QUE SONT MES AMIS DEVENUS ?

La niveleuse

Avant la Première Guerre mondiale, un engin auquel on peut déjà donner le nom de « niveleuse tractée » fut mis au point. Il était remorqué par un attelage de chevaux ou par un tracteur. Cette « niveleuse » consistait principalement en une lame qui était la cheville ouvrière suspendue entre deux roues et fixée déjà à une suspension rotative. Au point de vue de l’évolution de la niveleuse, un des premiers perfectionnements a consisté à munir l’engin d’un petit moteur monocylindre actionnant une boîte de commandes permettant de modifier facilement, donc en augmentant la productivité de l’opérateur, l’orientation et l’inclinaison de chaque extrémité de la lame. Vers 1931 apparurent les premières niveleuses automotrices. Après quoi, la niveleuse se modifia progressivement pour atteindre son stade actuel grâce aux progrès des systèmes hydrauliques.

Adams LeTourneau Power-Flow 550

Adams LT westinghouse. juin 58jpg.jpg

Adams LeTourneau-Westinghouse proposait en 1958 une gamme de sept modèles dont la Power-Flow 550. La motorisation était assurée par un moteur diesel Cummins ou General Motors de 135 HP montés sur des blocs en caoutchouc réduisant ainsi les vibrations transmises à la machine et à l’opérateur. Cette niveleuse disposait d’un convertisseur de couple qui protégeait en même temps la transmission et le groupe moteur contre les dommages causés par les poussées brutales de chargement. En plus, ce convertisseur à étage avait pour fonction de supprimer la nécessité des fréquents changements de vitesse. Sa vitesse maxi en AV atteignait 42,4 km/h en AV et 37,8 km/h en AR.

Huber série D 

HUBERjanv 66 .jpg

Fabriquées à partir des années 60 sous licence par Hovers-Constructie  à Tilburg (PB), le constructeur américain offrait une gamme de niveleuses de 10,25 t à 14,75 t, avec des moteurs GM ou DAF de 65CV à 195CV.Elles étaient équipées d’un essieu avant à dispositif exclusif d’oscillation à parallélogramme qui assurait une garde au sol la plus grande tout en permettant une inclinaison des roues avant de 30° de chaque bord. Notons encore les commandes  100 % hydrauliques, l’angle de talutage de 90° à gauche comme à droite et le châssis du type « col de cygne » en caisson soudé. Au total, 350 niveleuses seront construites.

Aveling-Austin Super 500

Aveling Austin super 500.jpg

D’origine américaine, la Super 500 était fabriquée sous licence par Aveling-Barford en Angleterre. C’était une niveleuse à six roues motrices et six roues directrices d’un poids total de 15. 985 kg avec scarificateur et cabine. Elle était proposée avec deux marques de moteur au choix, soit un General Motors  de 189CV soit un Leyland de 166CV ou bien encore un Rolls-Royce. Côté transmissions, le constructeur proposait également le choix : ou un convertisseur de couple Clark , ou une transmission Powershift  Allison à 3 vitesses AV et AR. Cette niveleuse était équipée d’un châssis en col de cygne en caisson soudé, d’une couronne  d’orientation d’un diamètre de 1575mm  assurant un pivotement sur 360°et d’une lame à déplacement latéral jusqu’à 90°  pour assurer la meilleure utilisation de la force de traction. En plus, la possibilité de « marche en crabe » permet de compenser la dérive latérale en cas de cordons importants et de matériaux lourds ; elle améliore également la stabilité en dévers. En option, la Super 500 pouvait recevoir un scarificateur type en « V » à commande hydraulique, une lame bull à commande hydraulique d’une largeur de 2743 mm sur une hauteur de 1,092mmm et une cabine fermée.

Champion D740A

champion - copie.jpg

Cette niveleuse à châssis articulé de14,7 t plus maniable et plus polyvalente que les modèles rigides faisait partie d’une gamme de sept modèles de 14,7 t à 16,7 t à savoir : 710,715,715A, 720A, 740, 740A et 760. Construites par Dominion Road Machinery au Canada, ces machines de la série I étaient dotées d’une couronne de support de lame Power Plus , du système Hi-Lift ainsi que d’un châssis du type caisson. Elles ont été lancées en 1975 et étaient disponibles avec différents groupes propulseurs (moteurs, transmissions, pompes hydrauliques). American Champion a été créé par Samuel Pennock en 1877 et acheté par Volvo en 1997.

Galion T600

Galion niveleuse Decauville  juin 67  - photo.jpg

 Ce constructeur américain proposait fin des années 60 sa niveleuse T600  à 6 roues motrices et directrice équipée du système de contrôle « Grade O Matic », d’un convertisseur de couple, d’une transmission Powershift et d’un simple levier de commande à double contrôle pour la vitesse et la direction. Elle pesait environ 15t et était propulsée par un moteur diesel d’une puissance de +-130 kW. Galion Iron Works Cy a été fondé dans l’état américain de l’Ohio, en 1907 par David Charles Boyd. En 1992, Galion sera repris par Komatsu Dresser Cy. Entre-Temps au cours des années 80, Galion assemblera ses niveleuses et ses grues télescopiques dans des installations situées à Familleureux en Belgique.

Frisch F115

Frisch niveleuse KB  mars 68 photo.jpg

Fabriquée en Allemagne, Frisch proposait une large gamme de niveleuses. Fin des années 60, tout début 70 elles étaient importées par Klöckner-Bamaco à Nossegem. Toutes recevaient une motorisation d’origine allemande, un diesel Deutz refroidi par air. Pour sa part, la F115 était dotée d’un moteur d’une puissance de 130CV et d’une lame de 3660 mm de largeur. La pression de sa lame s’élevait à 5750kp et sa force de poussée à 6500 kp. Notons encore une transmission avec inverseur de marche ou convertisseur de couple avec boîte de vitesse enclenchables en marche (Powershift). Sa vitesse sur route atteignait les 43km/h.Frisch sera repris par le constructeur allemand Faun fin des années 70, puis par O&K en 1986  qui sera repris ensuite par Case-New-Holland (CNH) en 2001.

O&K niveleuse - copie.jpg

Caterpillar 14E

Cat 14E janvier 67jpg.jpg

Lancée en 1966, la niveleuse 14E, d’un poids de 13,6 t, était équipée de nouvelles commandes de lame actionnées hydrauliquement. Aux bénéfices d’un maniement aisé, s’ajoutaient aussi la précision de la lame et l’action positive des commandes mécaniques. Parmi les autres améliorations importantes apportées à la 14E, notons un nouvel essieu avant tout en acier, un équipement de direction surdimensionné et plus robuste et un nouveau système hydraulique qui facilite la mise en place des accessoires. Cette niveleuse recevait un moteur diesel D333A à couple élevé d’une puissance au volant de 152CV. En standard, elle était dotée d’une lame de 4 m.

BM Bolinder Munktell VHK 110

Bolinder.jpg

D’origine suédoise, cette niveleuse présente les caractéristiques suivantes : poids : 9,82 t , moteur :Volvo  D67, puissance :110HP , boîte mécanique , translation : 6x4 , dimension lame : 3050 mm largeur, 615 mm hauteur. Années production : 1961-1962. À partir de 1954 à 1971, le constructeur suédois proposait 6 modèles. Plus tard, Bolinder Munktell prendra le nom de BM Volvo. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg