JOB STORY

Avec cette rubrique, mon but est de mettre en valeur les opérateurs -on en parle rarement-  mais également les propriétaires de la machine qui sont  souvent «  au four et au moulin » et qui ont souvent les mains dans le cambouis surtout dans les petites structures. Il en va de même avec les constructeurs, lesdistributeurs et les entreprises, quels que soient leurs secteurs ; voirie, manutention, carrières, location, etc. Mon site leur est ouvert.  En bref, jeter un regard sur ce qui se passe chez nous et en dehors de chez nous. Voici donc un nouveau JOB STORY qui vous emmènera  d’abord en Belgique et ensuite en Allemagne puis en France.

Bon voyage !! 

Rencontre avec Kris Vochten, Managing Director SMT Belux

Il y a deux ans   SMT Holding une société Belge rachetait le groupe néerlandais Kuiken Group BV   distributeur de la gamme de Volvo Construction et Sennebogen Green Line représentée en Belgique par VCM Belgium à Vilvorde.  Cette union entre Kuiken et SMT (Swedish Machinery & Trucks ) a permis de former une solide entreprise qui a pour vision d’être leader de leurs industries sur les deux continents avec pas moins de 27 succursales établies dans 29 pays dont 22 en Afrique du Nord, Centrale et de l’Ouest. Aujourd’hui, « SMT Swedish Machiney & Trucks »  a changé de nom en  « Services Machinery & Trucks »  ( SMT) , une entreprise qui se veut être plus proche de ses clients en proposant des services homogènes dans l’ensemble des marchés ou la nouvelle entité est présente. Pour Kris Vochten  « Avec cette nouvelle structure nous devenons un acteur très important pour Volvo et Sennebogen non seulement en Europe,  mais également en Afrique où via un réseau de 22 succursales nous représentons les matériels de construction Volvo CE, les camions Volvo et les moteurs Volvo Penta des marques Premium. Pour ces produits SMT offre un service de haute qualité ».      Le service d’abord

Il y a deux ans SMT Holding une société Belge rachetait le groupe néerlandais Kuiken Group BV distributeur de la gamme de Volvo Construction et Sennebogen Green Line représentée en Belgique par VCM Belgium à Vilvorde.  Cette union entre Kuiken et SMT (Swedish Machinery & Trucks ) a permis de former une solide entreprise qui a pour vision d’être leader de leurs industries sur les deux continents avec pas moins de 27 succursales établies dans 29 pays dont 22 en Afrique du Nord, Centrale et de l’Ouest. Aujourd’hui, « SMT Swedish Machiney & Trucks »  a changé de nom en « Services Machinery & Trucks » ( SMT) , une entreprise qui se veut être plus proche de ses clients en proposant des services homogènes dans l’ensemble des marchés ou la nouvelle entité est présente. Pour Kris Vochten « Avec cette nouvelle structure nous devenons un acteur très important pour Volvo et Sennebogen non seulement en Europe,  mais également en Afrique où via un réseau de 22 succursales nous représentons les matériels de construction Volvo CE, les camions Volvo et les moteurs Volvo Penta des marques Premium. Pour ces produits SMT offre un service de haute qualité ».

Le service d’abord

Comme beaucoup d’autres constructeurs d’engins, Volvo offre un système de suivi à distance Care Track qui permet d’accéder à toute une série d’informations de la machine ; rapports de flottes, analyses, recommandations, mais également des systèmes intelligents qui permettent de réduire les coûts d’exploitation son objectif numéro 1. Comme on l’aura compris SMT Belux vise en premier le service, un service en augmentation continuelle en terme de disponibilité de pièces -95%-, en rotation de pièces avec pas moins de 17.000 ordres de livraisons l’année passée, mais encore avec une nouvelle flotte de 40 camionnettes ateliers. En 2016, SMT a effectué 8.600 entretiens, a fourni 64.000 heures de travail et last but not least a parcouru 1.200.000 km ! SMT emploie 130 personnes pour un CA de 80 millions €.     Hitachi fournit deux nouvelles pelles Zaxis à une entreprise allemande

Comme beaucoup d’autres constructeurs d’engins, Volvo offre un système de suivi à distance Care Track qui permet d’accéder à toute une série d’informations de la machine ; rapports de flottes, analyses, recommandations, mais également des systèmes intelligents qui permettent de réduire les coûts d’exploitation son objectif numéro 1. Comme on l’aura compris SMT Belux vise en premier le service, un service en augmentation continuelle en terme de disponibilité de pièces -95%-, en rotation de pièces avec pas moins de 17.000 ordres de livraisons l’année passée, mais encore avec une nouvelle flotte de 40 camionnettes ateliers. En 2016, SMT a effectué 8.600 entretiens, a fourni 64.000 heures de travail et last but not least a parcouru 1.200.000 km ! SMT emploie 130 personnes pour un CA de 80 millions €.

Hitachi fournit deux nouvelles pelles Zaxis à une entreprise allemande

 Dernièrement, Richard Schulz Tiefbau GmbH a investi dans deux nouvelles pelles Hitachi fournies par le concessionnaire allemand, d’Hitachi  la société  Kiesel.Après avoir testé quatre pelles de marques différentes à court rayon arrière de 20 tonnes , le choix s’est porté sur les modèles HitachiZX300LCN-6 et ZX225USLC-5. Pour Markus Winkler directeur,   «  Nous avions déjà pu évalué  une pelle sur pneus ZX170W que nous avions acheté en 2012avec laquelle nous n’avons eu aucun problème. Avant de choisir nos deux nouvelles machines, nous avons loué quatre marques différentes . Nous avons demandé à nos opérateurs d’évaluer chaque marque. Pour ceux-ci le système hydraulique Hitachi s’est avéré  supérieur ce qui nous a conduit à l’achat de deux machines Zaxis  ». Avec son siège social à Neuburg an der Donau en Bavière, Richard Schulz Tiefbau GmbH compte 12 succursales dans le sud de l'Allemagne et emploie environ 1.200 personnes. Fondée en 1898 en Pologne, la société a déménagé en Allemagne en 1921 et s'est considérablement développée au cours des décennies, créant une réputation de fiabilité et de performance. Ses activités comprennent la construction de routes, le terrassement, le génie civil et les services publics. La pelle ZX300LCN-6  d’un poids de 30 tonnes a été mise au travail sur un chantier de construction de maisons sur un site rural à la périphérie de Nuremberg. La machine a démontré sa polyvalence dans la manutention de tuyaux, le creusage d’une tranchée sur 1000m et  la pose de canalisations pour eaux usées et d’adduction d’eau, etc.Pour l’opérateur, Andreas Maul  « La puissance et la capacité sont ses points forts, et elle est aussi rapide et facile à utiliser. Le siège est très confortable et il y a suffisamment d'espace pour les jambes. J'ai été particulièrement impressionné par la faible consommation de carburant - c'est la meilleure machine que j'ai eue en mains depuis ces 20 dernières années!  »     Une pelle Hyundai démolition grande hauteur  sur un chantier à Clermont-Ferrand

 Dernièrement, Richard Schulz Tiefbau GmbH a investi dans deux nouvelles pelles Hitachi fournies par le concessionnaire allemand, d’Hitachi  la société  Kiesel.Après avoir testé quatre pelles de marques différentes à court rayon arrière de 20 tonnes , le choix s’est porté sur les modèles HitachiZX300LCN-6 et ZX225USLC-5. Pour Markus Winkler directeur,  «  Nous avions déjà pu évalué  une pelle sur pneus ZX170W que nous avions acheté en 2012avec laquelle nous n’avons eu aucun problème. Avant de choisir nos deux nouvelles machines, nous avons loué quatre marques différentes . Nous avons demandé à nos opérateurs d’évaluer chaque marque. Pour ceux-ci le système hydraulique Hitachi s’est avéré  supérieur ce qui nous a conduit à l’achat de deux machines Zaxis ». Avec son siège social à Neuburg an der Donau en Bavière, Richard Schulz Tiefbau GmbH compte 12 succursales dans le sud de l'Allemagne et emploie environ 1.200 personnes. Fondée en 1898 en Pologne, la société a déménagé en Allemagne en 1921 et s'est considérablement développée au cours des décennies, créant une réputation de fiabilité et de performance. Ses activités comprennent la construction de routes, le terrassement, le génie civil et les services publics. La pelle ZX300LCN-6  d’un poids de 30 tonnes a été mise au travail sur un chantier de construction de maisons sur un site rural à la périphérie de Nuremberg. La machine a démontré sa polyvalence dans la manutention de tuyaux, le creusage d’une tranchée sur 1000m et  la pose de canalisations pour eaux usées et d’adduction d’eau, etc.Pour l’opérateur, Andreas Maul « La puissance et la capacité sont ses points forts, et elle est aussi rapide et facile à utiliser. Le siège est très confortable et il y a suffisamment d'espace pour les jambes. J'ai été particulièrement impressionné par la faible consommation de carburant - c'est la meilleure machine que j'ai eue en mains depuis ces 20 dernières années! »

Une pelle Hyundai démolition grande hauteur  sur un chantier à Clermont-Ferrand

L’entreprise SEEM, du groupe lyonnais indépendant de travaux publics Martel, s’attèle depuis plusieurs semaines à la démolition du CHU de Clermont-Ferrand à l’aide de plusieurs machines HYUNDAI dont l’une des dernières nouveautés, la pelle HX480L acquise auprès du concessionnaire lyonnais Curty Matériels. Pour cette déconstruction, cette pelle est équipée d’une flèche de 30 mètres.    Située à Saint-Laurent-de-Mure dans le Rhône à deux kilomètres de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, la société SEEM est spécialisée dans les travaux publics et les transports de masses indivisibles.  « C’est mon père, Georges Martel, qui a créé la société SEEM en 1971. Au tout début, elle était spécialisée dans les métiers du transport, puis elle a évolué dans les transports de matériaux, dans la réalisation de chantier… » , explique Fabrice Martel, co-dirigeant du groupe Martel.        «     En 2005, mon frère Lionel et moi nous avons repris l’entreprise et nous avons commencé à nous diversifier et à monter une structure par spécialité de nos activités »   , ajoute Fabrice Martel. Ainsi, 12 ans après cette reprise familiale, le Groupe Martel compte 8 filiales : carrière, béton prêt à l’emploi, désamiantage, espaces verts etc. Il emploie 180 salariés et affiche près de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires.   L’activité démolition du groupe constitue certainement une des branches les plus importantes et grâce à sa dernière acquisition, une pelle sur chenilles HX480L de Hyundai le groupe Martel se place parmi les premières PME à être équipé sur la région de cette manière. La pelle HX480L livrée mi-avril, qui affiche 115 heures de service, et travaille 8 heures par jour, effectue tout l’abattage en grande hauteur. A ce jour, plus de 30.000 m2 de bâtiments ont été démolis. D’un poids en ordre de marche de 49,5 tonnes, cette pelle est une des dernières nouveautés du constructeur coréen. Elle est animée par un moteur diesel turbo 4 temps refroidi par air Scania conforme aux normes d'émissions Phase IV en matière de CO2 d’une puissance de 331 kW./449ch. Sur cette machine, la sécurité a également été renforcée avec de nouveaux dispositifs qui incluent, par exemple, le système de surveillance panoramique avancé (AAVM) exclusif de Hyundai offrant une vue virtuelle à 360° et un système de détection intelligente d'objets en mouvement (IMOD) qui avertit l'opérateur lorsqu'il détecte des objets dans le périmètre de fonctionnement de la machine.  © Bull BTP

L’entreprise SEEM, du groupe lyonnais indépendant de travaux publics Martel, s’attèle depuis plusieurs semaines à la démolition du CHU de Clermont-Ferrand à l’aide de plusieurs machines HYUNDAI dont l’une des dernières nouveautés, la pelle HX480L acquise auprès du concessionnaire lyonnais Curty Matériels. Pour cette déconstruction, cette pelle est équipée d’une flèche de 30 mètres. Située à Saint-Laurent-de-Mure dans le Rhône à deux kilomètres de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, la société SEEM est spécialisée dans les travaux publics et les transports de masses indivisibles. « C’est mon père, Georges Martel, qui a créé la société SEEM en 1971. Au tout début, elle était spécialisée dans les métiers du transport, puis elle a évolué dans les transports de matériaux, dans la réalisation de chantier… », explique Fabrice Martel, co-dirigeant du groupe Martel. « En 2005, mon frère Lionel et moi nous avons repris l’entreprise et nous avons commencé à nous diversifier et à monter une structure par spécialité de nos activités », ajoute Fabrice Martel. Ainsi, 12 ans après cette reprise familiale, le Groupe Martel compte 8 filiales : carrière, béton prêt à l’emploi, désamiantage, espaces verts etc. Il emploie 180 salariés et affiche près de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires. L’activité démolition du groupe constitue certainement une des branches les plus importantes et grâce à sa dernière acquisition, une pelle sur chenilles HX480L de Hyundai le groupe Martel se place parmi les premières PME à être équipé sur la région de cette manière. La pelle HX480L livrée mi-avril, qui affiche 115 heures de service, et travaille 8 heures par jour, effectue tout l’abattage en grande hauteur. A ce jour, plus de 30.000 m2 de bâtiments ont été démolis. D’un poids en ordre de marche de 49,5 tonnes, cette pelle est une des dernières nouveautés du constructeur coréen. Elle est animée par un moteur diesel turbo 4 temps refroidi par air Scania conforme aux normes d'émissions Phase IV en matière de CO2 d’une puissance de 331 kW./449ch. Sur cette machine, la sécurité a également été renforcée avec de nouveaux dispositifs qui incluent, par exemple, le système de surveillance panoramique avancé (AAVM) exclusif de Hyundai offrant une vue virtuelle à 360° et un système de détection intelligente d'objets en mouvement (IMOD) qui avertit l'opérateur lorsqu'il détecte des objets dans le périmètre de fonctionnement de la machine. © Bull BTP