LA PELLE MIDI SUR PNEUS DES ANNÉES 70 A 2000

Flash back

Issue du monde agricole, comme la plupart des machines de construction, la pelle hydraulique est née au début des années 50. Les années 60 ont vu ses premières applications comme engin de production. Il aura fallu attendre les années 70 pour qu’elle atteigne sa maturité et voir ses champs d’activité. Cette réalisation, en raison de l’élimination des embrayages, freins, trains d’engrenages, câbles et poulies, offrait avant tout un gain de poids considérable par rapport à la pelle à câbles. Le monde du BTP adopta une attitude prudente pour ne pas dire sceptique, il faudra voir disait — on ! Et les premiers pas de la pelle hydraulique se heurtèrent à de nombreux obstacles. En effet, le système hydraulique avec ses joints, flexibles, conduites et autres éléments, n’était pas toujours apte à tenir tête aux contraintes élevées engendrées par le travail. Les progrès caractéristiques réalisés pendant les années soixante dans la technologie hydraulique conduisirent à une lente, mais sûre révision de ce point de vue. Quelques chiffres permettent d’en juger : au printemps 1961, la gamme des machines offertes sur le marché européen comprenait 85 % de pelles à câbles et 15 % d’engins hydrauliques. À présent, la part du marché de ces derniers se monte à 99 %. Sur tous les chantiers, partout où il faut terrasser, creuser, extraire, drainer, forer, charger, assainir, ériger, on trouve des pelles hydrauliques. Fin des années 70 on dénombrait 51 pelles hydrauliques sur pneus de 7,5 tonnes à 36 tonnes.        Les marques en présence et leurs distributeurs

Issue du monde agricole, comme la plupart des machines de construction, la pelle hydraulique est née au début des années 50. Les années 60 ont vu ses premières applications comme engin de production. Il aura fallu attendre les années 70 pour qu’elle atteigne sa maturité et voir ses champs d’activité. Cette réalisation, en raison de l’élimination des embrayages, freins, trains d’engrenages, câbles et poulies, offrait avant tout un gain de poids considérable par rapport à la pelle à câbles. Le monde du BTP adopta une attitude prudente pour ne pas dire sceptique, il faudra voir disait — on ! Et les premiers pas de la pelle hydraulique se heurtèrent à de nombreux obstacles. En effet, le système hydraulique avec ses joints, flexibles, conduites et autres éléments, n’était pas toujours apte à tenir tête aux contraintes élevées engendrées par le travail. Les progrès caractéristiques réalisés pendant les années soixante dans la technologie hydraulique conduisirent à une lente, mais sûre révision de ce point de vue. Quelques chiffres permettent d’en juger : au printemps 1961, la gamme des machines offertes sur le marché européen comprenait 85 % de pelles à câbles et 15 % d’engins hydrauliques. À présent, la part du marché de ces derniers se monte à 99 %. Sur tous les chantiers, partout où il faut terrasser, creuser, extraire, drainer, forer, charger, assainir, ériger, on trouve des pelles hydrauliques. Fin des années 70 on dénombrait 51 pelles hydrauliques sur pneus de 7,5 tonnes à 36 tonnes.

Les marques en présence et leurs distributeurs

Akermanns    : Akermanns Machines BV ( Pays-Bas,) Akermann Belgium ,  Atlas  : Atlas Kranen,  Benfra  : Vermeiren,   Benati  : Wijnmalen &Hausmann,  Luyckx ; Bugodaert, Bia,  Broyt :  Bureau technique Bia,   Caterpillar  : Treco,  Cosmoter/Hymac  : Sodisma , Fiat-Hitachi :  Luyckx,   FAI  : Plettinckx,  FAI.-Komatsu  : Yves Godart,  Eder :  Klöckner-Bamaco, Thomas sprl,  Fiat Allis  : Van Der Haeghe,   Ford-Richier  : Sertra,  John Deere  :Zwaans,  Bia,  Mengele  : Delvano,  Hitachi  : Matermaco,  Hydromac  : Luyckx,  International :  Decauville,  JCB  : JCB Belgium,  Liebherr  : Klöckner-Bamaco,   Komatsu  : Sertra, Doornbos,  MF-Hanomag  : Verbist,  O&K  : Orenstein & Koppel,   Schaeff  : De Bruycker  Takeuchi : Verbist,  Poclai n : Poclain Belgium,  Yumbo :  Decauville           Les pelles midi : de 7,5 t à 12 t  années 70-80

Akermanns : Akermanns Machines BV ( Pays-Bas,) Akermann Belgium , Atlas : Atlas Kranen, Benfra : Vermeiren,  Benati : Wijnmalen &Hausmann,  Luyckx ; Bugodaert, Bia, Broyt : Bureau technique Bia,  Caterpillar : Treco, Cosmoter/Hymac : Sodisma, Fiat-Hitachi : Luyckx,  FAI : Plettinckx, FAI.-Komatsu : Yves Godart, Eder : Klöckner-Bamaco, Thomas sprl, Fiat Allis : Van Der Haeghe,  Ford-Richier : Sertra, John Deere :Zwaans,  Bia, Mengele : Delvano, Hitachi : Matermaco, Hydromac : Luyckx, International : Decauville, JCB : JCB Belgium, Liebherr : Klöckner-Bamaco,  Komatsu : Sertra, Doornbos, MF-Hanomag : Verbist, O&K : Orenstein & Koppel,  Schaeff : De Bruycker Takeuchi :Verbist, Poclain : Poclain Belgium, Yumbo : Decauville

 

Les pelles midi : de 7,5 t à 12 t  années 70-80

Atlas 1202 et 1302D, John-Deere JD34, Ford P42, Hitachi WH 04, Hydromac HG75, International 3944 et 3945, Liebherr A901C,  MF-Hanomag W350C, Mengele HM1013, 0&K MH3 et MH4, Poclain TY45 et 60P, Schaeff HML 30A.Yumbo, HB25B,H50 et H60

Les pelles midi : de 7 t à 12 t années 90

Atlas 1204, Amman-Yanmar  B55W, Benati 3.125,  Caterpillar 206BFT, Case-Poclain 488P,  Poclain 61P, Case WX 90, Eder M805,  Fiat-Hitachi FH 85W et FH 115W, Gallmac WMW60T, Hitachi EX100WD, Hyundai Robex 120W,  Pel Job EB 706, FAI-Komatsu PW75 et PW95, Liebherr  A308 et A310, Mecalac 12MX et 12MXT, Schaeff HML31 et HML 41, Takeuchi TB070W

© Bull BTP

 

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg