INFRASTRUCTURES

Travaux nocturnes d’entretien des abords boisés

déboisement.jpg

A partir de ce lundi 7 janvier pendant environ un mois, des travaux d’entretien des abords boisés auront lieu sur l’autoroute E411/A4, entre Custinne et Courrière, soit sur environ 20 kilomètres. Ils porteront sur la berme latérale en direction de Bruxelles et seront effectués uniquement de nuit afin de limiter l’impact sur la circulation. Les arbres situés en bordure de la berme seront supprimés pour des raisons de sécurité évidentes. Certains arbres morts ou trop grands devront également être traités. Il s’agira principalement d’un recépage (technique sans extraction des racines permettant la régénération d’une végétation mieux maitrisée). Ces opérations se font dans le cadre d’un protocole de gestion des abords boisés le long des autoroutes qui a été validé par la DGO3 – Département de la Nature et des Forêts et par la DGO4 – Département de l’aménagement du territoire du SPW. Par ailleurs, ces coupes sont effectuées à un moment qui n’affecte pas la nidification des oiseaux. Cet entretien est financé par la SOFICO.

Bonne nouvelle : Reprise des travaux préparatoires entre Obourg et Jemappes

CARTE copie.jpg

A partir de ce lundi 7 janvier et jusqu’à la fin février, la voie de droite sera soustraite à la circulation sur l’autoroute E42-E19/A7 dans les deux sens entre Obourg et Jemappes, soit sur 11,5 kilomètres. La vitesse sera limitée à 70 km/h sur ce tronçon. Les accès et sorties seront maintenus ouverts. En direction de la France,la fermeture de cette voie permet de poursuivre les travaux préparatoires du chantier de réhabilitation de l’autoroute. Ces travaux porteront notamment sur des auscultations de l’égouttage, l’entretien des abords boisés et le démontage de panneaux anti-bruit. Ces opérations ont été regroupées pour être réalisées en dehors du basculement complet de la circulation qui suivra et donc pour en diminuer la durée. Ce basculement complet de la circulation interviendra dans la foulée, fin février ou début mars .Le trafic s’effectuera alors sur deux voies dans chaque sens avec une vitesse limitée à 50 km/h (vu l’étroitesse des voies). L’autoroute sera complètement démolie vers la France avec l’objectif de pouvoir démarrer au printemps, au retour de conditions météorologiques favorables, la reconstruction de la voirie. Depuis sa création dans les années 70, cette portion d’autoroute n’avait pas encore fait objet de réhabilitation en profondeur. Il s’agit du dernier tronçon de l’E19/A7  à devoir faire l’objet de réhabilitation en profondeur. L’objectif est d’achever ce chantier pour le 1er semestre 2020, certains tronçons pourront être relâchés avant (achèvement du travail sur les ouvrages d’art). Ces travaux, financés par la SOFICO, représentent un budget d’environ 49 000 000 € HTVA.  Tous ces travaux y compris le déboisement sur la E411  seront réalisés en collaboration avec le partenaire technique de la SOFICO : le SPW Infrastructures.© Bull BTP avec la Sofico. Photos : CDU

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg