INFRASTRUCTURE

Un éclairage intelligent pour les autoroutes et les routes wallonnes

Normal 
 0 
 
 
 21 
 
 
 false 
 false 
 false 
 
 EN-GB 
 JA 
 X-NONE 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
    
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Tableau Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:10.0pt;
	font-family:"Times New Roman";
	mso-ansi-language:EN-GB;
	mso-fareast-language:JA;}
 
      A partir de l’an prochain les autoroutes et les nationales 2X2 bandes se verront dotées par des luminaires de la nouvelle génération. Il s’agira de lumières LED dont l’intensité pourra être pilotée à distance en fonction de divers critères (trafic, visibilité réduite, conditions météorologiques, etc).     Cet éclairage plus écologique moins énergivore remplacera progressivement  l’éclairage actuel (lampes à sodium) sur le réseau structurant soit sur près de 2.300km qui compte plus de 63.000 supports et près de 73.000 luminaires. Commandé à distance depuis le Centre Perex à Daussoulx, cet éclairage « intelligent », permettra   non seulement de diminuer la facture énergétique liée aux équipements routiers, mais également d’éclairer les endroits les plus stratégiques avec une intensité adaptée aux conditions de circulation et d'accroître encore davantage la sécurité routière sur les routes wallonnes .  L’économie attendue   sur la facture d’électricité  devrait être de l’ordre de moins 30%. En plus, cet éclairage LED nécessite moins d’entretien et présente une durée de vie plus longue.   La décision d’équiper notre réseau routier a été validée par la SOFICO le 27 janvier dernier. Un appel à candidatures sera lancé durant ce premier semestre   pour conclure un contrat à performance de type DBFMO (Design, Build, Finance, Maintain et Operate). S’en suivra alors une sélection de candidats à qui sera transmis le cahier des charges fixant les exigences de la SOFICO notamment en matière de niveau d’éclairage et d’économie d’énergie. L’objectif est de pouvoir attribuer ce marché, estimé à environ 30 millions € par an, pour entreprendre les travaux courant 2018. La durée de ce contrat sera de 20 ans, avec obligation du maintien des performances durant toute la durée de celui-ci.     © Bull BTP            

A partir de l’an prochain les autoroutes et les nationales 2X2 bandes se verront dotées par des luminaires de la nouvelle génération. Il s’agira de lumières LED dont l’intensité pourra être pilotée à distance en fonction de divers critères (trafic, visibilité réduite, conditions météorologiques, etc).

Cet éclairage plus écologique moins énergivore remplacera progressivement  l’éclairage actuel (lampes à sodium) sur le réseau structurant soit sur près de 2.300km qui compte plus de 63.000 supports et près de 73.000 luminaires. Commandé à distance depuis le Centre Perex à Daussoulx, cet éclairage « intelligent », permettra non seulement de diminuer la facture énergétique liée aux équipements routiers, mais également d’éclairer les endroits les plus stratégiques avec une intensité adaptée aux conditions de circulation et d'accroître encore davantage la sécurité routière sur les routes wallonnes. L’économie attendue sur la facture d’électricité  devrait être de l’ordre de moins 30%. En plus, cet éclairage LED nécessite moins d’entretien et présente une durée de vie plus longue. La décision d’équiper notre réseau routier a été validée par la SOFICO le 27 janvier dernier. Un appel à candidatures sera lancé durant ce premier semestre pour conclure un contrat à performance de type DBFMO (Design, Build, Finance, Maintain et Operate). S’en suivra alors une sélection de candidats à qui sera transmis le cahier des charges fixant les exigences de la SOFICO notamment en matière de niveau d’éclairage et d’économie d’énergie. L’objectif est de pouvoir attribuer ce marché, estimé à environ 30 millions € par an, pour entreprendre les travaux courant 2018. La durée de ce contrat sera de 20 ans, avec obligation du maintien des performances durant toute la durée de celui-ci.

© Bull BTP