JOB STORY

Avec cette rubrique, mon but est de mettre en valeur les opérateurs -on en parle rarement-  mais également les propriétaires de la machine qui sont  souvent «  au four et au moulin » et qui ont souvent les mains dans le cambouis surtout dans les petites structures. Il en  va de même avec les constructeurs, les  distributeurs  et les  entreprises, quels que soient leurs secteurs ; voirie, manutention, carrières, location, etc. Mon site leur est ouvert.  En bref, jeter un regard  sur ce qui se passe chez nous et en dehors de chez nous. Voici donc un nouveau JOB STORY  qui vous emmènera d’abord  en Haute- Savoie (France) puis en Suisse dans le canton de Lucerne ensuite en Bourgogne  et pour terminer en Suisse encore mais cette fois dans le Tessin. Bon voyage !!

Hyundai culmine à plus de 2 000 mètres d’altitude

Dans le cadre d’une nouvelle remontée mécanique de la station des Carroz d’Arâches en Haute-Savoie, l’entreprise Marjollet  en charge du terrassement a utilisé une pelle Hyundai HX520L de 52 tonnes. Sur ce chantier situé à une altitude de 2 100 mètres, et à raison d’une cadence d’environ 10 h par jour, la pelle a terrassé une couche de calcaire très dur qui représente un volume de 500 à 700 m3 par jour. «  C’est une machine parfaite, et qui est très à l’aise pour de la production, que ce soit avec un ripper ou avec un brise roche» , se félicite Jérôme Marjollet.  Pour Mickael Sauze opérateur chez Marjollet TP « ! «  Avant, j’opérais sur une pelle de 40 tonnes : le changement a été radical en prenant en main la pelle HX520L. Cette nouvelle série est une très belle évolution de la série 9A. On ressent bien l’amélioration du confort de la cabine, la stabilité de la machine, sa force. Ces différents points sont très agréables dans mon quotidien. Pour moi qui fais beaucoup de déroctage  c’est une machine qui est très robuste. Elle est conçue pour travailler dans le dur et elle est vraiment plus solide que d’autres pelles du même tonnage  ». Fer de lance de cette série HX, la pelle HX520L est propulsée par  un moteur Scania D13 de 331 kW/450 ch conforme aux normes d'émissions Phase IV qui garantit la réduction des émissions de particules et d'oxydes d'azote dans les gaz d'échappement.Le constructeur a opté pour une solution qui combine les technologies EGR et SCR. Cette machine est proposée en standard d’un godet de 3m3. En plus, elle dispose à présent de l' Intelligent Power Control  (IPS) qui permet de surveiller le rendement de la pompe et de l'ajuster aux flux réels du circuit hydraulique. Retenons encore une cabine agrandie de 10%, une force d’arrachage au godet de 289,5 kN, une profondeur d’excavation de 11.870mm et une réduction de la consommation de 3 à6% en fonction du travail effectué.     Une grue à flèche treillis Hitachi Sumitomo pour la société Brun

Dans le cadre d’une nouvelle remontée mécanique de la station des Carroz d’Arâches en Haute-Savoie, l’entreprise Marjollet  en charge du terrassement a utilisé une pelle Hyundai HX520L de 52 tonnes. Sur ce chantier situé à une altitude de 2 100 mètres, et à raison d’une cadence d’environ 10 h par jour, la pelle a terrassé une couche de calcaire très dur qui représente un volume de 500 à 700 m3 par jour. « C’est une machine parfaite, et qui est très à l’aise pour de la production, que ce soit avec un ripper ou avec un brise roche», se félicite Jérôme Marjollet.  Pour Mickael Sauze opérateur chez Marjollet TP « ! « Avant, j’opérais sur une pelle de 40 tonnes : le changement a été radical en prenant en main la pelle HX520L. Cette nouvelle série est une très belle évolution de la série 9A. On ressent bien l’amélioration du confort de la cabine, la stabilité de la machine, sa force. Ces différents points sont très agréables dans mon quotidien. Pour moi qui fais beaucoup de déroctage  c’est une machine qui est très robuste. Elle est conçue pour travailler dans le dur et elle est vraiment plus solide que d’autres pelles du même tonnage ». Fer de lance de cette série HX, la pelle HX520L est propulsée par  un moteur Scania D13 de 331 kW/450 ch conforme aux normes d'émissions Phase IV qui garantit la réduction des émissions de particules et d'oxydes d'azote dans les gaz d'échappement.Le constructeur a opté pour une solution qui combine les technologies EGR et SCR. Cette machine est proposée en standard d’un godet de 3m3. En plus, elle dispose à présent de l'Intelligent Power Control (IPS) qui permet de surveiller le rendement de la pompe et de l'ajuster aux flux réels du circuit hydraulique. Retenons encore une cabine agrandie de 10%, une force d’arrachage au godet de 289,5 kN, une profondeur d’excavation de 11.870mm et une réduction de la consommation de 3 à6% en fonction du travail effectué.

Une grue à flèche treillis Hitachi Sumitomo pour la société Brun

Cette entreprise suisse située à Emmen dans le canton de Lucerne vient d’acquérir    chez le distributeur Probst Maveg     la nouvelle Hitachi Sumitomo SCX800A-3 de 76t  équipée d’une flèche de 54,5m. Sa capacité de levage  maxi est  de 80 tonnes. Cette machine travaille  sur un projet innovant à Zoug qui a débuté en avril 2017 et qui devrait se terminer en juin 2018. L’entreprise Brun est responsable des travaux de fondation pour la construction de cinq puits, y compris leur bétonnage. Les puits serviront d’accès à un microtunnelier chargé de forer des petits tunnels de 1,6 et 2 m de diamètre dans le but d’installer des conduites  destinées à  la pose de tuyaux sur une longueur de 1,8 km. L’eau de pluie sera évacuée par le tuyau de 2 m. De l’eau captée à 400 m du bord sera chauffée et acheminée vers les habitations locales par l’intermédiaire du tuyau de 1,6 m de long. La SCX800A-3 est utilisée pour l’installation des palplanches qui serviront à retenir l’eau pendant la construction des puits. Environ 5000 m2 de palplanches sont enfoncés dans le sol par sections de 26 m. La plupart seront enlevées une fois les puits en béton mis en place. Pour Daniel Fanger : «   La SCX800A-3 est notre plus grande grue sur chenilles et nous donne plus de flexibilité que les autres engins de la flotte en raison de la distance plus importante entre la machine et les palplanches et de sa capacité de charge supérieure. Elle est facile à utiliser et répond parfaitement à nos besoins. Le rayon court est un avantage qui rend la machine encore plus performante  ».  Et d’ajouter  : « Les vibrations rendent ce chantier très éprouvant, en particulier pour l’électronique. Heureusement, la nouvelle Hitachi Sumitomo ne faillit pas à sa réputation d’endurance et offre une longévité hors pair  ». La taille de la machine offre également une facilité de montage et de transport, et le contrepoids peut être adapté pour n'importe quel déplacement.      Une pelle Case CX180D  dans les vignes des  grands crus de Bourgogne

Cette entreprise suisse située à Emmen dans le canton de Lucerne vient d’acquérir  chez le distributeur Probst Maveg la nouvelle Hitachi Sumitomo SCX800A-3 de 76t  équipée d’une flèche de 54,5m. Sa capacité de levage  maxi est  de 80 tonnes. Cette machine travaille  sur un projet innovant à Zoug qui a débuté en avril 2017 et qui devrait se terminer en juin 2018. L’entreprise Brun est responsable des travaux de fondation pour la construction de cinq puits, y compris leur bétonnage. Les puits serviront d’accès à un microtunnelier chargé de forer des petits tunnels de 1,6 et 2 m de diamètre dans le but d’installer des conduites  destinées à  la pose de tuyaux sur une longueur de 1,8 km. L’eau de pluie sera évacuée par le tuyau de 2 m. De l’eau captée à 400 m du bord sera chauffée et acheminée vers les habitations locales par l’intermédiaire du tuyau de 1,6 m de long. La SCX800A-3 est utilisée pour l’installation des palplanches qui serviront à retenir l’eau pendant la construction des puits. Environ 5000 m2 de palplanches sont enfoncés dans le sol par sections de 26 m. La plupart seront enlevées une fois les puits en béton mis en place. Pour Daniel Fanger : «  La SCX800A-3 est notre plus grande grue sur chenilles et nous donne plus de flexibilité que les autres engins de la flotte en raison de la distance plus importante entre la machine et les palplanches et de sa capacité de charge supérieure. Elle est facile à utiliser et répond parfaitement à nos besoins. Le rayon court est un avantage qui rend la machine encore plus performante ».  Et d’ajouter : « Les vibrations rendent ce chantier très éprouvant, en particulier pour l’électronique. Heureusement, la nouvelle Hitachi Sumitomo ne faillit pas à sa réputation d’endurance et offre une longévité hors pair ». La taille de la machine offre également une facilité de montage et de transport, et le contrepoids peut être adapté pour n'importe quel déplacement.

