CONSTRUCTEURS

MADE IN BELGIUM

Hier…

Il fût un temps où la Belgique comptait un grand nombre de constructeurs de matériels de construction comme Ford à Anvers et à Zedelgem avec ses chargeuses pelleteuses, BM Boomsche Metaalwerken avec ses grues à câbles et ses pelles en butte, Michigan  avec son usine d’assemblage  La Brugeoise et Nivelles  à Bruges, Poclain SMT à Tournai pour la construction de grosses pelles hydrauliques, Stenuick à Fontaine L’Évêque  qui fabriquait des engins de forage. Mais encore  des dumpers rigides Euclid  à Bruges ainsi que  Haulpack à Gembloux, les grues à câbles Hovers à Beerse, Richier et Nordest à Bouffioux, les skid steer  HSI  à Marchienne-au- Pont, les grues télescopiques et niveleuses Galion à Familleureux  auxquels  s’ajoutent des centres de distributions européens  comme Bobcat Europe, Allis Chalmers, John Deere, Ray Go, etc. En 2015 le coréen  Doosan (ex Daewoo)  fermera son usine de production de pelles hydrauliques  à Frameries. En 2016 Caterpillar fera de même avec son usine à Gosselies

Aujourd’hui…

Aujourd’hui encore on trouve  quelques constructeurs jouissant d’une excellente renommée internationale et leader dans leur secteur tel que  Keestrack, Atlas Copco, Gluton, Knikmops , Baka, Savi , Vandaele et Faymonville essentiellement.

Keestrack : des appareils de concassage- criblage

Keestrack_PREBauma2019_Electric 2 - copie.jpg

C’est en 1996 à Bilzen que Kees Hoogendoorn et son épouse Annet Schoenmaker lance Keestrack avec une vision ambitieuse de construire le premier crible à alimentation directe au monde. Après avoir lancé une entreprise de négoce d’équipements de construction en 1988, les fondateurs  se tournent  vers l’activité de concassage et de criblage en développant un concasseur à percussion mobile.  En 2010  ils font  l'acquisition du constructeur italien OM qui construit  une gamme complète de concasseurs à mâchoires  et qui viennent compéter  la gamme de  Keestrack. Ce rachat de la majorité des parts du capital d’OM permet à Keestrack de renforcer sa ligne de produits vers le concassage mobile et sa position sur le marché mondial des matériels mobiles de traitement des matériaux. En 2012  il implante un site de production en Chine à Chuzhou  qui comprend une usine de construction et d’assemblage ainsi qu’un grand centre de pièces détachées. Keestrack est le premier constructeur  à avoir développé un concasseur à cône entièrement hybride  équipé d’un moteur diesel embarqué. © Photo Keestrack

Glutton : des aspirateurs urbains mobiles

Glutton jaune - copie.jpg

Il vous est sans doute déjà arrivé de vous promener dans votre commune et de tomber nez à nez sur une drôle de machine. Son nom : le Glutton. C’est une machine innovante de nettoyage urbain qui remplace le « balayeur de rue ». Facile d’utilisation, cet aspirateur de déchets  100% électrique doté d’un tube de 125mm permet un gain de temps et de confort pour l’opérateur. En plus, il est silencieux et respectueux de notre environnement.  Il s’utilise partout où il y a des déchets qui jonchent le sol – trottoirs, rues, places publiques, parkings etc,  partout où l’usage du balai est impossible. Son autonomie de fonctionnement est de 12 heures. Gluttons est fabriqué à Andenne  (Namur). À ce jour, plus de 4.500 villes en Europe et dans le monde l’ont adopté. Lors du dernier salon des mandataires le constructeur à présenté  sa toute nouvelle balayeuse  à quatre roues 100%  électrique pouvant circuler sur les routes. © Photo CDU

Knikmops : des machines multi fonctions

KNIKMOPS - copie.jpg

La société « Gebroeders Geens »  située à Hoogstraten conçoit, développe et produit des petites machines à châssis articulés  et des accessoires depuis plus de 30 ans. Ces machines agiles et  faciles à manoeuvrer sont tout indiquées pour des travaux du BTP et urbains, l’aménagement des parcs et jardins, l’agriculture, l’horticulture et l’industrie.  Pour les travaux de pavage épinglons le  Knikmops -Rollmops 50 équipé  de deux petites roues arrière directrices. La gamme comprend  18 modèles avec mono-bras et télescopique  avec des  capacités de levage comprises entre 700 kg et 2t  et avec des  hauteurs de travail comprises  entre 1,89 m et 3,55 m. L’ensemble de la gamme est pourvue de moteurs Kubota, une transmission hydrostatique Bosch et quatre moteurs hydrauliques Poclain intégrés dans chaque roue. En plus, le Knikmops ou Rolmops peut recevoir une panoplie d’accessoires comme: tarière, balayeuse, pince de transport pour briques, godet, benne preneuse, tondeuse, etc.  Knikmops fabrique plus de 600 machines par an destinées  au marché européen, dont le Benelux et la France, principalement. © Photo CDU

Atlas Copco : la Belgique prend l’air

compresseur Atlas Copco - copie 2.jpg

Cette belle histoire commence en 1936  quand  fut fondée à Anvers la première usine Arpic  dont l’objet était initialement de construire du matériel à air comprimé pour garages. En 1945, sortaient les premiers groupes mobiles de chantier qui étaient désormais construits dans l’usine située le long de la route Bruxelles- Anvers à Wilrijk, et qui fut inaugurée en 1952. En mai 1956 Arpic faisait son entrée dans l’organisation mondiale  du constructeur suédois Atlas Copco. À partir de ce moment-là, la firme anversoise a connu une expansion qui peut être qualifiée de phénoménale. La production comportait  des compresseurs à pistons et à vis spécialement étudiés pour les TP. En 2017, Atlas Copco présente sa nouvelle Série 8 fruit de plus d’une décennie  de recherches et de développements continus. Il est maintenant possible de tracter un compresseur à un véhicule léger  qui ne demande pas de permis spécial. La gamme Série 8 compte 7 modèles. En 2017 Atlas Copco s’est vu décerner le « Reddot Design Award ». © Photo CDU

Driller : une carotteuse simple et versatile

Photodriller.jpg

Le Driller® est une carotteuse hydraulique entraînant des outils diamantés. Elle est conçue comme un accessoire qui peut être utilisé dans différentes applications tels les travaux de voiries, la mise en place de mobilier urbain ou les travaux d’assainissement. Elle a été exposée pour la première fois à Matexpo 2001.Cette carotteuse peut être montée sur toutes pelles hydrauliques disposant d’une ligne accessoire double effet commandée depuis la cabine de l’engin. Elle a été conçue et développée par le constructeur belge BAKA située à Perwez dans le Brabant Wallon (Groupe Yves Gomez &Cie). Le débit hydraulique doit être compris entre 50 et 120 litres par minute sous une pression maximale de 350 bars. Le Driller® est un investissement qui s’avère directement rentable pour le client. Par exemple, la vitesse d’exécution importante réduit les risques inhérents aux travaux en tranchées car il ne demande aucune intervention humaine pendant l’opération de carottage. Il est également important de noter que le percement peut être réalisé à l’endroit souhaité.© Photo Baka

Spray Stream : des canons pulvérisateurs

CANON SAVIC.jpg

Ce produit 100% belge a été conçu par la société Savic Engineering à Courtrai. En juillet  2013 une nouvelle recommandation est entrée en vigueur. Les pouvoirs publics ont recommandé  de gérer et de contrôler tous types de travaux qui génèrent beaucoup d’émission de poussières comme les travaux de démolition, de concassage et de recyclage surtout. D’ou l’intérêt  pour les entreprises de s’équiper de ces types d’appareils. Ces pulvérisateurs ou brumisateurs sont particulièrement adaptés pour toutes problématiques de poussières  émises en milieu extérieur et intérieur. Leurs atouts : mobilité, facile à transporter d’un chantier à l’autre,  efficace et performant. Leur puissance de jet va  de 15 à 100 mètres avec des pressions de 20 à 105 bars. Pour fonctionner, ils sont soit reliés à un groupe électrogène soit  à une alimentation électrique. Ces canons sont vendus dans plus de 23 pays à travers le monde. © Photo CDU

Faymonville : des remorques de 15t à 15.000 t

faymonville.jpg

Faymonville a vu le jour au 19e siècle à Rocherath, un petit village de la région germanophone de Belgique où la famille exploitait une petite forge. Au début des années 60, la fabrication et la vente de machines agricoles et de cabines de tracteurs  étaient la principale activité de cette entreprise familiale. À la fin  des années 60, la première semi-remorque voit le jour, quelques années plus tard en 1980 la  première semi-remorque  extensible avec direction hydraulique . Aujourd’hui cette entreprise familiale indépendante  emploi plus de 1000 collaborateurs, produit des remorques de transport de 15 t à 15.000 t et plus. Elle possède 5 sites de production : en Belgique, au GD du Luxembourg, en Pologne, en Italie et en Russie sur une surface d’environ 150.000m2 (chaque site ayant sa spécialisation). À épingler : sa capacité de production de 3.000 véhicules par an, 250 millions d’euros de ventes en 2018 et des exportations vers plus de 125 pays. © Photo Faymonville

Vandaele : les abords d’abord

broyeuse vandaele - copie 2.JPG

Ce constructeur belge spécialiste dans la construction de matériels pour l’entretien des abords offre  une large gamme de déchiqueteuses de branches, débroussailleuses, déssoucheuses, désherbage a été fondé au cours des années 60. Depuis lors ce constructeur fait partie pour un des premiers constructeurs de matériels  destinés à l’entretien des accotements .Durant des années 80, le constructeur lance sur le marché une gamme de déchiqueteuses de branches.Ce nouveau segment fait de Vandaele le leader dans ce type de matériel. Ces équipements sont réputés pour leur qualité, leur ergonomie et leur fiabilité. La société est certifiée ISO et détient l’homologation européenne COC pour les remorques. Les machines de l’entreprise d’Oostrozebeke sont commercialisées dans plus de 30 pays. En 1989 Vandaele  renforce sa présence sur le marché belge par la création de Vandaco implanté à Ciney © Photo CDU  © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg