INFRASTRUCTURES

Nouveau rond-point à Bierwart- Fernelmont

Afin d’améliorer la fluidité et la sécurité des usagers, un nouveau rond-point a été inauguré par le ministre des TP, Maxime Prevot.   Le carrefour du centre de Bierwart, formé par l’intersection de deux axes routiers régionaux, la route   d’Andenne   N643 et la route   d’Hannut   N80,   est emprunté chaque jour par des milliers d’automobilistes. Surnommé   le « carrefour de la mort », il s’agissait d'un point noir en matière de sécurité routière dans la région depuis les années 70. Ce carrefour a fait l’objet de plusieurs aménagements de sécurisation, dont la mise en place de feux tricolores avec un système d’approche. En 2015, une nouvelle étude a été menée afin de sécuriser encore davantage ce carrefour réputé dangereux. Il s’est avéré que la réalisation d’  un rond-point et l’aménagement d’un itinéraire pour piétons   constituait la meilleure solution   en termes de sécurité routière   et pour fluidifier le trafic   vu son importante congestion aux heures de pointe.     Après une phase préliminaire de déplacements des impétrants et l’expropriation de plusieurs bâtiments, les travaux ont débuté le 18 avril 2017. Le montant total des travaux s’est élevé à 540.000 € dont 520.000 € pris en charge par la Wallonie dans le cadre des politiques menées par Maxime Prevot en matière d’infrastructures. Le solde est pris en charge par la commune.    © Bull BTP      

Afin d’améliorer la fluidité et la sécurité des usagers, un nouveau rond-point a été inauguré par le ministre des TP, Maxime Prevot. Le carrefour du centre de Bierwart, formé par l’intersection de deux axes routiers régionaux, la route d’Andenne N643 et la route d’Hannut N80, est emprunté chaque jour par des milliers d’automobilistes. Surnommé le « carrefour de la mort », il s’agissait d'un point noir en matière de sécurité routière dans la région depuis les années 70. Ce carrefour a fait l’objet de plusieurs aménagements de sécurisation, dont la mise en place de feux tricolores avec un système d’approche. En 2015, une nouvelle étude a été menée afin de sécuriser encore davantage ce carrefour réputé dangereux. Il s’est avéré que la réalisation d’un rond-point et l’aménagement d’un itinéraire pour piétons constituait la meilleure solution en termes de sécurité routière et pour fluidifier le trafic vu son importante congestion aux heures de pointe. Après une phase préliminaire de déplacements des impétrants et l’expropriation de plusieurs bâtiments, les travaux ont débuté le 18 avril 2017. Le montant total des travaux s’est élevé à 540.000 € dont 520.000 € pris en charge par la Wallonie dans le cadre des politiques menées par Maxime Prevot en matière d’infrastructures. Le solde est pris en charge par la commune. © Bull BTP