INFRASTRUCTURE

Plan infrastructures 2016-2019 : déjà 240 millions € engagés

Normal 
 0 
 
 
 21 
 
 
 false 
 false 
 false 
 
 EN-GB 
 JA 
 X-NONE 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
    
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Tableau Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:10.0pt;
	font-family:"Times New Roman";
	mso-ansi-language:EN-GB;
	mso-fareast-language:JA;}
 
     Le 20 janvier dernier, Maxime PREVOT, Vice-Président du Gouvernement wallon et ministre des Travaux publics, de la Sécurité routière et des Voies hydrauliques, a présenté l'état d'avancement du "Plan Infrastructures 2016-2019" un an après son lancement. Au total, ce sont déjà 240 millions € engagés !   Ce Plan, qui commence déjà à faire ses preuves, constitue grâce notamment aux budgets inédits   dégagés et à une prévisibilité des commandes et programmation dans le temps. une réponse concrète aux attentes du secteur de la construction. Pour Francis Carnoy DG de Confédération Construction Wallonne- CCW  « Pendant 30 ans on a assaini les finances publiques sur le dos des infrastructures. Maintenant on en paye le prix. Mais voilà, la Région l’a bien compris et a entamé maintenant une action très positive, très salutaire au niveau de l’infrastructure ».      Élargissements en vues

Le 20 janvier dernier, Maxime PREVOT, Vice-Président du Gouvernement wallon et ministre des Travaux publics, de la Sécurité routière et des Voies hydrauliques, a présenté l'état d'avancement du "Plan Infrastructures 2016-2019" un an après son lancement. Au total, ce sont déjà 240 millions € engagés ! Ce Plan, qui commence déjà à faire ses preuves, constitue grâce notamment aux budgets inédits dégagés et à une prévisibilité des commandes et programmation dans le temps. une réponse concrète aux attentes du secteur de la construction. Pour Francis Carnoy DG de Confédération Construction Wallonne- CCW « Pendant 30 ans on a assaini les finances publiques sur le dos des infrastructures. Maintenant on en paye le prix. Mais voilà, la Région l’a bien compris et a entamé maintenant une action très positive, très salutaire au niveau de l’infrastructure ».

Élargissements en vues

Normal 
 0 
 
 
 21 
 
 
 false 
 false 
 false 
 
 EN-GB 
 JA 
 X-NONE 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
    
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Tableau Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:10.0pt;
	font-family:"Times New Roman";
	mso-ansi-language:EN-GB;
	mso-fareast-language:JA;}
 
     Entamée en 2012, l’élargissement de l’autoroute de Wallonie, la E42, se poursuit avec le tronçon Daussoulx-Andenne qui se verra doté  de trois  bandes de circulation pour un montant de 25millions €.  À Wavre , c’est la nationale 4 qui relie l’E 411 à l’Entreprise GSK qui sera également élargie.Des aménagements rendus possibles grâce au Plan Infrastructure 2016-2019. D’ici là c’est pas moins de 640 millions d’euros qui seront  investis pour 300 dossiers ! Ce plan vise   à moderniser les infrastructures routières et fluviale en Wallonie afin de favoriser le développement socio-économique de la Région et doper la création d’emplois locaux.     Avancement des chantiers

Entamée en 2012, l’élargissement de l’autoroute de Wallonie, la E42, se poursuit avec le tronçon Daussoulx-Andenne qui se verra doté  de trois  bandes de circulation pour un montant de 25millions €.  À Wavre , c’est la nationale 4 qui relie l’E 411 à l’Entreprise GSK qui sera également élargie.Des aménagements rendus possibles grâce au Plan Infrastructure 2016-2019. D’ici là c’est pas moins de 640 millions d’euros qui seront  investis pour 300 dossiers ! Ce plan vise à moderniser les infrastructures routières et fluviale en Wallonie afin de favoriser le développement socio-économique de la Région et doper la création d’emplois locaux.

Avancement des chantiers

Normal 
 0 
 
 
 21 
 
 
 false 
 false 
 false 
 
 EN-GB 
 JA 
 X-NONE 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
    
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Tableau Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:10.0pt;
	font-family:"Times New Roman";
	mso-ansi-language:EN-GB;
	mso-fareast-language:JA;}
 
     Malgré les importants investissements consentis ces dernières années sur les 8375 km du réseau (auto)routier wallon, il subsiste de nombreux tronçons à sécuriser, réhabiliter ou à développer.     Pour rappel, la volonté du Ministre Maxime PREVOT a été de consacrer la part la plus importante des moyens du « Plan Infrastructures 2016-2019» au réseau non autoroutier, ayant fait l’objet de moins d’investissements précédemment, afin d’améliorer sensiblement la qualité, la sécurité et le confort des routes régionales qui constituent l’important maillage de voiries sur notre territoire.   Depuis le lancement du « Plan Infrastructure 2016-2019 », sur les 253 dossiers (auto)routiers retenus :12 chantiers ont été réalisés ou sont en cours de réalisation (59 millions €);     51 chantiers commenceront en 2017 (181 millions €) ;79 dossiers sont à l’étude (233 millions €) ; 111 dossiers sont à étudier (167 millions €).     Bull BTP © Photos : SPW DG01       

Malgré les importants investissements consentis ces dernières années sur les 8375 km du réseau (auto)routier wallon, il subsiste de nombreux tronçons à sécuriser, réhabiliter ou à développer. Pour rappel, la volonté du Ministre Maxime PREVOT a été de consacrer la part la plus importante des moyens du « Plan Infrastructures 2016-2019» au réseau non autoroutier, ayant fait l’objet de moins d’investissements précédemment, afin d’améliorer sensiblement la qualité, la sécurité et le confort des routes régionales qui constituent l’important maillage de voiries sur notre territoire. Depuis le lancement du « Plan Infrastructure 2016-2019 », sur les 253 dossiers (auto)routiers retenus :12 chantiers ont été réalisés ou sont en cours de réalisation (59 millions €); 51 chantiers commenceront en 2017 (181 millions €) ;79 dossiers sont à l’étude (233 millions €) ; 111 dossiers sont à étudier (167 millions €).

Bull BTP © Photos : SPW DG01