CONJONCTURE

Les ventes de machines pour le BTP en 2016 : excellent !

Lors de la réception du Nouvel an qui s’est tenu lundi dernier, Dries Van Haute président de la Sigma a fait  part de sa grande satisfaction quant aux ventes de matériels pour 2016 tant pour les matériels du BTP que de la manutention. Ainsi dans la catégorie des machines de construction relevons quelques belles performances. En tête les rouleaux qui affichent une progression de plus 67%. Pour Dries Van Haute il s’agit dans ce cas-ci d’un rattrapage d’autant plus que 2015 accusait un score particulièrement mauvais. C’est une bonne nouvelle! Autre grande satisfaction avec les mini pelles qui progressent de + 26%  par rapport à 2015 (+31% par rapport à 2014). On frôle les 2000 machines vendues. Cette fulgurante progression est due aux  achats des sociétés de location. Quant aux pelles hydrauliques sur pneus et sur chenilles elles gagnent 10% .Dans la « section de Génie civil »  quand on compare les statistiques de novembre 2016 à celles de novembre 2015 on constate que les  pilonneuses et  les plaques vibrantes ainsi que les pinces de démolition  et les cribles restent au même niveau que 2015. En ce qui concerne les engins de plus de 8 tonnes, ils augmentent d’environ 10%. À relever également une nette augmentation des télescopiques avec + 23%, ce qui fait qu’on franchit  les 1000 machines comme au temps des belles années !!! Quant aux groupes électrogènes, ils continuent de chuter. Pour le Président de la Sigma le marché a connu une stagnation surtout les derniers mois. On investit peu, car aujourd’hui on considère que les groupes de secours constituent un coût. Et Dries Van Haute de conclure : «  Il n’y a pas de raisons de penser que nous devrions connaître un recul en 2017.  Et bien entendu nous savons tous qu’il y a des limites à la croissance. Les chariots élévateurs surtout ont cru trois années consécutives et nous atteignons lentement mais surement des quantités record. Mais ne soyons pas trop pessimistes et partons du principe que 2017 sera une bonne année.  Même si les quantités diminuent quelque peu, l’année pourrait se révéler favorable, du moins si la pression sur les marges n’augmente pas davantage. Car c’est précisément là que le bât  a blessé durant ces dernières années et que nous pourrions connaître des fausses notes. Sous la pression de nos constructeurs ou fournisseurs, nous voulons, bien entendu, encore accroître notre part de marché et donc booster sans cesse nos ventes. Ce qui se fait au détriment de la marge, qui a perdu ses couleurs depuis belle lurette. De plus il y a le fait qu’on voit débarquer de plus en plus de nouveaux acteurs chinois et turcs sur le marché. Ceci explique cela».     Bull BTP. Photos ©  CDU      

Lors de la réception du Nouvel an qui s’est tenu lundi dernier, Dries Van Haute président de la Sigma a fait  part de sa grande satisfaction quant aux ventes de matériels pour 2016 tant pour les matériels du BTP que de la manutention. Ainsi dans la catégorie des machines de construction relevons quelques belles performances. En tête les rouleaux qui affichent une progression de plus 67%. Pour Dries Van Haute il s’agit dans ce cas-ci d’un rattrapage d’autant plus que 2015 accusait un score particulièrement mauvais. C’est une bonne nouvelle! Autre grande satisfaction avec les mini pelles qui progressent de + 26%  par rapport à 2015 (+31% par rapport à 2014). On frôle les 2000 machines vendues. Cette fulgurante progression est due aux  achats des sociétés de location. Quant aux pelles hydrauliques sur pneus et sur chenilles elles gagnent 10% .Dans la « section de Génie civil »  quand on compare les statistiques de novembre 2016 à celles de novembre 2015 on constate que les  pilonneuses et  les plaques vibrantes ainsi que les pinces de démolition  et les cribles restent au même niveau que 2015. En ce qui concerne les engins de plus de 8 tonnes, ils augmentent d’environ 10%. À relever également une nette augmentation des télescopiques avec + 23%, ce qui fait qu’on franchit  les 1000 machines comme au temps des belles années !!! Quant aux groupes électrogènes, ils continuent de chuter. Pour le Président de la Sigma le marché a connu une stagnation surtout les derniers mois. On investit peu, car aujourd’hui on considère que les groupes de secours constituent un coût. Et Dries Van Haute de conclure : « Il n’y a pas de raisons de penser que nous devrions connaître un recul en 2017.  Et bien entendu nous savons tous qu’il y a des limites à la croissance. Les chariots élévateurs surtout ont cru trois années consécutives et nous atteignons lentement mais surement des quantités record. Mais ne soyons pas trop pessimistes et partons du principe que 2017 sera une bonne année.  Même si les quantités diminuent quelque peu, l’année pourrait se révéler favorable, du moins si la pression sur les marges n’augmente pas davantage. Car c’est précisément là que le bât  a blessé durant ces dernières années et que nous pourrions connaître des fausses notes. Sous la pression de nos constructeurs ou fournisseurs, nous voulons, bien entendu, encore accroître notre part de marché et donc booster sans cesse nos ventes. Ce qui se fait au détriment de la marge, qui a perdu ses couleurs depuis belle lurette. De plus il y a le fait qu’on voit débarquer de plus en plus de nouveaux acteurs chinois et turcs sur le marché. Ceci explique cela».

Bull BTP. Photos ©  CDU