Une pelle Case CX180D  dans les vignes des  grands crus de Bourgogne

C’est à Meursault   située sur la route des Grands Crus dans le vignoble de Bourgogne   que se trouve  l’entreprise Joël Michelin créée en 1982 par ce dernier. Quoi de plus normal que de consacrer son activité au travail de la vigne quand on est basé dans un tel lieu où le vin est roi. D’abord consacrée aux travaux agricoles, l’entreprise se développe à partir de 1998 sous l’impulsion de Matthieu Michelin, le fils de Joël, dans le domaine des travaux publics. Fait rare et original, cette activité TP est dédiée entièrement à la vigne et avec exclusivement du matériel Case. Le parc de cette entreprise comprend une chargeuse-pelleteuse 580 SLE et 5 pelles sur chenilles de 8 à 23 t utilisées pour terrasser, préparer les sols,   aménager des parcelles, arracher des   vieilles   vignes, etc. Iivrée en juillet 2006, la CX180D dont le poids est de 18,5 tonnes est propulsée par un moteur Isuzu de 86kW/115 ch   conforme à la norme Tier 4 Final/EU Niveau IV sans filtre à particules   est dotée   d’un godet ajouré squelette de 2 m de large, elle totalise plus de 2000 heures de travail à   arracher des   vieilles   vignes, remonter de la terre, créer des   plateformes pour les chemins de vigne forestiers. Sa compacité lui permet de se déplacer et d’accéder facilement sur les sites viticoles. Des patins en caoutchouc sont montés sur les chenilles, ce qui lui permet de moins marquer le sol sur les chemins d’accès. Matthieu Michelin partage avec les autres  opérateurs le sentiment de confort aux commandes de la CX180D.  « La cabine est vraiment très confortable et avec beaucoup place pour les jambes. De plus elle est pressurisée et insonorisée, et tout cela réduit considérablement la fatigue au travail  ». Ayant besoin d’une machine supplémentaire pour les travaux demandant plus de puissance, il a naturellement choisi une Case CX210D qui lui a été livrée par le concessionnaire Matequip-BTP. Et Joël Michelin  de conclure :  « C’est une grande fierté de savoir que nos machines Case contribuent à l’élaboration des meilleurs crus de la planète, de Meursault à Chassagne-Montrachet en passant par Pommard, pour ne citer qu’eux  ! ».      La flexibilité inspire Savioni à investir dans une pelle sur pneus Hitachi

C’est à Meursault située sur la route des Grands Crus dans le vignoble de Bourgogne que se trouve  l’entreprise Joël Michelin créée en 1982 par ce dernier. Quoi de plus normal que de consacrer son activité au travail de la vigne quand on est basé dans un tel lieu où le vin est roi. D’abord consacrée aux travaux agricoles, l’entreprise se développe à partir de 1998 sous l’impulsion de Matthieu Michelin, le fils de Joël, dans le domaine des travaux publics. Fait rare et original, cette activité TP est dédiée entièrement à la vigne et avec exclusivement du matériel Case. Le parc de cette entreprise comprend une chargeuse-pelleteuse 580 SLE et 5 pelles sur chenilles de 8 à 23 t utilisées pour terrasser, préparer les sols, aménager des parcelles, arracher des vieilles vignes, etc. Iivrée en juillet 2006, la CX180D dont le poids est de 18,5 tonnes est propulsée par un moteur Isuzu de 86kW/115 ch conforme à la norme Tier 4 Final/EU Niveau IV sans filtre à particules est dotée d’un godet ajouré squelette de 2 m de large, elle totalise plus de 2000 heures de travail à arracher des vieilles vignes, remonter de la terre, créer des plateformes pour les chemins de vigne forestiers. Sa compacité lui permet de se déplacer et d’accéder facilement sur les sites viticoles. Des patins en caoutchouc sont montés sur les chenilles, ce qui lui permet de moins marquer le sol sur les chemins d’accès. Matthieu Michelin partage avec les autres  opérateurs le sentiment de confort aux commandes de la CX180D. « La cabine est vraiment très confortable et avec beaucoup place pour les jambes. De plus elle est pressurisée et insonorisée, et tout cela réduit considérablement la fatigue au travail ». Ayant besoin d’une machine supplémentaire pour les travaux demandant plus de puissance, il a naturellement choisi une Case CX210D qui lui a été livrée par le concessionnaire Matequip-BTP. Et Joël Michelin  de conclure : « C’est une grande fierté de savoir que nos machines Case contribuent à l’élaboration des meilleurs crus de la planète, de Meursault à Chassagne-Montrachet en passant par Pommard, pour ne citer qu’eux ! ».

La flexibilité inspire Savioni à investir dans une pelle sur pneus Hitachi

L’entreprise Savioni Attilio SA a investi dans une pelle sur pneus Hitachi ZX145W-6 afin de l'aider à répondre aux besoins de ses clients dans un marché local exigeant. La dernière acquisition de la société basée à Castaneda en Suisse  a été livrée par le distributeur Hitachi agréé Probst Maveg en Suisse avec un contrat de service complet et un programme de garantie étendue couvrant trois ans / 4 000 heures. L'arrivée de la ZX145W-6 en septembre 2017 a porté à 14 le nombre de machines Hitachi Zaxis de Savioni. Le dernier investissement de la société consistait à répondre à l'exigence d'une machine à  rayon  de rotation court arrière   "Nous devons réagir rapidement aux demandes de nos clients et souvent être prêts à travailler dans les 24 heures. La ZX145W-6 est rapide, souple  et précise, avec une excellente visibilité et une cabine spacieuse pour nos opérateurs. En outre, ils aiment vraiment les machines Hitachi, en raison de la précision du système hydraulique et du confort de la cabine »    précise   David Frapolli. Fabio Savioni et Probst Maveg ont commencé à travailler ensemble en 2006, lorsque Savioni a acheté sa première machine Hitachi.  «  Depuis lors, nous entretenons une relation très forte avec Probst Maveg, en particulier avec la succursale  d'Osogna, située dans le canton du Tessin qui est facile à atteindre  » conclut Fabio Savioni.    © Bull BTP        

L’entreprise Savioni Attilio SA a investi dans une pelle sur pneus Hitachi ZX145W-6 afin de l'aider à répondre aux besoins de ses clients dans un marché local exigeant. La dernière acquisition de la société basée à Castaneda en Suisse  a été livrée par le distributeur Hitachi agréé Probst Maveg en Suisse avec un contrat de service complet et un programme de garantie étendue couvrant trois ans / 4 000 heures. L'arrivée de la ZX145W-6 en septembre 2017 a porté à 14 le nombre de machines Hitachi Zaxis de Savioni. Le dernier investissement de la société consistait à répondre à l'exigence d'une machine à  rayon  de rotation court arrière"Nous devons réagir rapidement aux demandes de nos clients et souvent être prêts à travailler dans les 24 heures. La ZX145W-6 est rapide, souple  et précise, avec une excellente visibilité et une cabine spacieuse pour nos opérateurs. En outre, ils aiment vraiment les machines Hitachi, en raison de la précision du système hydraulique et du confort de la cabine » précise David Frapolli. Fabio Savioni et Probst Maveg ont commencé à travailler ensemble en 2006, lorsque Savioni a acheté sa première machine Hitachi. «  Depuis lors, nous entretenons une relation très forte avec Probst Maveg, en particulier avec la succursale  d'Osogna, située dans le canton du Tessin qui est facile à atteindre » conclut Fabio Savioni.© Bull BTP

 

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg