INFOS CONSTRUCTEURS

Wirtgen et Trimble : un duo gagnant

Afin d’augmenter la vitesse et la sécurité du circuit de Misano Marco Simoncelli, la société Pesaresi Giuseppe SpA a mis en œuvre les technologies leaders de Wirtgen et Trimble. Trois semaines à peine ont suffi pour éliminer toutes les irrégularités du circuit et lui permettre d’accueillir à nouveau de spectaculaires courses automobiles    .        Ce circuit pour motos situé à Misano Adriatico non loin de Rimini accueille depuis 1991 le Championnat du monde superbike et, depuis 2007 , le Grand Prix moto de Saint Marin. Afin d’augmenter la vitesse et la sécurité du circuit, l’appel d’offres de l’entreprise Santa Monica prévoyait la réalisation de deux tronçons. La réalisation des travaux a été attribuée à Pesaresi Giuseppe SpA .   L’objectif était de réaliser un nouveau revêtement d’environ 5 000 tonnes – un projet faisant intervenir 80 personnes et 50 véhicules. Les exigences étaient élevées : après avoir modifié le dévers et la pente de la piste, il fallait éliminer toutes les ondulations et autres irrégularités. Afin d’assurer la précision requise, les spécifications techniques exigeaient déjà expressément de recourir à la technologie 3D, tant dans la phase de planification que dans la phase d’exécution. Pour éliminer toutes les irrégularités de la piste, la profondeur de fraisage devait être réglée au millimètre près – seul moyen de garantir une planéité parfaite lors de la pose d’enrobé sur le circuit. C’est pourquoi Pesaresi Giuseppe a décidé de mettre en œuvre sa fraiseuse à froid WIRTGEN W 210 en l’équipant du système de contrôle Trimble PCS900. Résultat : un fraisage millimétré de l’enrobé sur base du profil 3D. Le passage d’une station totale à l’autre s’est effectué via la technologie « Hot Swap » de Trimble, assurant un fraisage sans interruption. Cette technologie permet d’éviter l’apparition d’irrégularités sur la piste due aux arrêts de la machine. La fraiseuse à froid WIRTGEN W 210 est l’engin idéal pour un déroulement des travaux à la fois rapide et économique : avec ses groupes de fraisage offrant une largeur de travail de 1,50 m, 2,0 m ou 2,20 m et sa vitesse de rotation du tambour réglable, cette fraiseuse compacte s’adapte en effet aux conditions du chantier à tout moment et en toute flexibilité. En outre, le recours à la technologie 3D accélère le déroulement des travaux : les camions ne devant plus faire attention ni aux piquets ni aux fils tendus, l’évacuation du matériau sur la surface est à la fois plus simple et plus rapide. À peine 14 jours de travail ont suffi pour terminer les travaux et passer à la pose d’enrobé sur le circuit.     Nouvelle mini-pelle Hyundai de 3 tonnes

Afin d’augmenter la vitesse et la sécurité du circuit de Misano Marco Simoncelli, la société Pesaresi Giuseppe SpA a mis en œuvre les technologies leaders de Wirtgen et Trimble. Trois semaines à peine ont suffi pour éliminer toutes les irrégularités du circuit et lui permettre d’accueillir à nouveau de spectaculaires courses automobiles.

Ce circuit pour motos situé à Misano Adriatico non loin de Rimini accueille depuis 1991 le Championnat du monde superbike et, depuis 2007 , le Grand Prix moto de Saint Marin. Afin d’augmenter la vitesse et la sécurité du circuit, l’appel d’offres de l’entreprise Santa Monica prévoyait la réalisation de deux tronçons. La réalisation des travaux a été attribuée à Pesaresi Giuseppe SpA . L’objectif était de réaliser un nouveau revêtement d’environ 5 000 tonnes – un projet faisant intervenir 80 personnes et 50 véhicules. Les exigences étaient élevées : après avoir modifié le dévers et la pente de la piste, il fallait éliminer toutes les ondulations et autres irrégularités. Afin d’assurer la précision requise, les spécifications techniques exigeaient déjà expressément de recourir à la technologie 3D, tant dans la phase de planification que dans la phase d’exécution. Pour éliminer toutes les irrégularités de la piste, la profondeur de fraisage devait être réglée au millimètre près – seul moyen de garantir une planéité parfaite lors de la pose d’enrobé sur le circuit. C’est pourquoi Pesaresi Giuseppe a décidé de mettre en œuvre sa fraiseuse à froid WIRTGEN W 210 en l’équipant du système de contrôle Trimble PCS900. Résultat : un fraisage millimétré de l’enrobé sur base du profil 3D. Le passage d’une station totale à l’autre s’est effectué via la technologie « Hot Swap » de Trimble, assurant un fraisage sans interruption. Cette technologie permet d’éviter l’apparition d’irrégularités sur la piste due aux arrêts de la machine. La fraiseuse à froid WIRTGEN W 210 est l’engin idéal pour un déroulement des travaux à la fois rapide et économique : avec ses groupes de fraisage offrant une largeur de travail de 1,50 m, 2,0 m ou 2,20 m et sa vitesse de rotation du tambour réglable, cette fraiseuse compacte s’adapte en effet aux conditions du chantier à tout moment et en toute flexibilité. En outre, le recours à la technologie 3D accélère le déroulement des travaux : les camions ne devant plus faire attention ni aux piquets ni aux fils tendus, l’évacuation du matériau sur la surface est à la fois plus simple et plus rapide. À peine 14 jours de travail ont suffi pour terminer les travaux et passer à la pose d’enrobé sur le circuit.

Nouvelle mini-pelle Hyundai de 3 tonnes

Présentée à l’occasion de la Samoter, cette mini Zero-Tail est équipée d’un pied flèche à déport lui permettant travailler le long d’un mur. et d’une lame de remblayage. Notons encore sa cabine spacieuse offrant à l’opérateur une visibilité parfaite.   Elle est propulsée par un moteur Kubota D1305 développant une puissance de 24,97ch.conforme aux normes européennes. Le circuit hydraulique de la ROBEX  R30Z-9AK a été étudié pour un fonctionnement rapide et des capacités de contrôle précis. Cette machine  est conçue pour réduire les coûts opérationnels au fil du temps avec des douilles prévues pour de longs intervalles de lubrification (250 heures) ainsi que des cales en polymère résistantes à l’usure et presque silencieuses. Les filtres hydrauliques longue durée (1.000 heures) et l’huile hydraulique longue durée (5.000 heures) sont également intégrés avec des systèmes de refroidissement plus efficaces.   Caractéristiques principales   :  Poids en ordre de marche : 3.005 kg avec cabine, 2.895kg avec canopy.Profondeur maxi de creusage : 2,5m. Portée maxi : 4. 65m. Hauteur de déversement maxi : 2.89m. Force de cavage au godet : 20,1 kN      Case fête ses 175 ans

Présentée à l’occasion de la Samoter, cette mini Zero-Tail est équipée d’un pied flèche à déport lui permettant travailler le long d’un mur. et d’une lame de remblayage. Notons encore sa cabine spacieuse offrant à l’opérateur une visibilité parfaite. Elle est propulsée par un moteur Kubota D1305 développant une puissance de 24,97ch.conforme aux normes européennes. Le circuit hydraulique de la ROBEX  R30Z-9AK a été étudié pour un fonctionnement rapide et des capacités de contrôle précis. Cette machine  est conçue pour réduire les coûts opérationnels au fil du temps avec des douilles prévues pour de longs intervalles de lubrification (250 heures) ainsi que des cales en polymère résistantes à l’usure et presque silencieuses. Les filtres hydrauliques longue durée (1.000 heures) et l’huile hydraulique longue durée (5.000 heures) sont également intégrés avec des systèmes de refroidissement plus efficaces. Caractéristiques principales : Poids en ordre de marche : 3.005 kg avec cabine, 2.895kg avec canopy.Profondeur maxi de creusage : 2,5m. Portée maxi : 4. 65m. Hauteur de déversement maxi : 2.89m. Force de cavage au godet : 20,1 kN

Case fête ses 175 ans

Fondé en1842 par Jerome Increase CASE à Racine dans le Wisconsin Case Construction Equipment célèbre aujourd’hui ses 175 ans. Depuis lors, ce constructeur   est intimement lié aux notions d'ingéniosité, de commodité et d’entrepreneuriat, des thèmes qui restent forts aujourd'hui dans les équipes CASE du monde entier. Dès les premiers jours des machines à vapeur, CASE a proposé des technologies et des équipements innovants qui ont profondément influencé le secteur de la construction.       Quelques moments forts       1869: premier moteur à vapeur,     1957 :première chargeuse pelleteuse,    2005: sortie des chaînes de la 500.000e chargeuses pelleteuses.       Mais encore 60 ans d’excellence en matière de chargeuses sur pneus et près de 50 ans d’évolutions dans le domaine des chargeuses compactes. Tous ces repères sont autant de preuves de l’expertise que CASE propose aux entreprises de construction du monde entier.     Hitachi restructure ses usines aux Pays-Bas

Fondé en1842 par Jerome Increase CASE à Racine dans le Wisconsin Case Construction Equipment célèbre aujourd’hui ses 175 ans. Depuis lors, ce constructeur est intimement lié aux notions d'ingéniosité, de commodité et d’entrepreneuriat, des thèmes qui restent forts aujourd'hui dans les équipes CASE du monde entier. Dès les premiers jours des machines à vapeur, CASE a proposé des technologies et des équipements innovants qui ont profondément influencé le secteur de la construction.

 Quelques moments forts

1869: premier moteur à vapeur,

1957 :première chargeuse pelleteuse,

2005: sortie des chaînes de la 500.000e chargeuses pelleteuses.

Mais encore 60 ans d’excellence en matière de chargeuses sur pneus et près de 50 ans d’évolutions dans le domaine des chargeuses compactes. Tous ces repères sont autant de preuves de l’expertise que CASE propose aux entreprises de construction du monde entier.

Hitachi restructure ses usines aux Pays-Bas

Hitachi Construction Machinery (Europe) NV (HCME) Hitachi annonce la restructuration de ses usines d’ Oosterhout et d’ Amsterdam .afin d’accroitre son efficacité opérationnelle et sa chaîne d'approvisionnement. La réorganisation devrait être terminée d'ici avril 2018. L'usine actuelle d'Oosterhout produit des mini et midi pelles, d'une capacité de une à huit tonnes. La part de marché d'Hitachi dans ce segment a considérablement augmenté ces dernières années. La restructuration aidera à répondre à la demande croissante en augmentant la production de plus de 50%. Hitachi créera également un nouveau centre de distribution qui, avec l'usine d'Oosterhout, servira de plaque tournante pour la livraison de pelles mini et compactes. Les clients bénéficieront de délais de livraison nettement plus courts grâce au processus de production Kanban - un système de fabrication visant à améliorer l'efficacité globale de la production. En conséquence, la production de la pelle ZX85 sera transférée de l'usine d'Amsterdam à Oosterhout. Pour Kazusethi Yoshioka, directeur de la production de HCME  «L'objectif principal de la restructuration de l'usine est d'accroître l'efficacité et la performance de la production en réponse à la demande croissante. C'est l'une des nombreuses étapes que nous prenons en tant que fournisseur mondial de machines de construction qui s'efforce continuellement de répondre aux besoins de ses clients. Je suis convaincu que notre position concurrentielle sur le marché sera améliorée en conséquence, afin que nous puissions continuer à être comptés comme un partenaire d'affaires de confiance par nos clients » ©  Bull BTP

Hitachi Construction Machinery (Europe) NV (HCME) Hitachi annonce la restructuration de ses usines d’ Oosterhout et d’ Amsterdam .afin d’accroitre son efficacité opérationnelle et sa chaîne d'approvisionnement. La réorganisation devrait être terminée d'ici avril 2018. L'usine actuelle d'Oosterhout produit des mini et midi pelles, d'une capacité de une à huit tonnes. La part de marché d'Hitachi dans ce segment a considérablement augmenté ces dernières années. La restructuration aidera à répondre à la demande croissante en augmentant la production de plus de 50%. Hitachi créera également un nouveau centre de distribution qui, avec l'usine d'Oosterhout, servira de plaque tournante pour la livraison de pelles mini et compactes. Les clients bénéficieront de délais de livraison nettement plus courts grâce au processus de production Kanban - un système de fabrication visant à améliorer l'efficacité globale de la production. En conséquence, la production de la pelle ZX85 sera transférée de l'usine d'Amsterdam à Oosterhout. Pour Kazusethi Yoshioka, directeur de la production de HCME «L'objectif principal de la restructuration de l'usine est d'accroître l'efficacité et la performance de la production en réponse à la demande croissante. C'est l'une des nombreuses étapes que nous prenons en tant que fournisseur mondial de machines de construction qui s'efforce continuellement de répondre aux besoins de ses clients. Je suis convaincu que notre position concurrentielle sur le marché sera améliorée en conséquence, afin que nous puissions continuer à être comptés comme un partenaire d'affaires de confiance par nos clients » © Bull BTP