JOB STORY

Avec cette nouvelle rubrique, mon but est de mettre en valeur les opérateurs -on en parle rarement-  mais également les propriétaires de la machine qui sont  souvent «  au four et au moulin » et qui ont souvent les mains dans le cambouis surtout dans les petites structures. Mettre en valeur également les constructeurs, les  distributeurs, leurs clients quels que soient les secteurs ; voirie, manutention, carrières, location, etc. Mon site leur est ouvert.  En bref, jeter un regard sur ce qui se passe chez nous et en dehors de chez nous. Voici donc le premier JOB STORY  qui vous emmènera d’abord dans le«  Plat Pays » puis en Norvège et  ensuite au Danemark.

Bon voyage !!

Belgique : Euromat

Euromat a été créé par Éric Van de Velde en 1973 à Wijnegem. Son but à l’époque: la location de compresseurs Ingersoll Rand, marque qu’il connaissait bien pour y avoir travaillé. Quarante-trois ans plus tard, le groupe Euromat, dirigé par ses enfants Els (à droite sur la photo) et Tom, est actif principalement dans la location de matériels destinés aux entreprises de construction, travaux de voirie, bâtiments, etc. L’entreprise dispose aujourd’hui de 5 centres ;  Charleroi-Gosselies, Anvers- Wijnegem, Machelen, Gand- Oostakker et à St Pieters-Leeuw  à proximité de Bruxelles. Tout commence en 2011 lorsque Euromat passe commande pour 10 machines Komatsu à Bia. Satisfait de cette marque  et de sa collaboration avec le distributeur, Euromat propose aujourd'hui en location un parc d'une trentaine d’engins  principalement des mini et midi -pelles de 900 kg à 8 tonnes ainsi que quelques chargeuses compactes (skid steer). Alors que la gamme Komatsu proposée en location par Euromat était centrée sur des engins de petites puissances, Euromat a fait le pari, en 2013, d'investir dans une pelle  Komatsu sur chenilles  de14t. L'engouement rencontré pour cette pelle compacte a poussé Euromat à investir aujourd'hui dans une pelle sur pneus de 10 tonnes, la PW98 MR-8. Euromat loue également  des télescopiques Dieci, de groupes et compresseurs Doosan ainsi que des nacelles à mât articulé sur chenilles Hinowa.

Belgique : Capiau Recycling

Cette société de recyclage située à Lokeren est dirigée par  Wim Capiau ( à gauche sur la photo). Ce dernier a démarré ses activités en tant que ferrailleur et entreprise de démolition. À partir de 2000, l’entreprise s’est spécialisée dans les métaux non-ferreux et la commercialisation de ferrailles les plus courantes. Elle possède d’ailleurs un agrément pour la dépollution automobile. Son site d’exploitation de 12.000 m² comprend : un broyeur pour l’aluminium, une imposante  cisaille Lefort, ainsi qu’une presse hydraulique présentant une  force de coupe  de 1.000 tonnes. Fidèleà Liebherr depuis 1997, Capiau a fait l’acquisition, l’an passé, de deux nouvelles pelles de manutention industrielles avec cabine à relevage hydraulique. Il s’agit de la  LH40M de 38 tonnes pourvue d’une flèche monobloc de 9,10m et d’un balancier à col de cygne de6,40m et de la LH50M de 44 tonnes dotée d’une flèche monobloc de 10,60m et d’un balancier à col de cygne de 8m. Ces deux machines ont été livrées par Somtp Belgium avec deux grappins polypes Liebherr. En plus, elles sont équipées du système innovant ERC (Energy Recuperation Cilinder), un vérin à récupération d’énergie à gaz positionné au pied de la flèche facilitant les opérations du levage du bras. L’idée est de venir récupérer l’énergie hydraulique des deux vérins de flèche existants pour aider ensuite à la poussée lors du levage suivant. D’après le constructeur, ce dispositif permet de consommer moins d’énergie. En outre, le besoin moindre en puissance permet d’utiliser des moteurs diesel et des vérins hydrauliques plus petits, d’où une diminution de carburant, des émissions polluantes et du bruit. Ce cylindre a obtenu un Award lors du salon Matexpo 2011.

Norvège : Dagenborg Maskin AS

Située à environ 1800 km au nord d'Oslo, la ville de Tromsø est la plus grande ville au -delà du cercle polaire. Durant le long hiver  il y fait noir le jour pendant 6 mois avec des couches de neige qui peuvent atteindre deux mètres  et 6 mois de jour continuel d’où l’expression « le soleil de minuit ». Même dans un tel environnement rigoureux, les clients et les opérateurs de machines Case  fournies par le distributeur Dagenborg Maskin sont enchantés des performances de la  pelle midi sur chenilles CX 75C SR une machine à rayon court  dans la classe des 8-9 tonnes. Pour Tom  Nordgård  qui intervient dans des travaux d’aménagement paysagés cette pelle lui permet de contrôler le godet tout en douceur et avec une grande précision grâce à l’hydraulique et au système d’inclinaison et de rotation du « Tilt Rotator » qui facilite son travail.  Pour d’autres utilisateurs  comme Martin Mydland (voir photo) qui travaille pour une entreprise de pose de câbles internet et de téléphones, sa CX75C SR offre une excellente vue  durant les opérations de creusement. Quant à Håkon Dagenborg le DG de l’entreprise éponyme ses nombreux clients apprécient  la fiabilité  des pelles midi de Case de même que le service d’assistance de sa société qui  distribue  la gamme Case depuis 1981 avec succès. Dans les trois comtés de l’extrême nord dont il s’occupe  les engins Case Construction Equipment représentent aujourd’hui 20% de part de marché. «  Les clés de notre réussite sont la flexibilité  et la passion » précise Håkon Dagenborg.

Danemark : Kim Vind Maskinstation & Entreprenør

Depuis juin dernier, un concasseur sur chenilles à percussion Keestrack Destroyer 1113 est en service chez Kim Vind à Årre au Danemark. Cet appareil de 49 tonnes est équipé d’un post-crible. Forte de 17 collaborateurs et d'un parc moderne d'environ 30 machines de terrassement, de construction routière et de travaux publics,  l’entreprise de Kim Vind  (au centre de la photo) prend en charge des commandes dans un rayon de 100 kilomètres, cette zone comprenant également l'agglomération d’Esbjerg, le plus grand port danois sur la mer du Nord. Depuis 2008 les résidus de matériaux issus de la construction et de la démolition sont utilisés pour ses besoins propres. Pour ce faire l’entrepreneur danois  recourait à un concasseur à mâchoires de 30 t sur chenilles  et depuis lors il a acquis un crible à double étage Combo Keestrack chez le distributeur TNS Imex à  Løgumkloster. Grâce au Destroyer 1113,  Kim Vind a pu élargir son offre de prestations et donc de sa clientèle. « Nous traitons aujourd'hui une plus large palette de matériaux divers et fournissons des produits finis de qualité supérieure, que ce soit à partir de débris de béton, d'asphalte, de pierre naturelle ou même de déchets de construction indéterminés », explique Kim Vind. Le Destroyer 1113 est équipé d'une génératrice à entraînement hydraulique et d'un compresseur monté directement en usine. En plus, il est pourvu de l'hydraulique load sensing  qui permet une économie de carburant de +-30%. De juin à décembre 2015, le 1113 aura traité  plus de 1000.000 tonnes de matériaux.

© Bull BTP