INFRASTRUCTURES

Centre Perex 4.0 : C’est parti !  1ère étape pour une gestion « high-tech »

À l’initiative de Maxime PREVOT, ministre des Travaux publics, de la Sécurité routière et des Voies navigables, et de la SOFICO, la Wallonie sera à l’avenir dotée d’un centre PEREX 4.0. Grâce aux nouvelles technologies, ce sont les équipements, les outils, les locaux … qui vont notamment être upgradés pour passer à l’ère du numérique pour une gestion « high-tech » des infrastructures wallonnes routières et fluviales   .  Une grande étape vient d’être franchie : l’attribution de deux marchés importants pour sa concrétisation, à savoir : le marché de conception, de construction et de maintenance du bâtiment ainsi que celui de son analyse fonctionnelle     L’objectif ce nouveau centre consiste à développer de façon moderne et efficace un concept de « réseaux intelligents » permettant de gérer les infrastructures   (auto)routières et fluviales en temps réel tout en offrant sécurité, mobilité et information aux usagers. Ce centre Perex qui deviendra  « un véritable centre de gestion 4.0 » sera agrandi, rénové et  subira une mise à niveau en profondeur du côté des fonctionnalités au travers des nouveaux équipements, logiciels et applications. La première étape de la construction de ce nouveau complexe vient d’être franchie. En effet, la SOFICO vient d’attribuer deux marchés à savoir : le marché de conception, de construction et maintenance du bâtiment et le marché de son analyse fonctionnelle et des équipements présents et à placer sur les réseaux à venir. Ce marché a été attribué à l’association momentanée regroupant l’Atelier de l’Arbre d’Or et Altiplan, la s.a Franki, le bureau d’études Greisch et la s.a Imtech Belgium pour un montant total de 9.509.725 € hors TVA et 1.100.990 €  hors TVA pour la maintenance sur 5 ans. Délai : 406 jours calendrier pour les phases d’étude et de la réalisation. Le début des travaux est prévu pour fin 2017etl’aboutissement estimé fin 2018-début 2019.  Ce marché porte sur : la construction du nouveau bâtiment, le reconditionnement de bâtiment actuel y compris les liaisons avec la nouvelle infrastructure, l’aménagement des abords et des parkings et la maintenance du bâtiment sur une durée de 5 ans. Au total ce n’est pas moins de 30 millions d’euros qui seront affectés pour financer ce projet novateur pris en partie sur le Plan Infrastructures 2016-2019.     ©Bull BTP. Photos :© Atelier de l’Arbre d’Or/Altiplan

À l’initiative de Maxime PREVOT, ministre des Travaux publics, de la Sécurité routière et des Voies navigables, et de la SOFICO, la Wallonie sera à l’avenir dotée d’un centre PEREX 4.0. Grâce aux nouvelles technologies, ce sont les équipements, les outils, les locaux … qui vont notamment être upgradés pour passer à l’ère du numérique pour une gestion « high-tech » des infrastructures wallonnes routières et fluviales. Une grande étape vient d’être franchie : l’attribution de deux marchés importants pour sa concrétisation, à savoir : le marché de conception, de construction et de maintenance du bâtiment ainsi que celui de son analyse fonctionnelle

L’objectif ce nouveau centre consiste à développer de façon moderne et efficace un concept de « réseaux intelligents » permettant de gérer les infrastructures   (auto)routières et fluviales en temps réel tout en offrant sécurité, mobilité et information aux usagers. Ce centre Perex qui deviendra  « un véritable centre de gestion 4.0 » sera agrandi, rénové et  subira une mise à niveau en profondeur du côté des fonctionnalités au travers des nouveaux équipements, logiciels et applications. La première étape de la construction de ce nouveau complexe vient d’être franchie. En effet, la SOFICO vient d’attribuer deux marchés à savoir : le marché de conception, de construction et maintenance du bâtiment et le marché de son analyse fonctionnelle et des équipements présents et à placer sur les réseaux à venir. Ce marché a été attribué à l’association momentanée regroupant l’Atelier de l’Arbre d’Or et Altiplan, la s.a Franki, le bureau d’études Greisch et la s.a Imtech Belgium pour un montant total de 9.509.725 € hors TVA et 1.100.990 €  hors TVA pour la maintenance sur 5 ans. Délai : 406 jours calendrier pour les phases d’étude et de la réalisation. Le début des travaux est prévu pour fin 2017etl’aboutissement estimé fin 2018-début 2019.  Ce marché porte sur : la construction du nouveau bâtiment, le reconditionnement de bâtiment actuel y compris les liaisons avec la nouvelle infrastructure, l’aménagement des abords et des parkings et la maintenance du bâtiment sur une durée de 5 ans. Au total ce n’est pas moins de 30 millions d’euros qui seront affectés pour financer ce projet novateur pris en partie sur le Plan Infrastructures 2016-2019.

©Bull BTP. Photos :© Atelier de l’Arbre d’Or/Altiplan