FLASH

Nouveau directeur des ventes Europe chez Hyundai CE

nicolas - copie.jpg

Le constructeur Hyundai HCEE annonce qu’il vient d’engager Nicolas Rousseau comme nouveau directeur des ventes Europe. Nicolas Rousseau a travaillé  durant huit ans  chez Komatsu Europe où il occupait les fonctions de  Senior  Manager Large Machines Sales & TCO. Il sera chargé du développement et de la mise en œuvre des stratégies commerciales basées sur un partenariat de longue durée ainsi que de la réalisation des objectifs commerciaux de HCEE en Europe.

Automix change de main

MIXER.jpg

Cette entreprise a été créée en 1962  sous le nom AUTOMIX. Pour Ivan Van Eeckhaute  DG de l’entreprise éponyme : « Après plus de 33 ans passés au service de l’ entreprise familiale, le temps est venu pour moi, pour diverses raisons, de diminuer ma charge de travail et de faire tout doucement un pas de côté en laissant petit à petit la place à la jeunesse. Tout comme mon père l’avait fait avec moi lorsque, voici exactement 25 ans, nous nous étions installés à Ittre . La propriété de l’entreprise a été transmise à Jérôme Leclef  et Bruno Hubert, et sa gestion journalière a été confiée par ces derniers à Pieter DE SMEDT, qui officiera en tant que Directeur Général (CEO). Une toute nouvelle équipe dirigeante, jeune, dynamique et possédant déjà une très belle expérience en gestion d’entreprise et en commerce international, s’est installée autour d’Antony le fils d’Ivan. Ce dernier continuera à travailler pour AUTOMIX en remplissant un nouveau rôle de conseiller et d’assistant pour la nouvelle équipe.© Photo Automix

Les camions Komatsu ont la cote

HD605.jpg

Dernièrement BIA  a livré pas moins de 9 dumpers rigides HD605-8 dont sept  à Gobert –Dufour  et deux à Sagrex. Les dumpers achetés par Gobert-Dufour sont destinés  à la découverture chez STC ( Société des Carrières du Tournaisis)  à Gaurain Ramecroix. Quant aux deux  autres unités livrées à Sagrex, elles sont affectées à la Carrière de Beez dans le Namurois. Le HD605-8 de 63 tonnes est entrainé par un moteur  développant 578kW/786 ch. Ce  tombereau  fixe de nouvelles normes en matière de performance, de réduction des coûts ainsi qu’un excellent rendement au niveau de la consommation de carburant, de moins 5% à moins 7%. Relevons encore sa transmission K-Atomics  à laquelle s’associe la fonction « skip-shift »  qui assure des rétrogradages en douceur dans les montées, un ralentisseur intégré automatique ( ARSC) ainsi que la télématique Komtrax. © Photo Komatsu

Wanty s’implante à Tournai

illu wanty.jpg

Après Binche, Gand, Liège, Ciney ou encore Heppignies, Mettet (et Paris), Wanty poursuit son maillage de la Belgique en ouvrant un nouveau siège à Tournai. Ce groupe a récemment fait l’acquisition d’un site industriel à la rue d’Amiens, à proximité de l’Escaut. Dans les prochains jours, il accueillera une quinzaine de travailleurs.Cette nouvelle implantation permettra  à cette entreprise  d’être plus actif encore en Wallonie Picarde.« Historiquement, nous avons toujours travaillé dans la région de Tournai, » rappelle Benoit Soenen, administrateur-délégué du groupe Wanty. En 2017, Wanty a repris l’activité d’éclairage public de la société TEI/Technord basée à Tournai. Cela a accéléré la volonté du groupe de se développer en Wallonie Picarde.« Avec la reprise de cette activité, nous avons hérité de contrats qui nous imposent pas mal de flexibilité, et donc de proximité. Cette nouvelle implantation, qui contient des espaces de travail, des halls de stockages ou encore des zones de rangement directement utilisables nous permettra de relever les défis liés à cette reprise »  explique Benoit Soenen. Actuellement, Wanty est en charge de la modernisation des quais de l’Escaut. © Photo Wanty

Plan Mobilité & Infrastructures 2019 – 2024

E411 trafic - copie.jpg

La FWEV ( Fédération Wallonne des Entrepreneurs des Travaux de Voiries)  s’est toujours plainte que les programmes d’investissements s’arrêtaient aux élections et qu’il fallait attendre l’adoption par le gouvernement suivant d’un nouveau plan d’investissement. La FWEV a été entendue et le gouvernement actuel vient de déjà publier la prochaine phase du plan infrastructure 2019-2024. Ce nouveau plan de 1,52 milliard ( dont 350 millions pour les voies navigables ) est en augmentation sensible par rapport au plan précédent de 640 millions d’euros. Pour plus d’infos , cliquez sur le lien ci-contre. Commentaires du Ministre sur le Plan Infrastructures 2019-2024 .  Source : « Actu de la voirie » © Photo CDU. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONSTRUCTEURS

MADE IN BELGIUM

Hier…

Il fût un temps où la Belgique comptait un grand nombre de constructeurs de matériels de construction comme Ford à Anvers et à Zedelgem avec ses chargeuses pelleteuses, BM Boomsche Metaalwerken avec ses grues à câbles et ses pelles en butte, Michigan  avec son usine d’assemblage  La Brugeoise et Nivelles  à Bruges, Poclain SMT à Tournai pour la construction de grosses pelles hydrauliques, Stenuick à Fontaine L’Évêque  qui fabriquait des engins de forage. Mais encore  des dumpers rigides Euclid  à Bruges ainsi que  Haulpack à Gembloux, les grues à câbles Hovers à Beerse, Richier et Nordest à Bouffioux, les skid steer  HSI  à Marchienne-au- Pont, les grues télescopiques et niveleuses Galion à Familleureux  auxquels  s’ajoutent des centres de distributions européens  comme Bobcat Europe, Allis Chalmers, John Deere, Ray Go, etc. En 2015 le coréen  Doosan (ex Daewoo)  fermera son usine de production de pelles hydrauliques  à Frameries. En 2016 Caterpillar fera de même avec son usine à Gosselies

Aujourd’hui…

Aujourd’hui encore on trouve  quelques constructeurs jouissant d’une excellente renommée internationale et leader dans leur secteur tel que  Keestrack, Atlas Copco, Gluton, Knikmops , Baka, Savi , Vandaele et Faymonville essentiellement.

Keestrack : des appareils de concassage- criblage

Keestrack_PREBauma2019_Electric 2 - copie.jpg

C’est en 1996 à Bilzen que Kees Hoogendoorn et son épouse Annet Schoenmaker lance Keestrack avec une vision ambitieuse de construire le premier crible à alimentation directe au monde. Après avoir lancé une entreprise de négoce d’équipements de construction en 1988, les fondateurs  se tournent  vers l’activité de concassage et de criblage en développant un concasseur à percussion mobile.  En 2010  ils font  l'acquisition du constructeur italien OM qui construit  une gamme complète de concasseurs à mâchoires  et qui viennent compéter  la gamme de  Keestrack. Ce rachat de la majorité des parts du capital d’OM permet à Keestrack de renforcer sa ligne de produits vers le concassage mobile et sa position sur le marché mondial des matériels mobiles de traitement des matériaux. En 2012  il implante un site de production en Chine à Chuzhou  qui comprend une usine de construction et d’assemblage ainsi qu’un grand centre de pièces détachées. Keestrack est le premier constructeur  à avoir développé un concasseur à cône entièrement hybride  équipé d’un moteur diesel embarqué. © Photo Keestrack

Glutton : des aspirateurs urbains mobiles

Glutton jaune - copie.jpg

Il vous est sans doute déjà arrivé de vous promener dans votre commune et de tomber nez à nez sur une drôle de machine. Son nom : le Glutton. C’est une machine innovante de nettoyage urbain qui remplace le « balayeur de rue ». Facile d’utilisation, cet aspirateur de déchets  100% électrique doté d’un tube de 125mm permet un gain de temps et de confort pour l’opérateur. En plus, il est silencieux et respectueux de notre environnement.  Il s’utilise partout où il y a des déchets qui jonchent le sol – trottoirs, rues, places publiques, parkings etc,  partout où l’usage du balai est impossible. Son autonomie de fonctionnement est de 12 heures. Gluttons est fabriqué à Andenne  (Namur). À ce jour, plus de 4.500 villes en Europe et dans le monde l’ont adopté. Lors du dernier salon des mandataires le constructeur à présenté  sa toute nouvelle balayeuse  à quatre roues 100%  électrique pouvant circuler sur les routes. © Photo CDU

Knikmops : des machines multi fonctions

KNIKMOPS - copie.jpg

La société « Gebroeders Geens »  située à Hoogstraten conçoit, développe et produit des petites machines à châssis articulés  et des accessoires depuis plus de 30 ans. Ces machines agiles et  faciles à manoeuvrer sont tout indiquées pour des travaux du BTP et urbains, l’aménagement des parcs et jardins, l’agriculture, l’horticulture et l’industrie.  Pour les travaux de pavage épinglons le  Knikmops -Rollmops 50 équipé  de deux petites roues arrière directrices. La gamme comprend  18 modèles avec mono-bras et télescopique  avec des  capacités de levage comprises entre 700 kg et 2t  et avec des  hauteurs de travail comprises  entre 1,89 m et 3,55 m. L’ensemble de la gamme est pourvue de moteurs Kubota, une transmission hydrostatique Bosch et quatre moteurs hydrauliques Poclain intégrés dans chaque roue. En plus, le Knikmops ou Rolmops peut recevoir une panoplie d’accessoires comme: tarière, balayeuse, pince de transport pour briques, godet, benne preneuse, tondeuse, etc.  Knikmops fabrique plus de 600 machines par an destinées  au marché européen, dont le Benelux et la France, principalement. © Photo CDU

