ENVIRONNEMENT

Pour une Wallonie plus propre

Normal 
 0 
 
 
 21 
 
 
 false 
 false 
 false 
 
 EN-GB 
 JA 
 X-NONE 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
    
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Tableau Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:10.0pt;
	font-family:"Times New Roman";
	mso-ansi-language:EN-GB;
	mso-fareast-language:JA;}
 
     En collaboration avec le ministre de l’Environnement wallon Carlo Di Antonio, Maxime Prévot ministre des TP de la Région wallonne ont lancé une grande campagne de sensibilisation à la propreté publique. Objectif ; inviter les usagers de réseau routier wallon à respecter la propreté le long des routes et autoroutes de Wallonie ainsi que sur les aires de repos.     Cette campagne est organisée par la SOFICO et la cellule Be WaPP durant tout le mois de juillet. Les déchets qui jonchent nos routes engendrent des coûts de nettoyage considérables   pour la collectivité.     En 2015, environ 2.000 tonnes de déchets ont été ramassées sur les aires autoroutières wallonnes (sans compter ceux ramassés sur les aires concédées) pour un montant d’environ 2 millions €.     Ces dernières années, sur l’ensemble des autoroutes et nationales de Wallonie, 6.000 tonnes de déchets ont été ramassées en moyenne par an.     En 2015, rien que sur les autoroutes et les principales nationales wallonnes, le ramassage de déchets a coûté environ 7,5 millions €.Face à ces constats, les ministres Maxime Prévot et Carlo Di Antonio ont décidé de sensibiliser les usagers du réseau routier wallon à adopter un comportement plus responsable en matière de propreté publique. Une première action, à l’initiative de la SOFICO, s’attaquera au dépôt de déchets clandestins sur les aires de repos.     La seconde action, menée par la cellule Be WaPP, incitera les automobilistes à être plus respectueux de la propreté sur le réseau routier wallon et les aires de repos. Pour tenter d’enrayer le phénomène, une action ludique de sensibilisation à la propreté publique lors des trajets en voiture sera menée par la cellule Be WaPP sur 4 aires autoroutières lors des principaux week-ends de départ en vacances: Saint-Ghislain, Wanlin,  Barchon et Sprimont. Durant ce mois de juillet une campagne d’affichage contre les dépôts de déchets clandestins rappellera aux usagers qu’en cas de dépôt  de déchets inappropriés dans la poubelle des aires, ou en dehors, sera verbalisée par la Police domaniale et se verra infliger une  amende de minimum 150 €  (correspond au dépôt d’un sac). Ce montant sera bien sûr majoré en fonction du nombre du sac déposé, de la nature du dépôt et en cas de récidive. Les montants peuvent ainsi grimper jusqu’à plusieurs milliers € en cas de dépôts de plusieurs mètres cubes de déchets.  © Bull BTP          

En collaboration avec le ministre de l’Environnement wallon Carlo Di Antonio, Maxime Prévot ministre des TP de la Région wallonne ont lancé une grande campagne de sensibilisation à la propreté publique. Objectif ; inviter les usagers de réseau routier wallon à respecter la propreté le long des routes et autoroutes de Wallonie ainsi que sur les aires de repos. Cette campagne est organisée par la SOFICO et la cellule Be WaPP durant tout le mois de juillet. Les déchets qui jonchent nos routes engendrent des coûts de nettoyage considérables pour la collectivité. En 2015, environ 2.000 tonnes de déchets ont été ramassées sur les aires autoroutières wallonnes (sans compter ceux ramassés sur les aires concédées) pour un montant d’environ 2 millions €. Ces dernières années, sur l’ensemble des autoroutes et nationales de Wallonie, 6.000 tonnes de déchets ont été ramassées en moyenne par an. En 2015, rien que sur les autoroutes et les principales nationales wallonnes, le ramassage de déchets a coûté environ 7,5 millions €.Face à ces constats, les ministres Maxime Prévot et Carlo Di Antonio ont décidé de sensibiliser les usagers du réseau routier wallon à adopter un comportement plus responsable en matière de propreté publique. Une première action, à l’initiative de la SOFICO, s’attaquera au dépôt de déchets clandestins sur les aires de repos. La seconde action, menée par la cellule Be WaPP, incitera les automobilistes à être plus respectueux de la propreté sur le réseau routier wallon et les aires de repos. Pour tenter d’enrayer le phénomène, une action ludique de sensibilisation à la propreté publique lors des trajets en voiture sera menée par la cellule Be WaPP sur 4 aires autoroutières lors des principaux week-ends de départ en vacances: Saint-Ghislain, Wanlin,  Barchon et Sprimont. Durant ce mois de juillet une campagne d’affichage contre les dépôts de déchets clandestins rappellera aux usagers qu’en cas de dépôt  de déchets inappropriés dans la poubelle des aires, ou en dehors, sera verbalisée par la Police domaniale et se verra infliger une amende de minimum 150 € (correspond au dépôt d’un sac). Ce montant sera bien sûr majoré en fonction du nombre du sac déposé, de la nature du dépôt et en cas de récidive. Les montants peuvent ainsi grimper jusqu’à plusieurs milliers € en cas de dépôts de plusieurs mètres cubes de déchets. © Bull BTP