JOB STORY

Avec cette rubrique, mon but est de mettre en valeur les opérateurs -on en parle rarement-  mais également les propriétaires de la machine qui sont  souvent «  au four et au moulin » et qui ont souvent les mains dans le cambouis surtout dans les petites structures. Il en va de même avec les constructeurs, les distributeurs et les entreprises, quels que soient leurs secteurs ; voirie, manutention, carrières, location, etc. Mon site leur est ouvert.  En bref, jeter un regard sur ce qui se passe chez nous et en dehors de chez nous. Voici donc un nouveau JOB STORY qui vous emmènera  d’abord en Angleterre puis en Finlande et ensuite en  France

Bon voyage !! 

Angleterre : JCB

Le constructeur Britannique JCB vient de lancer un tout nouveau portes- outils innovant conçu et développé, en secret durant 3 ans, pour travailler dans des environnements urbains encombrés et sur des routes à forte circulation. Son nom : JCB Hydradig. Cet engin répond à  cinq défis clés auxquels sont confrontées les entreprises de construction. À savoir : visibilité, stabilité, maniabilité, mobilité et facilité d’entretien. Pour Lord Bamford, PDG de JCB (photo)  « l’ Hydradig va révolutionner le marché et je ne doute pas que les clients apprécieront rapidement ses avantages. En plus, nous avons réuni la meilleure équipe dont nous pouvions rêver au sein du groupe JCB. Cette équipe s'est penchée sur une large gamme de disciplines et a réalisé un travail colossal d'analyse des besoins des clients. Nous avons ensuite confié le projet à une équipe d'esprits novateurs. Ils ont brillamment su transposer le concept et synthétiser les idées pour aboutir à une machine vraiment fantastique, qui défie les conventions. L'essence même de l'Hydradig réside dans l'innovation. Concrètement, l'Hydradig va révolutionner le marché et je ne doute pas que les clients apprécieront rapidement ses avantages  ». Pour Tim Burnhope, responsable de l’innovation et de la croissance chez le constructeur «  Les clients savent ce qu'ils attendent d'une machine : qu'elle apporte des solutions qui donnent les meilleurs résultats sur site, de la manière la plus sûre et la plus productive qui soit. Nos clients nous ont fait part de leur souhait de bénéficier d'une seule et même machine offrant des fonctionnalités inédites en termes de visibilité, de stabilité, de maniabilité, de mobilité et de facilité d'entretien. Nous avons compris que la réponse consistait à innover, à dépasser le statu quo et proposer aux clients des solutions qu'ils n'auraient jamais pensé réalisables. Avec le JCB Hydradig, nous avons réussi à conjuguer ces cinq exigences clients dans le segment  des 10 tonnes  » conclut-il.      Hyundai

Le constructeur Britannique JCB vient de lancer un tout nouveau portes- outils innovant conçu et développé, en secret durant 3 ans, pour travailler dans des environnements urbains encombrés et sur des routes à forte circulation. Son nom : JCB Hydradig. Cet engin répond à  cinq défis clés auxquels sont confrontées les entreprises de construction. À savoir : visibilité, stabilité, maniabilité, mobilité et facilité d’entretien. Pour Lord Bamford, PDG de JCB (photo) « l’ Hydradig va révolutionner le marché et je ne doute pas que les clients apprécieront rapidement ses avantages. En plus, nous avons réuni la meilleure équipe dont nous pouvions rêver au sein du groupe JCB. Cette équipe s'est penchée sur une large gamme de disciplines et a réalisé un travail colossal d'analyse des besoins des clients. Nous avons ensuite confié le projet à une équipe d'esprits novateurs. Ils ont brillamment su transposer le concept et synthétiser les idées pour aboutir à une machine vraiment fantastique, qui défie les conventions. L'essence même de l'Hydradig réside dans l'innovation. Concrètement, l'Hydradig va révolutionner le marché et je ne doute pas que les clients apprécieront rapidement ses avantages ». Pour Tim Burnhope, responsable de l’innovation et de la croissance chez le constructeur « Les clients savent ce qu'ils attendent d'une machine : qu'elle apporte des solutions qui donnent les meilleurs résultats sur site, de la manière la plus sûre et la plus productive qui soit. Nos clients nous ont fait part de leur souhait de bénéficier d'une seule et même machine offrant des fonctionnalités inédites en termes de visibilité, de stabilité, de maniabilité, de mobilité et de facilité d'entretien. Nous avons compris que la réponse consistait à innover, à dépasser le statu quo et proposer aux clients des solutions qu'ils n'auraient jamais pensé réalisables. Avec le JCB Hydradig, nous avons réussi à conjuguer ces cinq exigences clients dans le segment  des 10 tonnes » conclut-il.

