nouvelle marque par rapport  à celles déjà bien ancrées. Notre part de marché a été très bonne les 5 dernières années ce qui a fait de nous un des grands acteursdu métier, alors qu’on n’était pas dans le Top 5 précédemment. Si on prend les clients dont la seule activité  est la production d’agrégats, notre présence est améliorable, c’est notre objectif. C’est un des motifs de notre présence à Wellin

Photo © CDU