PORTRAIT

La micro pelle

Voici un «petit poids » qui présente bien des avantages que les autres n’ont pas.  Grâce à son gabarit très restreint, il peut travailler dans des endroits très exigus , inaccessibles bien souvent comme  passer au travers d’une porte standard ( 90cm). Cette petite machine est tout indiquée pour la démolition à l’intérieur des bâtiments, mais également pour des petits travaux de terrassement et pour les parcs et jardins. En plus, elle peut recevoir de nombreux accessoires, benne preneuse,  godets, brise roche (des constructeurs proposent un brise roche intégré dans le balancier de la pelle). Ses atouts : compacte, polyvalente et confortable.   De plus, de par son poids et ses dimensions elle se transporte facilement, d’un chantier à l’autre, sur une remorque ou carrément dans la benne d’un camion. Comme ses grandes sœurs elle se voit équipée d’un châssis à voie variable, d’une lame de remblayage,  d’une flèche à déport et d’une ligne auxiliaire pour brise roche. Côté sécurité elle est dotée  d’un arceau de sécurité repliable ou un canopy. Cette machine de petite taille est proposée essentiellement par les constructeurs japonais.   C’est d’ailleurs dans ce pays au début des années 60 qu’a vu le jour  la première mini-pelle. Au cours des années 70 la société Verbist introduit la première mini-pelle en Belgique. La mini- pelle ne s’est toutefois imposée sur nos chantiers qu’au début des années 80. Fin des années 90 on voit apparaître des machines aux formes arrondies. Aujourd’hui, en Belgique, plusieurs distributeurs ont dans leur gamme des machines qui couvre la classe de 800kg à 1,2 tonne. Citons: Caterpillar  avec la 300.9D  (935kg), Bobcat  et sa E08(1,100 kg), Doosan  et sa nouvelle DX10Z ( 1,170kg) , Hitachi avec la  ZX10U-2 (1,110kg) Kobelco et la SK 008(1065 kg) , Komatsu  avec son plus petit modèle  PC09-1 (880kg). Mais encore Kubota  ( K008-3 (850kg) et Yanmar SV08-1AS (1035 kg). Relevons aussi que de plus en plus de modèles sont des véritables « Zéro-Tail »  qui autorise la rotation de la cabine dans l’espace des chenilles. En outre elles sont pourvues de commandes ergonomiques.  Sur le plan hydraulique ces petites machines font appel à des pompes à engrenages à débit fixe ou à des pompes à débit variable. C’est l’engin idéal que l’on trouve dans les parcs de location.   En ce qui concerne  les prix de location d’une machine de ce type, comptez +-150 € par jour à +- 500€ par mois.    Photos : © CDU, Boels, Doosan, theconstructionindex       © Bull BTP            

Voici un «petit poids » qui présente bien des avantages que les autres n’ont pas.  Grâce à son gabarit très restreint, il peut travailler dans des endroits très exigus , inaccessibles bien souvent comme  passer au travers d’une porte standard ( 90cm). Cette petite machine est tout indiquée pour la démolition à l’intérieur des bâtiments, mais également pour des petits travaux de terrassement et pour les parcs et jardins. En plus, elle peut recevoir de nombreux accessoires, benne preneuse,  godets, brise roche (des constructeurs proposent un brise roche intégré dans le balancier de la pelle). Ses atouts : compacte, polyvalente et confortable. De plus, de par son poids et ses dimensions elle se transporte facilement, d’un chantier à l’autre, sur une remorque ou carrément dans la benne d’un camion. Comme ses grandes sœurs elle se voit équipée d’un châssis à voie variable, d’une lame de remblayage,  d’une flèche à déport et d’une ligne auxiliaire pour brise roche. Côté sécurité elle est dotée  d’un arceau de sécurité repliable ou un canopy. Cette machine de petite taille est proposée essentiellement par les constructeurs japonais. C’est d’ailleurs dans ce pays au début des années 60 qu’a vu le jour  la première mini-pelle. Au cours des années 70 la société Verbist introduit la première mini-pelle en Belgique. La mini- pelle ne s’est toutefois imposée sur nos chantiers qu’au début des années 80. Fin des années 90 on voit apparaître des machines aux formes arrondies. Aujourd’hui, en Belgique, plusieurs distributeurs ont dans leur gamme des machines qui couvre la classe de 800kg à 1,2 tonne. Citons: Caterpillar  avec la 300.9D  (935kg), Bobcat  et sa E08(1,100 kg), Doosan  et sa nouvelle DX10Z ( 1,170kg) , Hitachi avec la  ZX10U-2 (1,110kg) Kobelco et la SK 008(1065 kg) , Komatsu  avec son plus petit modèle  PC09-1 (880kg). Mais encore Kubota  ( K008-3 (850kg) et Yanmar SV08-1AS (1035 kg). Relevons aussi que de plus en plus de modèles sont des véritables « Zéro-Tail »  qui autorise la rotation de la cabine dans l’espace des chenilles. En outre elles sont pourvues de commandes ergonomiques.  Sur le plan hydraulique ces petites machines font appel à des pompes à engrenages à débit fixe ou à des pompes à débit variable. C’est l’engin idéal que l’on trouve dans les parcs de location. En ce qui concerne  les prix de location d’une machine de ce type, comptez +-150 € par jour à +- 500€ par mois. Photos : © CDU, Boels, Doosan, theconstructionindex

© Bull BTP