SÉQUENCE RÉTRO

LA CHARGEUSE SUR PNEUS.

Au commencement il y avait… Frank G. Hough qui a introduit en 1939 la première chargeuse sur pneus au monde à Libertyville, Illinois, USA

Au commencement il y avait… Frank G. Hough qui a introduit en 1939 la première chargeuse sur pneus au monde à Libertyville, Illinois, USA

La première chargeuse sur pneus à deux roues motrices a vu le jour en 1939 grâce à Frank G. Hough .  Les premières chargeuses mises sur le marché étaient des engins à châssis rigides qui limitaient leur mobilité due au grand rayon de braquage ce qui les entrainait à des manoeuvres qui leur posaient des problèmes pour travailler dans des endroits exigus. De plus, la position du pivot du bras de chargement était positionnée derrière l’opérateur ce qui causa de nombreux accidents, parfois très graves. C’est alors que Hough  a repositionné le bras de levage et les vérins complètement en avant du poste de commande. D’autres constructeurs prirent la suite de Hough en adoptant le même principe : Caterpillar, Case, Allis-Chalmers et Michigan. C’est à partir des années 60 qu’apparurent les premières chargeuses articulées. Le bâti articulé facilite la conduite de la chargeuse quand la place fait défaut et donne une grande précision au déversement ce qui est très avantageux quand il s’agit de charger un camion. D’autre part, l’articulation du châssis permet un empattement important. À noter qu’à cette époque très peu de chargeuses étaient équipées d’une cabine. L’idée de la chargeuse articulée est due au constructeur Américain Mixermobile  Manufacturers avec l’introduction, en 1953, de son Scoopmobile .Courant années 50, les constructeurs Ahlmann, Schwing, Pettibone - PMCO  et Mandt offraient déjà des chargeuses à bras pivotants à 180°. En 1977  le constructeur américain Dart proposa la plus grande chargeuse au monde sur pneus de 72 tonnes avec des capacités de godets de 8 à 20m3 !   ©Bull BTP

La première chargeuse sur pneus à deux roues motrices a vu le jour en 1939 grâce à Frank G. Hough. Les premières chargeuses mises sur le marché étaient des engins à châssis rigides qui limitaient leur mobilité due au grand rayon de braquage ce qui les entrainait à des manoeuvres qui leur posaient des problèmes pour travailler dans des endroits exigus. De plus, la position du pivot du bras de chargement était positionnée derrière l’opérateur ce qui causa de nombreux accidents, parfois très graves. C’est alors que Hough  a repositionné le bras de levage et les vérins complètement en avant du poste de commande. D’autres constructeurs prirent la suite de Hough en adoptant le même principe : Caterpillar, Case, Allis-Chalmers et Michigan. C’est à partir des années 60 qu’apparurent les premières chargeuses articulées. Le bâti articulé facilite la conduite de la chargeuse quand la place fait défaut et donne une grande précision au déversement ce qui est très avantageux quand il s’agit de charger un camion. D’autre part, l’articulation du châssis permet un empattement important. À noter qu’à cette époque très peu de chargeuses étaient équipées d’une cabine. L’idée de la chargeuse articulée est due au constructeur Américain Mixermobile  Manufacturers avec l’introduction, en 1953, de son Scoopmobile .Courant années 50, les constructeurs Ahlmann, Schwing, Pettibone - PMCO  et Mandt offraient déjà des chargeuses à bras pivotants à 180°. En 1977  le constructeur américain Dart proposa la plus grande chargeuse au monde sur pneus de 72 tonnes avec des capacités de godets de 8 à 20m3 ! ©Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg