À LA UNE

Marcel Braud se retire du conseil d’administration

Cet homme, passionné de machinisme   fondateur de Manitou vient de passer le témoin de son entreprise à sa sœur Jacqueline Himsworth  après plus de 60 ans consacrés au développement du groupe.   Tout commence dans les années 40, quand le père de Marcel Braud dépose de nombreux brevets de grues, de bétonnières et de presse à parpaing, mais le destin ne lui permit pas de les exploiter lui-même puisqu’il fût tué par les Allemands à la libération d’Ancenis. C’est cette même imagination qui  conduira son fils, en 1957, à l’invention du premier chariot élévateur tout terrain basé sur un dumper de 3 roues, baptisé Manitou. En 1958, il invente le premier chariot à mât tout terrain construit sur un tracteur agricole McCormick. Fort de ces innovations, Manitou s’engage aussitôt dans l’aventure industrielle. Aujourd’hui, plus de 60 ans après sa création le groupe Manitou poursuit son ouverture vers l’avenir en créant de nouveaux produits, en montrant son intransigeance sur le plan de la qualité  et de l’imagination. À présent, Manitou c’est : 21 filiales, 9 sites de production, 3.300 salariés, 78% de chiffre d’affaires à l’international et un chiffre d’affaires en 2016 de plus de 1,3 milliard €.     Castagnetti  passe dans les mains du groupe Wanty

Cet homme, passionné de machinisme fondateur de Manitou vient de passer le témoin de son entreprise à sa sœur Jacqueline Himsworth  après plus de 60 ans consacrés au développement du groupe. Tout commence dans les années 40, quand le père de Marcel Braud dépose de nombreux brevets de grues, de bétonnières et de presse à parpaing, mais le destin ne lui permit pas de les exploiter lui-même puisqu’il fût tué par les Allemands à la libération d’Ancenis. C’est cette même imagination qui  conduira son fils, en 1957, à l’invention du premier chariot élévateur tout terrain basé sur un dumper de 3 roues, baptisé Manitou. En 1958, il invente le premier chariot à mât tout terrain construit sur un tracteur agricole McCormick. Fort de ces innovations, Manitou s’engage aussitôt dans l’aventure industrielle. Aujourd’hui, plus de 60 ans après sa création le groupe Manitou poursuit son ouverture vers l’avenir en créant de nouveaux produits, en montrant son intransigeance sur le plan de la qualité  et de l’imagination. À présent, Manitou c’est : 21 filiales, 9 sites de production, 3.300 salariés, 78% de chiffre d’affaires à l’international et un chiffre d’affaires en 2016 de plus de 1,3 milliard €.

Castagnetti  passe dans les mains du groupe Wanty

Dernièrement, le groupe Wanty a racheté le spécialiste de la démolition et de l’assainissement la SPRL Jean-Claude Castagnetti basé à Flémalle qui emploie  35 collaborateurs. Pour Wanty cette reprise s’inscrit dans le développement de son activité de la démolition qui s’est le plus développée ces dernières années.  Elle confirme également l’ambition du groupe Wanty de développer cette activité à l’international d’autant plus que plusieurs chantiers de déconstruction en France ont été réalisés et d’autres sont en cours. Citons, l’ancien Centre hospitalier Métropole en Savoie   ainsi qu’un chantier de démantèlement d’un bâtiment dans les Yvelines. Des négociations pour obtenir d’autres marchés se passent pour le moment (région parisienne, Maroc, Allemagne et Angleterre). Pour Benoit Soenen, administrateur délégué du groupe Wanty «    Cette nouvelle acquisition nous donne l’occasion d’être le leader incontestable sur le marché de la déconstruction dans le Sud du pays. La qualité du matériel (spécifique et complémentaire au nôtre) et le personnel hautement qualifié nous permettront de nous développer et de nous spécialiser dans la démolition urbaine. Elle renforce également notre percée en milieu « industriel » dans la région liégeoise »      Volvo Construction Equipment cède sa filiale en Grande-Bretagne à SMT

Dernièrement, le groupe Wanty a racheté le spécialiste de la démolition et de l’assainissement la SPRL Jean-Claude Castagnetti basé à Flémalle qui emploie  35 collaborateurs. Pour Wanty cette reprise s’inscrit dans le développement de son activité de la démolition qui s’est le plus développée ces dernières années.  Elle confirme également l’ambition du groupe Wanty de développer cette activité à l’international d’autant plus que plusieurs chantiers de déconstruction en France ont été réalisés et d’autres sont en cours. Citons, l’ancien Centre hospitalier Métropole en Savoie   ainsi qu’un chantier de démantèlement d’un bâtiment dans les Yvelines. Des négociations pour obtenir d’autres marchés se passent pour le moment (région parisienne, Maroc, Allemagne et Angleterre). Pour Benoit Soenen, administrateur délégué du groupe Wanty « Cette nouvelle acquisition nous donne l’occasion d’être le leader incontestable sur le marché de la déconstruction dans le Sud du pays. La qualité du matériel (spécifique et complémentaire au nôtre) et le personnel hautement qualifié nous permettront de nous développer et de nous spécialiser dans la démolition urbaine. Elle renforce également notre percée en milieu « industriel » dans la région liégeoise »

Volvo Construction Equipment cède sa filiale en Grande-Bretagne à SMT

Volvo Construction Equipment (Volvo CE) a annoncé qu'elle cédait l’intégralité de son activité d’importation et de distribution en Grande-Bretagne à SMT (Services Machinery & Trucks), spécialiste de la distribution et partenaire de longue date du constructeur suédois. Cet accord signé le 4 juillet comprend :   les droits de distribution pour les machines et équipementsde construction de marque Volvo, leurs pièces détachées et le service après-vente en Grande-Bretagne, le siège de Volvo Construction Equipment en Grande-Bretagne, à Duxford (Cambridgeshire), le transfert de tous les employés (plus de 400) dont l’équipe de direction qui reste inchangée et des divers actifs et succursales (8) liés à cette activité. SMT est déjà partenaire de Volvo Group depuis de nombreuses années puisqu’il assure la distribution des produits et des services Volvo CE aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg, ainsi que dans 22 pays dont Algérie et Maroc, mais également en Afrique centrale et de l’ouest. Pour Volvo CE, l’expérience de SMT au Benelux et en Afrique est un gage de continuité et de réussite certain   pour les différents acteurs de cette opération. Son chiffre d’affaires s’élevé en 2016 à plus de 350 millions €.     © Bull BTP     .

Volvo Construction Equipment (Volvo CE) a annoncé qu'elle cédait l’intégralité de son activité d’importation et de distribution en Grande-Bretagne à SMT (Services Machinery & Trucks), spécialiste de la distribution et partenaire de longue date du constructeur suédois. Cet accord signé le 4 juillet comprend : les droits de distribution pour les machines et équipementsde construction de marque Volvo, leurs pièces détachées et le service après-vente en Grande-Bretagne, le siège de Volvo Construction Equipment en Grande-Bretagne, à Duxford (Cambridgeshire), le transfert de tous les employés (plus de 400) dont l’équipe de direction qui reste inchangée et des divers actifs et succursales (8) liés à cette activité. SMT est déjà partenaire de Volvo Group depuis de nombreuses années puisqu’il assure la distribution des produits et des services Volvo CE aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg, ainsi que dans 22 pays dont Algérie et Maroc, mais également en Afrique centrale et de l’ouest. Pour Volvo CE, l’expérience de SMT au Benelux et en Afrique est un gage de continuité et de réussite certain pour les différents acteurs de cette opération. Son chiffre d’affaires s’élevé en 2016 à plus de 350 millions €.

© Bull BTP

.