Atlas Copco : la Belgique prend l’air

compresseur Atlas Copco - copie 2.jpg

Cette belle histoire commence en 1936  quand  fut fondée à Anvers la première usine Arpic  dont l’objet était initialement de construire du matériel à air comprimé pour garages. En 1945, sortaient les premiers groupes mobiles de chantier qui étaient désormais construits dans l’usine située le long de la route Bruxelles- Anvers à Wilrijk, et qui fut inaugurée en 1952. En mai 1956 Arpic faisait son entrée dans l’organisation mondiale  du constructeur suédois Atlas Copco. À partir de ce moment-là, la firme anversoise a connu une expansion qui peut être qualifiée de phénoménale. La production comportait  des compresseurs à pistons et à vis spécialement étudiés pour les TP. En 2017, Atlas Copco présente sa nouvelle Série 8 fruit de plus d’une décennie  de recherches et de développements continus. Il est maintenant possible de tracter un compresseur à un véhicule léger  qui ne demande pas de permis spécial. La gamme Série 8 compte 7 modèles. En 2017 Atlas Copco s’est vu décerner le « Reddot Design Award ». © Photo CDU

Driller : une carotteuse simple et versatile

Photodriller.jpg

Le Driller® est une carotteuse hydraulique entraînant des outils diamantés. Elle est conçue comme un accessoire qui peut être utilisé dans différentes applications tels les travaux de voiries, la mise en place de mobilier urbain ou les travaux d’assainissement. Elle a été exposée pour la première fois à Matexpo 2001.Cette carotteuse peut être montée sur toutes pelles hydrauliques disposant d’une ligne accessoire double effet commandée depuis la cabine de l’engin. Elle a été conçue et développée par le constructeur belge BAKA située à Perwez dans le Brabant Wallon (Groupe Yves Gomez &Cie). Le débit hydraulique doit être compris entre 50 et 120 litres par minute sous une pression maximale de 350 bars. Le Driller® est un investissement qui s’avère directement rentable pour le client. Par exemple, la vitesse d’exécution importante réduit les risques inhérents aux travaux en tranchées car il ne demande aucune intervention humaine pendant l’opération de carottage. Il est également important de noter que le percement peut être réalisé à l’endroit souhaité.© Photo Baka

Spray Stream : des canons pulvérisateurs

CANON SAVIC.jpg

Ce produit 100% belge a été conçu par la société Savic Engineering à Courtrai. En juillet  2013 une nouvelle recommandation est entrée en vigueur. Les pouvoirs publics ont recommandé  de gérer et de contrôler tous types de travaux qui génèrent beaucoup d’émission de poussières comme les travaux de démolition, de concassage et de recyclage surtout. D’ou l’intérêt  pour les entreprises de s’équiper de ces types d’appareils. Ces pulvérisateurs ou brumisateurs sont particulièrement adaptés pour toutes problématiques de poussières  émises en milieu extérieur et intérieur. Leurs atouts : mobilité, facile à transporter d’un chantier à l’autre,  efficace et performant. Leur puissance de jet va  de 15 à 100 mètres avec des pressions de 20 à 105 bars. Pour fonctionner, ils sont soit reliés à un groupe électrogène soit  à une alimentation électrique. Ces canons sont vendus dans plus de 23 pays à travers le monde. © Photo CDU

Faymonville : des remorques de 15t à 15.000 t

faymonville.jpg

Faymonville a vu le jour au 19e siècle à Rocherath, un petit village de la région germanophone de Belgique où la famille exploitait une petite forge. Au début des années 60, la fabrication et la vente de machines agricoles et de cabines de tracteurs  étaient la principale activité de cette entreprise familiale. À la fin  des années 60, la première semi-remorque voit le jour, quelques années plus tard en 1980 la  première semi-remorque  extensible avec direction hydraulique . Aujourd’hui cette entreprise familiale indépendante  emploi plus de 1000 collaborateurs, produit des remorques de transport de 15 t à 15.000 t et plus. Elle possède 5 sites de production : en Belgique, au GD du Luxembourg, en Pologne, en Italie et en Russie sur une surface d’environ 150.000m2 (chaque site ayant sa spécialisation). À épingler : sa capacité de production de 3.000 véhicules par an, 250 millions d’euros de ventes en 2018 et des exportations vers plus de 125 pays. © Photo Faymonville

Vandaele : les abords d’abord

broyeuse vandaele - copie 2.JPG

Ce constructeur belge spécialiste dans la construction de matériels pour l’entretien des abords offre  une large gamme de déchiqueteuses de branches, débroussailleuses, déssoucheuses, désherbage a été fondé au cours des années 60. Depuis lors ce constructeur fait partie pour un des premiers constructeurs de matériels  destinés à l’entretien des accotements .Durant des années 80, le constructeur lance sur le marché une gamme de déchiqueteuses de branches.Ce nouveau segment fait de Vandaele le leader dans ce type de matériel. Ces équipements sont réputés pour leur qualité, leur ergonomie et leur fiabilité. La société est certifiée ISO et détient l’homologation européenne COC pour les remorques. Les machines de l’entreprise d’Oostrozebeke sont commercialisées dans plus de 30 pays. En 1989 Vandaele  renforce sa présence sur le marché belge par la création de Vandaco implanté à Ciney © Photo CDU  © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

À LA UNE : BAUMA 2019

La grande fête du matériel a fermé ses portes. Nul doute que l’édition 2019 aura connu un nouveau record d’affluence. Bauma  est une plate forme de l’innovation ainsi qu’un baromètre conjoncturel qui donne l’état de la technique et de son évolution. Durant ces sept jours Munich a été le centre de tout ce qui se fait de mieux en matériels, équipements,  accessoires et les nombreuses nouvelles solutions intelligentes. À vous cher lecteur de découvrir quelques nouveautés qui nous ont particulièrement intéressées.

Komatsu : une mini pelle électrique et des moteurs Stage V

Komatsu mini électrique.jpg

Komatsu a présenté en première mondiale sa nouvelle mini pelle électrique. Ce proto de 5 tonnes combine les expériences de Komatsu avec ses machines hybrides et  avec ses chariots élévateurs à fourche électrique. Komatsu a mis au point le chargeur, le convertisseur haute tension et les autres dispositifs pour offrir les mêmes performances d'excavation qu’un pelle pourvue d’un moteur à combustion interne de la même puissance. Cette mini pelle utilise  la même batterie que l’on trouve sur les chariots élévateurs électriques  de la Série  FE de Komatsu.Son rechargement prend entre deux et six heures en fonction du travail effectué.  Comme sur  les autres machines, cette mini est dotée de la télématique Komtrax.

stage 5 engine copie.jpg

D’autre part, Komatsu Europe annonce la production de nouveaux moteurs diesel Komatsu équipés d’une technologie conforme à la norme EU Stage V. Conçus grâce aux avancées de Komatsu en vue de réduire les émissions, les moteurs EU Stage V équiperont les nouvelles machines Komatsu afin de limiter les niveaux de substances nuisibles contenues dans les gaz d'échappement et ainsi promouvoir un avenir durable. Pour que les machines avec une puissance comprise entre 19 et 56 kW puissent respecter ces nouveaux critères, un filtre à particules diesel Komatsu (KDPF) doit être intégré au système de traitement des gaz d'échappement. Étant donné que plus de 98 % de la régénération KDPF s’effectue de manière passive, aucune action n’est attendue de l’opérateur et cela n'influence pas le fonctionnement de la machine.  Les produits pouvant profiter du programme de maintenance Komatsu CARE conserveront cet avantage avec la norme EU Stage V.

Case CE : premier véhicule de construction au monde fonctionnant au Biogaz

The CASE methane.jpg

Appelé ProjectTETRA,  ce concept  de chargeuse sur pneus au méthane ouvre la voie à un nouvel avenir pour les équipements de construction, en s'éloignant de la dépendance au moteur diesel traditionnel et en abordant l'une des questions les plus urgentes du monde, le développement durable, avec une solution pratique pour le secteur du bâtiment. Le concept innovant comprend un moteur à gaz, spécialement conçu et développé par la marque sœur FPT Industrial pour les applications de construction. Avec une puissance maximale de 230 ch, il délivre la même puissance et le même couple que le moteur diesel équivalent de la chargeuse sur pneus Case 821G. Il est alimenté par le biogaz qui est produit dans les digesteurs à partir de déchets tels que les déchets alimentaires, les copeaux de bois et les déchets animaux. Avec une production neutre en carbone, le biogaz assure un cycle énergétique vertueux en boucle fermée, transformant les déchets en énergie utile. "Nous recherchons depuis de nombreuses années des sources d'énergie durables pour nos engins de construction", explique Carl Gustaf Goränsson, Président de CASE Construction Equipment. "Le biogaz était le choix le plus logique pour la chargeuse sur pneus. Nous avions besoin d'un carburant capable de fournir l'entraînement et la puissance dont nos clients ont besoin. Le carburant devait être facilement disponible, offrir une grande facilité de ravitaillement et fonctionner pendant une journée complète de travail. Nous ne voulions pas compromettre la performance, alors nous avons lancé tout un défi à nos concepteurs ». Le concept de chargeuse sur pneus fonctionnant au méthane produit 95 % de CO2 en moins avec du biogaz, 90 % de dioxyde d'azote en moins et 99 % de particules en moins qu'avec une chargeuse diesel équivalente. Il permet de réduire de 80 % les émissions globales et de 50 % les niveaux de bruit de conduite.

