INFRASTRUCTURES

Inauguration de l’aire autoroutière de Hensies et de sa Maison de la Wallonie à la fronière française sur la E19.

Ministre des TP et de la Sécurité routière durant trois années Maxime Prévot a réalisé des travaux qu’aucun ministre n’a pu entreprendre jusqu’ à aujourd’hui : un Plan d’Infrastructure de 640 millions €  pour remettre nos routes et autoroutes en bon état sans oublier les voies hydrauliques qui bénéficieront de 500 millions €, le plan RAVel pour 30 millions €, mais encore le futur Centre Perex 4.0 un bijoux technologique, l’implantation future de grandes éoliennes sur les aires autoroutières et enfin sa réforme des zones d’activités économiques. Un sérieux coup de fouet à nos entreprises routières, de génie civil et du secteur de la construction. Qu’il en soit ici remercié. CDU     Le 24 juillet dernier Maxime Prévot encore ministre des TP pour trois jours et Carlo di Antonio son successeur ont inauguré la nouvelle aire autoroutière frontalière de Hensies située sur l’autoroute E19 à la frontière française, une des principales portes d’entrée en Wallonie, ainsi que sa Maison de la Wallonie .  Une entrée avec sa monumentale sculpture de Jacques Moeschal, visible à des km à la ronde. Cette nouvelle porte d'entrée réjouira les nombreux automobilistes  et touristes  entrant en Wallonie donnera une autre image de cette région (il était temps). Grâce à la Maison de la Wallonie, il sera bientôt possible de faire découvrir les charmes et les attraits de la Wallonie aux personnes qui s’y rendront ou la traverseront. Cela constituera une réelle opportunité pour leur présenter ses richesses culturelles, naturelles, patrimoniales ou encore gastronomiques.  En février 2014, une convention a été signée avec la France où chacune des parties s’est engagée à aménager l’ensemble de l’aire se situant à l’entrée de son territoire.   La Wallonie a donc accompli sa part en réhabilitant entièrement le côté sud, pour entrer en Belgique. C’est à présent à la France d’aménager le côté nord, une étude d’aménagement est actuellement en cours par leurs services. Les travaux en Wallonie ont été répartis en deux parties à savoir : les aménagements extérieurs et la réalisation de la Maison de Wallonie. Dont coûts : 3,6 millions €. Ces aménagements comportent des parkings, une zone de contrôle pour la douane , une desserte de contrôle pour la police et une zone de réglage pour les rétroviseurs des poids lourds. Reste encore à réaliser les espaces vert.   © Bull BTP        

Ministre des TP et de la Sécurité routière durant trois années Maxime Prévot a réalisé des travaux qu’aucun ministre n’a pu entreprendre jusqu’ à aujourd’hui : un Plan d’Infrastructure de 640 millions €  pour remettre nos routes et autoroutes en bon état sans oublier les voies hydrauliques qui bénéficieront de 500 millions €, le plan RAVel pour 30 millions €, mais encore le futur Centre Perex 4.0 un bijoux technologique, l’implantation future de grandes éoliennes sur les aires autoroutières et enfin sa réforme des zones d’activités économiques. Un sérieux coup de fouet à nos entreprises routières, de génie civil et du secteur de la construction. Qu’il en soit ici remercié. CDU

Le 24 juillet dernier Maxime Prévot encore ministre des TP pour trois jours et Carlo di Antonio son successeur ont inauguré la nouvelle aire autoroutière frontalière de Hensies située sur l’autoroute E19 à la frontière française, une des principales portes d’entrée en Wallonie, ainsi que sa Maison de la Wallonie. Une entrée avec sa monumentale sculpture de Jacques Moeschal, visible à des km à la ronde. Cette nouvelle porte d'entrée réjouira les nombreux automobilistes  et touristes  entrant en Wallonie donnera une autre image de cette région (il était temps). Grâce à la Maison de la Wallonie, il sera bientôt possible de faire découvrir les charmes et les attraits de la Wallonie aux personnes qui s’y rendront ou la traverseront. Cela constituera une réelle opportunité pour leur présenter ses richesses culturelles, naturelles, patrimoniales ou encore gastronomiques.En février 2014, une convention a été signée avec la France où chacune des parties s’est engagée à aménager l’ensemble de l’aire se situant à l’entrée de son territoire. La Wallonie a donc accompli sa part en réhabilitant entièrement le côté sud, pour entrer en Belgique. C’est à présent à la France d’aménager le côté nord, une étude d’aménagement est actuellement en cours par leurs services. Les travaux en Wallonie ont été répartis en deux parties à savoir : les aménagements extérieurs et la réalisation de la Maison de Wallonie. Dont coûts : 3,6 millions €. Ces aménagements comportent des parkings, une zone de contrôle pour la douane , une desserte de contrôle pour la police et une zone de réglage pour les rétroviseurs des poids lourds. Reste encore à réaliser les espaces vert. © Bull BTP