Hyundai

Johnson Health Tech, basé  à Stoke-On-Trent, spécialisé dans le matériel de fitness connaît une croissance importante depuis ces dernières années. Afin de décharger et de transporter ses équipements (vélos elliptiques, vélos d’appartement, appareils de musculation, tapis roulants) il a fait le choix de s’équiper de chariots élévateurs Hyundai pour mener à bien ses opérations de manutention.      « Nous travaillons avec Hystackers depuis ces six derniers mois, et à ce jour nous leur         avons acheté plusieurs chariots élévateurs Hyundai. Notre flotte  comprend un chariot élévateur électrique à contrepoids 18BT-9 à trois roues, un chariot élévateur 25L-7A d'une capacité de 2,5 tonnes et un transpalette électrique 22EP9-7N d'une capacité de charge de 2200 kg. Les machines sont utilisées pour le chargement, le déchargement et le déplacement des produits sur le site. Elles fonctionnent 12 heures par jour et doivent donc être fiables, sécurisées et économiques. Les engins Hyundai que nous utilisons sont de véritables ‘chevaux de trait’ et comblent toutes nos attentes »,    explique Ian Jones, directeur d'entrepôt et des opérations chez Johnson Health UK.  Et d’ajouter :  « Nous avons préféré Hyundai à d'autres marques car la qualité des produits et leurs caractéristiques sont très évoluées et ils ont un bon rapport qualité/prix » , a commenté Ian Jones, ajoutant qu’il a été extrêmement impressionné par les performances des engins, et que  « les opérateurs nous ont confié que les chariots étaient parmi les meilleurs qu'ils aient jamais été amenés à utiliser » .      Finlande : Metso

Johnson Health Tech, basé  à Stoke-On-Trent, spécialisé dans le matériel de fitness connaît une croissance importante depuis ces dernières années. Afin de décharger et de transporter ses équipements (vélos elliptiques, vélos d’appartement, appareils de musculation, tapis roulants) il a fait le choix de s’équiper de chariots élévateurs Hyundai pour mener à bien ses opérations de manutention. « Nous travaillons avec Hystackers depuis ces six derniers mois, et à ce jour nous leur avons acheté plusieurs chariots élévateurs Hyundai. Notre flotte  comprend un chariot élévateur électrique à contrepoids 18BT-9 à trois roues, un chariot élévateur 25L-7A d'une capacité de 2,5 tonnes et un transpalette électrique 22EP9-7N d'une capacité de charge de 2200 kg. Les machines sont utilisées pour le chargement, le déchargement et le déplacement des produits sur le site. Elles fonctionnent 12 heures par jour et doivent donc être fiables, sécurisées et économiques. Les engins Hyundai que nous utilisons sont de véritables ‘chevaux de trait’ et comblent toutes nos attentes », explique Ian Jones, directeur d'entrepôt et des opérations chez Johnson Health UK.  Et d’ajouter : « Nous avons préféré Hyundai à d'autres marques car la qualité des produits et leurs caractéristiques sont très évoluées et ils ont un bon rapport qualité/prix », a commenté Ian Jones, ajoutant qu’il a été extrêmement impressionné par les performances des engins, et que « les opérateurs nous ont confié que les chariots étaient parmi les meilleurs qu'ils aient jamais été amenés à utiliser ».

Finlande :Metso

Lancé en 2014, le Lokotrack LT330D de Metso à entrainement diesel-électrique a été reçu avec enthousiasme par les entreprises finlandaises de concassage. La société  Hämeen Moreeijjaloste Oy est une des nombreuses entreprises qui a déjà acheté le LT330D. Le démarrage a prouvé avec succès que le dispositif  diesel-électrique a établi un nouveau record dans la production de granulés. En novembre de la même année, le LT330D de Moreeijjalostes avait déjà  250 heures de travail. Le Lokotrack   pourvu d’un broyeur à cône et des cribles à  trois étages est utilisé  pour concasser 40.000 tonnes dans un projet pour le compte de Etelä –Suomen Kivianeskauppa à Orimmattila dans le sud-est de la Finlande.  « Bien que nous sommes juste en train de saisir les fonctions du nouveau Lokotrack , nous étions heureux de battre notre propre record en produisant des granulats. Une journée de sept heures de travail a produit 1860 tonnes de produits finis d’une granulométrie  de 0 à 6mm et de  6 à 16 mm » .  explique le directeur du site Jarkko Niemimen (à droite sur la photo). Pour Lauri Mertsalmi le directeur général:  « la mise en service de cet appareil a produit plus que nous l’avions espéré sans aucune interruption. Dans la fabrication de gravier fin nous avons découvert que l’utilisation du LT330D produisait plus de gravier et moins de fine pour le même volume de matériaux » .     France :  Bell Equipment

Lancé en 2014, le Lokotrack LT330D de Metso à entrainement diesel-électrique a été reçu avec enthousiasme par les entreprises finlandaises de concassage. La société  Hämeen Moreeijjaloste Oy est une des nombreuses entreprises qui a déjà acheté le LT330D. Le démarrage a prouvé avec succès que le dispositif  diesel-électrique a établi un nouveau record dans la production de granulés. En novembre de la même année, le LT330D de Moreeijjalostes avait déjà  250 heures de travail. Le Lokotrack   pourvu d’un broyeur à cône et des cribles à  trois étages est utilisé  pour concasser 40.000 tonnes dans un projet pour le compte de Etelä –Suomen Kivianeskauppa à Orimmattila dans le sud-est de la Finlande. « Bien que nous sommes juste en train de saisir les fonctions du nouveau Lokotrack , nous étions heureux de battre notre propre record en produisant des granulats. Une journée de sept heures de travail a produit 1860 tonnes de produits finis d’une granulométrie  de 0 à 6mm et de  6 à 16 mm » . explique le directeur du site Jarkko Niemimen (à droite sur la photo). Pour Lauri Mertsalmi le directeur général: « la mise en service de cet appareil a produit plus que nous l’avions espéré sans aucune interruption. Dans la fabrication de gravier fin nous avons découvert que l’utilisation du LT330D produisait plus de gravier et moins de fine pour le même volume de matériaux ».

France : Bell Equipment

Après une année 2015 pour le moins morose, marché en berne et réorganisation du groupe, Bell Equipment a démarré 2016 avec de nouvelles perspectives en Europe et bien que cette année s’annonce encore en demi-teinte, 2017 devrait augurer de meilleurs auspices pour le constructeur sud-africain sur le marché européen.   C’est en 1995,  que le constructeur Bell Equipment a implanté sa première filiale à Dun-le-Palestel en Creuse. Bell France fut donc la première filiale européenne de Bell Equipment en charge de créer un réseau de concessionnaires et l’année anniversaire des vingt ans de la société  a vu du changement au niveau de la direction générale. Claude Boulet, le fondateur historique de la succursale française, a fait valoir ses droits à la retraite et a été remplacé par Céline Gutierrez qui travaille depuis 2007 pour Bell France au poste de responsable des ventes en région parisienne et plus récemment en tant que directeur-adjoint de la filiale. Suite à sa nomination au poste de directeur général, Céline Gutierrez déclare :  ‘’Bell France S.A.S, en plus du marché métropolitain et ultra-marin assuré par un réseau de concessionnaires, est également en charge de la distribution des tombereaux articulés BELL à travers des importateurs exclusifs dans un certain nombre de pays : Benelux, Suisse, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Chypre, Malte, Turquie et Maghreb. En 2015, nous avons effectué une réorganisation générale de la filiale française, notamment de nos services après-vente et pièces-détachées, nous permettant ainsi d’améliorer encore la proximité avec la clientèle mais aussi l’efficacité et la rapidité d’intervention de nos équipes. Nous sommes donc parfaitement préparés pour les nouvelles perspectives de distribution qu’envisage Bell Equipment en Europe et ainsi participer pleinement au développement de la marque BELL sur le marché européen des tombereaux articulés.’’       Hyundai

Après une année 2015 pour le moins morose, marché en berne et réorganisation du groupe, Bell Equipment a démarré 2016 avec de nouvelles perspectives en Europe et bien que cette année s’annonce encore en demi-teinte, 2017 devrait augurer de meilleurs auspices pour le constructeur sud-africain sur le marché européen. C’est en 1995,  que le constructeur Bell Equipment a implanté sa première filiale à Dun-le-Palestel en Creuse. Bell France fut donc la première filiale européenne de Bell Equipment en charge de créer un réseau de concessionnaires et l’année anniversaire des vingt ans de la société  a vu du changement au niveau de la direction générale. Claude Boulet, le fondateur historique de la succursale française, a fait valoir ses droits à la retraite et a été remplacé par Céline Gutierrez qui travaille depuis 2007 pour Bell France au poste de responsable des ventes en région parisienne et plus récemment en tant que directeur-adjoint de la filiale. Suite à sa nomination au poste de directeur général, Céline Gutierrez déclare : ‘’Bell France S.A.S, en plus du marché métropolitain et ultra-marin assuré par un réseau de concessionnaires, est également en charge de la distribution des tombereaux articulés BELL à travers des importateurs exclusifs dans un certain nombre de pays : Benelux, Suisse, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Chypre, Malte, Turquie et Maghreb. En 2015, nous avons effectué une réorganisation générale de la filiale française, notamment de nos services après-vente et pièces-détachées, nous permettant ainsi d’améliorer encore la proximité avec la clientèle mais aussi l’efficacité et la rapidité d’intervention de nos équipes. Nous sommes donc parfaitement préparés pour les nouvelles perspectives de distribution qu’envisage Bell Equipment en Europe et ainsi participer pleinement au développement de la marque BELL sur le marché européen des tombereaux articulés.’’

Hyundai

L’entreprise Rodeschini située à Scey-sur- Saône non loin de Vesoul est spécialisée dans les travaux de maçonnerie ,  de gros œuvre, de démolition de bâtiments et de TP. Afin de compléter son parc de machine, elle s’est tournée vers le concessionnaire Hyundai CIMME de Beaune pour l’achat d’une pelle sur pneusR140W-9A de 13,7 tonnes animée par un moteur Cummins d’une puissance de 137 ch/101 kW. Sa commande incluait 4 godets différents ( tranchée, terrassement, curage et trapèze) ainsi qu’une pince de démolition et un titl rotator Engcon. Pour Michel Rodeschini  ( au centre de la photo)  il était inconcevable d’acheter une autre marque que celle en qui il était fidèle. Mais suite aux bons conseils du distributeur de Hyundai et le prêt d’une semaine d’une pelle R140W-9A son choix s’est porté tout naturellement sur cette machine qui est facile d’utilisation, robuste, puissante et très confortable. Tout juste sortie de chez le concessionnaire CIMME, la pelle sur pneus R140W-9A Hyundai s’est dirigée sur Vesoul ou elle s’active sur le chantier du futur bâtiment de ‘Bien Etre Médical’.  « Nous avons, en effet, remporté un des budgets, celui de VRD, de la construction du nouvel espace de ‘Bien-Etre Médical’ qui est une entité de la mutualité française, et qui est chargée de la commercialisation (vente et location) de matériel médical. Cet espace se situera sur la zone d’activité du Durgeon, anciennement zone de l’ancien abattoir de Vesoul » , explique Michel Rodeschini. Les travaux de ce bâtiment de 1300 m2 sur une surface de 3000 m2 se termineront en décembre 2016.   © Bull BTP      

L’entreprise Rodeschini située à Scey-sur- Saône non loin de Vesoul est spécialisée dans les travaux de maçonnerie, de gros œuvre, de démolition de bâtiments et de TP. Afin de compléter son parc de machine, elle s’est tournée vers le concessionnaire Hyundai CIMME de Beaune pour l’achat d’une pelle sur pneusR140W-9A de 13,7 tonnes animée par un moteur Cummins d’une puissance de 137 ch/101 kW. Sa commande incluait 4 godets différents ( tranchée, terrassement, curage et trapèze) ainsi qu’une pince de démolition et un titl rotator Engcon. Pour Michel Rodeschini ( au centre de la photo) il était inconcevable d’acheter une autre marque que celle en qui il était fidèle. Mais suite aux bons conseils du distributeur de Hyundai et le prêt d’une semaine d’une pelle R140W-9A son choix s’est porté tout naturellement sur cette machine qui est facile d’utilisation, robuste, puissante et très confortable. Tout juste sortie de chez le concessionnaire CIMME, la pelle sur pneus R140W-9A Hyundai s’est dirigée sur Vesoul ou elle s’active sur le chantier du futur bâtiment de ‘Bien Etre Médical’. « Nous avons, en effet, remporté un des budgets, celui de VRD, de la construction du nouvel espace de ‘Bien-Etre Médical’ qui est une entité de la mutualité française, et qui est chargée de la commercialisation (vente et location) de matériel médical. Cet espace se situera sur la zone d’activité du Durgeon, anciennement zone de l’ancien abattoir de Vesoul », explique Michel Rodeschini. Les travaux de ce bâtiment de 1300 m2 sur une surface de 3000 m2 se termineront en décembre 2016.  © Bull BTP