Doosan : la 5G pour la commande à longue distance

Doosan_5G_Teleoperation_DX380LC-5 twin - copie 2.jpg

C'est l'un des points d'orgue du salon Bauma 2019 de Munich : Doosan est le premier constructeur à utiliser la 5G pour la commande à distance d'engins de chantier situés dans un autre pays : la « téléopération ». Doosan a inventé le terme « téléopération » pour décrire le fonctionnement d'un engin de chantier à partir d'un poste de commande à distance. Pour le constructeur « à distance » signifie vraiment « à distance », puisque c'est depuis le stand du salon Bauma de Munich qu’a été télécommandée une pelle Doosan DX380LC-5 de 40 tonnes standard située à Incheon en Corée du Sud, soit à près de 8 500 km de Munich. Cette solution spectaculaire a été développée en partenariat avec LG U+, l'opérateur sud-coréen de  télécommunications et services de données. Pour que la « téléopération » fonctionne correctement, il est essentiel de fournir un flux vidéo live constant et fiable au niveau du poste de l'opérateur afin de minimiser le décalage entre la machine et l'opérateur. Avec sa fiabilité exceptionnelle et sa faible latence, le nouveau réseau 5G surmonte aisément ces problèmes et offre une bande passante 10 fois plus rapide avec une latence 10 fois plus faible que le réseau 4G. La démonstration de « téléopération » réalisée sur le stand Doosan constitue la première télécommande à distance d'une machine située à très grande distance, avec un décalage horaire de huit heures, en utilisant la technologie de télécommunications 5G. La connexion 5G proposée par la plate-forme LG U+ étant 5 à 10 fois plus rapide que les systèmes 4G actuels, l'opérateur a un contrôle en temps réel simultané de la pelle à distance, et ce avec la même précision. Le guidage 3D, des diagnostics en temps réel et un affichage complet des instruments sont également disponibles dans la cabine de contrôle de la téléopération. Bien qu'il puisse également être utilisé pour les applications générales de terrassement, le nouveau système de téléopération est particulièrement adapté à la télécommande des pelles pour les applications dangereuses telles que l'élimination des déchets industriels, impliquant des substances dangereuses, toxiques ou radioactives.

Metso : un nouveau Lokotrack urbain

metso urban copie.jpg

Le constructeur finlandais Metso vient de lancer un appareil de concassage et de criblage mobile , le Lokotrack Urban LT96  qui révolutionne le broyage dans des environnements densément peuplés, tels que les centres-ville. Il permet une réduction significative des niveaux de bruit et réduit considérablement les émissions de poussières. La solution Metso Urban combine la technologie de concassage éprouvée de Metso avec des fonctionnalités modernes en matière d'environnement et de sécurité pour produire une machine unique. Dernier né de la série, l'Urban LT96 est idéal pour les entrepreneurs de petite et moyenne taille qui concassent et recycle le béton démoli sur site. Lancée en 2017, la solution Urban est également disponible pour les modèles LT130E à motorisation électrique, LT120 et LT106 / S, l'un des modèles d'installations de concassage mobiles les plus utilisés par Metso sur le marché. « Le transport de granulats sur un chantier situé dans un centre-ville à partir d’une carrière lointaine coûte cher, en énergie et en temps, explique Kimmo Anttila, vice-président de Lokotrack Solutions chez Metso. Et d’jouter :  « En même temps, l’urbanisation rapide rapproche les opérations de broyage plus près des centres-villes. Nos clients se tournent vers nous pour trouver des solutions Pour éviter les déplacements inutiles et minimiser l’impact sur les personnes et l’environnement". En plus des très faibles émissions sonores, la série Lokotrack Urban comprend un système de suppression de poussière très avancé. La poussière est canalisée pour rester à l'intérieur de l'installation  mobile et un système de pulvérisation d'eau à haute pression absorbe les particules de poussière dans l’air.

Hyundai : une micro pelle d’une tonne

mini pelle huyndai.jpg

Hyundai HCEE  a dévoilé  sa nouvelle micro pelle. Son poids opérationnel réduit d'à peine 1000 kg et ses excellentes forces de levage et d'arrachement font de cette mini machine d'une tonne un outil parfaitement adapté pour opérer dans les espaces réduits, comme pour le jardinage et l'aménagement paysager, sur les chantiers de construction dans des zones résidentielles, pour les travaux de démolition et d'intérieur. En plus, elle est équipée d’une flèche à déport, d’une lame de remblayage et d’une prise d’outil hydraulique pour brise roche ainsi que d’un arceau de sécurité ROPS pliable lui permettant de rentrer facilement dans des bâtiments en passant par une porte standard. La HX10A présente des avantages significatifs pour l'utilisateur et constitue une adversaire importante sur le marché des micro pelles. Elle est non seulement parfaitement adaptée aux chantiers étroits et serrés, mais elle bénéficie également de fonctions intelligentes qui en font le compagnon de travail idéal. En plus du moteur diesel Yanmar dont elle pourvue, le constructeur  propose l'option d'être employée électriquement et sans émission tout en offrant les mêmes caractéristiques de performance. Le concept Twin Drive de Hyundai est une solution innovante pour toutes les applications avec une tolérance zéro pour le bruit et les émissions polluantes, pour travailler en intérieur et dans des zones sensibles. Par exemple dans le cadre de travaux de reconstruction et de démolition dans les hôpitaux, les maisons ou les zones commerciales, à l'intérieur de bâtiments ou de hangars (y compris des serres) qui ne doivent pas être contaminés par des émissions nocives. Caractéristiques principales :Puissance moteur : 9 ?9kW/13,3ch. Profondeur maxi de creusage : 1766mm. Portée maxi : 3092mm. Force d’arrachement au godet : 8,9kN. Force d’attaque au balancier : 4,5kN. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

INFRASTRUCTURES

Lancement du chantier de mise à 4 voies entre Alleur et Loncin

Plan alleur copie.jpg

Ce chantier de réhabilitation long de 2,6 kilomètres dans les deux sens sera doté d’une bande supplémentaire dans chaque sens. Cette voie s’avère nécessaire suite à la présence de l’échangeur de Loncin et aux croisements de flux de trafic. Ces travaux permettront donc de mieux sécuriser cette zone qui est fréquentée  quotidiennement en moyenne par plus de 100.000 véhicules pour les deux sens cumulés. Ce chantier sera pourvu d’une bande d’arrêt d’urgence actuellement présente uniquement sur une partie du tronçon En plus il comprendra  le placement d’un nouvel éclairage LED et de nouveaux poteaux en berme latérale et le remplancement de panneaux acoustiques Ce chantier devrait être terminé pour l’été 2020. Il représente un budget de près de 17 000 000 € HTVA financé par la SOFICO. Ces travaux sont réalisés en collaboration avec le partenaire de la SOFICO : le SPW Mobilité et Infrastructures. © Bull BTP avec La Sofico

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

TECHNIQUES ET PROCÉDÉS

Le « Savoir Faire Wallon » séduit la Suisse

Fin mars dernier à l’invitation de l’OFROU Aurélien Nonet, qui a mis au point le Fluidoroc Flash a présenté aux gestionnaires de voiries à Berne le remblai innovant Fluidoroc Flash à des spécialistes de la voirie. Une solution promise à un bel avenir

TITRE  .jpg
DEUX.jpg

L'Office fédéral des routes (OFROU) est l’organisme responsable de la construction, de l'entretien et de l'exploitation des routes nationales suisses. Durant cette journée cet organisme  a réuni des entrepreneurs et spécialistes des voiries pour son colloque annuel lors de la 11ème Journée des entreprises de l’OFROU à Berne. À cette occasion il  a invité Aurélien Nonet à présenter le Fluidoroc Flash, un matériau autocompactant réexcavable développé par l’entreprise Hublet ( Groupe Jean Nonet)  située à  Floreffe dans la Province de Namur.Ce matériau  innovant autocompactant et  réexcavable (MAR)  a une prise rapide et extrêmement stable. Il a été développé spécifiquement pour les interventions ponctuelles en ouverture de voiries et de trottoirs.

Ses avantages :

Rapidité : ouvrir et fermer la voirie en une journée

TROIS .jpg

Ce remblai permet une intervention rapide. Le Fluidoroc Flash fait sa prise en un temps record. À peine 60 minutes alors qu'il faudrait normalement compter une demi-journée de travail avec une pelle pour parvenir au même résultat avec un remblai traditionnel. Résultat :  La voirie peut être restituée à la circulation dans un délai  extrêmement réduit. Cela évite les embarras de circulation que l’on impute aux travaux.

Remblai stable

QUATRE Schéma.jpg

Vu sa composition particulière et très fluide, le remblai épouse précisément la cavité et comble les irrégularités de la tranchée. Contrairement aux remblais classiques, le Fluidoroc Flash empêche la formation de défoncements ultérieurs. L’'entreprise Nonet a utilisé le Fluidoroc® sur plusieurs chantiers récents tant en Wallonie qu’à Bruxelles sur un chantier de la STIB en novembre 2018 et sur de nombreux raccordements d’eau ou d’égout.Plusieurs brevets ont été déposés sur ces développements. L’entreprise propose désormais d’accompagner les entrepreneurs en Wallonie et en Europe dans la mise en œuvre de la solution, la fourniture du ciment additionnel et des conseils pour acquérir le matériel adéquat. Le coût  de ce matériau  est similaire à celui d’un sable stabilisé. © Bull BTP. Photos © Jean Nonet

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

À LA UNE : BAUMA 2019

D’ici quelques jours s’ouvrira le salon Bauma  qui se déroulera à Munich du 8 au 14  avril. Voici encore, chers lecteurs, quelques machines et équipements qui feront « La Une » 

Komatsu : un poids lourd de 400 tonnes

komatsu.jpg

Sur des stands intérieur et extérieur de respectivement 4 000 m² et 2 600 m². Komatsu Europe  (KEISA)  exposera un vaste choix de produits et de services de pointe, ainsi que des nouveaux développements technologiques. Plus de 30 machines Komatsu et leurs accessoires seront exposés. Parmi  celles-ci, la grosse pelle PC4000-11 de 398 tonnes entrainée par un moteur développant 1400kW/1904ch. Par ailleurs comme pour l’édition précédente le constructeur proposera sur son stand extérieur des démonstrations de machines de construction et minière en live.

Magni : un roto tout terrain

MAGNI.jpg

Le RTH 13.26 SH est un télescopique rotatif pouvant atteindre une hauteur de levage maximale de 26 m, tout en garantissant de soulever une charge maximale de 13 tonnes. C'est la solution idéale pour les chantiers de construction qui nécessitent une flèche d'une grande portée et la capacité de soulever de très grandes charges. Pour la sécurité de l’opérateur,  il est doté de stabilisateurs à double bras et de ciseaux disposant d’une large base de support afin de garantir une excellente stabilité, garantissant ainsi le maintien de la machine sur tous les types de terrain. Les stabilisateurs de ciseaux à double bras sont tout indiqués pour une utilisation dans des espaces restreints. Même lorsqu'elle n'est que partiellement stabilisée, la machine est conçue pour fournir le meilleur diagramme de charge de travail possible de chaque côté. Il est compatible avec une vaste gamme d'accessoires grâce à son système RFID, qui permet la reconnaissance automatique et crée les diagrammes de charge de travail dynamique en conséquence. Caractéristiques principales : Capacité  maxi de levage : 13t.  Capacités de levage  de 8 et 13 t à des hauteurs de 46m et 26 m. Portée maxi 21,30m. Moteur Mercedès Stage IV : 170kW/231ch. Hydraulique : Load sensing. Vitesse maxi de déplacement : 41km/h

Caterpillar : nouveau Tiltrotator TRS23

CM20190321-33029-12527.jpg

Ce nouvel  équipement est destiné pour les pelles hydrauliques  de 23 à 30 tonnes. Le TRS23,  est doté d'un système de contrôle entièrement intégré qui améliore la polyvalence de la pelle et le contrôle des accessoires, pivote à 360 degrés dans les deux sens et s'incline jusqu'à 40 degrés à gauche et à droite, permettant à la machine d'atteindre plus de zones de travail  à partir d’une position unique et de manœuvrer autour  des obstacles Le nouveau TRS23 est disponible avec des interfaces à broches et à coupleurs permettant de manipuler une gamme de godets de nivellement et de creusement de tranchée (avec dessus et fonds de coupleur CW, CW ou S) et  en option  un émerillon ( dispositif de fixation permettant la rotation autour d’un axe)  qui  peut utiliser des outils de travail tels que des compacteurs et des grappins. Un module de grappin en option permet de prélever et de placer le matériau sans changer d'outils.

Wirtgen : une première mondiale au salon Bauma

WIRTGEN_New cold milling generation_HI.jpg

Lors de ce salon, Wirtgen présentera  deux fraiseuses à froid de la nouvelle génération. Ces fraiseuses intègrent  un nouveau concept de machine  MILL ASSIST qui offre les avantages  suivants: allègement des tâches de l’utilisateur, maximisation de la performance de la machine, optimisation des coûts d’exploitation, augmentation de la qualité de fraisage et de l’environnement.  Ces machines sont dotées de la technologie de commande intelligente développée par Wirtgen qui optimise les paramètres de la machine, s’adapte à la situation spécifique du chantier et établit des normes nouvelles dans le domaine du fraisage. La nouvelle fraiseuse à froid avec MILL ASSIST de Wirtgen a été nominée pour le prix de l’innovation de Bauma, dans la catégorie « Machine ». Wirtgen a intégré dans la nouvelle fraiseuse  le premier concept de machine intelligente qui est capable d’exécuter en totale autonomie les spécifications de performance ,de qualité de l’utilisateur d’une façon optimale. En plus, grâce à l’analyse complète de tous les paramètres, l’ensemble du processus de fraisage est simulé et optimisé en temps réel. Ce qui a pour effet une réduction significative de la charge de l’utilisateur, tout en améliorant considérablement la performance de la machine, une diminution  de la consommation de carburant ainsi que les émissions de CO 2 et sonores.

Bobcat :nouvelle chargeuse compacte à contre rotation

Bobcat_T870.jpg

En première pour la Bauma, Bobcat exposera sa nouvelle chargeuse compacte sur chenilles T870 haut de gamme. Cet engin présente un nouveau train de chenilles suspendu sur des barres de torsion conçues pour amortir les vibrations, combinant le confort d’un châssis inférieur à galets suspendus, la stabilité d’un châssis inférieur rigide et d’autres équipements inédits pour offrir une chargeuse sur chenilles surpassant toutes les autres machines du marché. La nouvelle T870 à suspension à barres de torsion assure une capacité de levage accrue de 10 % par rapport au modèle à galets suspendus.

Case : des commandes électrohydrauliques pour les chargeuses sur pneus compactes

CASE.jpg

Case profitera de ce salon pour dévoiler  ses nouveaux modèles de chargeuses compactes sur pneus à commandes électrohydrauliques. Avec plus de 20 capteurs et 20 actionneurs électrohydrauliques installés sur la machine, cette nouvelle technologie améliorera la maniabilité de l'opérateur, offrira la possibilité de sélectionner différents modes de fonctionnement et permettra des mouvements combinés.  Les capteurs automatisés fournissent de meilleurs systèmes de remontées d'informations, alertant l'opérateur des défaillances et optimisant les fonctions de la machine pour réaliser des économies de carburant. Les chargeuses offriront une productivité accrue et un meilleur rendement du moteur, ce qui entraînera une baisse sensible du coût total de possession. Pour Egidio Galano, Directeur de la ligne de produits CASE Compact "Le système permet de réaliser d'autres économies pratiques. En supprimant les flexibles pilotes hydrauliques, nous créons plus d'espace à l'intérieur de la machine. Avec plus d'espace, les tâches de maintenance et d'entretien sont plus faciles, et les vibrations et le bruit créé par la machine sont également réduits, ce qui rend l'environnement de travail plus agréable ».  Ces innovations sont le fruit de l'approche de Case axée sur le client en matière de construction et de conception de machines. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

ÉVÉNEMENTS

Bloquez ces dates

Bauma  Avril 2019

Bauma_2007_1 - copie copie.jpg

Lundi prochain du 8 au 14  aura lieu  à Munich le plus grand salon mondial dédié aux machines de construction, du BTP, des mines et carrières, des équipements, des véhicules  de chantier, etc. Cette gigantesque  foire se déroulera  sur surface d’exposition de 605.000 m2. Lors de la dernière édition pas moins  de  3.425  exposants  de 58 pays  ont proposé ce qui se fait de mieux en matériels et nouvelles technologies. Les organisateurs attendent pour cette édition 600.000 visiteurs ( ils étaient 583.736 en 2016) de plus ou moins 200 pays !! La Bauma est une plate forme de l’innovation ainsi qu’un baromètre conjoncturel qui donne l’état de la technique et de son évolution. Nul doute que cette année encore ces chiffres seront à nouveau battus.

Solscope  Juin 2019

solscope.jpg

Ce  13e salon destiné à la géotechnique, du forage et des fondations  se passera cette année à Marseille  les 26 et 27juin prochains au parc Chanot. Au programme : un colloque autour de 4 thèmes « La sauvegarde du patrimoine »,L’ingénierie géotechnique et le numérique », « La sécurité », et « Le contexte géotechnique en région méditerranéenne ». En parallèle, les organisateurs feront la part belle à une exposition de matériels  et d’équipements sur une surface de 5000 m2 couverts et près de 1500 m2 en extérieur. Lors du « Forum exposants » animé par les professionnels, ces derniers présenteront aux visiteurs des aspects techniques innovants ou particuliers relatifs à la réglementation ou aux normes. Enfin, au cours de ce salon deux Trophées de l’innovation  seront attribués ; le prix du jury et celui du public. (© Photo Solscope)

Matexpo  Septembre 2019

matexpo2.jpg

MATEXPO se déroulera du mercredi 11 au 15 septembre dans les  halles à Kortrijk Xpo (Belgique). Cet important salon des équipements de construction proposera sur une surface de 135.000 m2 pas moins de 370 exposants et 1.500  marques dont de nombreuses premières mondiales. Les organisateurs attendent 40.000 visiteurs ce qui en fait le salon le plus important du Benelux. Matexpo  est une foire 100% professionnelle destinée à l’ensemble du secteur de la construction, l’un des secteurs économiques les plus importants du pays. L'exposition s'adresse aux professionnels du monde de la construction, des travaux routiers, du génie civil, du recyclage, de la manutention, de l'industrie, etc..(© Photo CDU). © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

CONSTRUCTEURS

Trimble : un système de contrôle intelligent pour machines compactes

Trimble.jpg

Trimble présente son  pack Earthworks GO!, destiné à être utilisé avec des machines compactes. Ce système innovant fournit une solution de contrôle de niveau 2D à utiliser avec des accessoires de nivellement compacts. Selon le constructeur, cet ensemble permet une grande  précision sur une plate-forme portable facile à utiliser. Cette solution de contrôle pour machine compacte fonctionne sur les smartphones Android ou iOS, facilitant ainsi son utilisation par le personnel du site. Trimble Earthworks GO! peut être utilisé par les entrepreneurs impliqués dans la construction générale, la préparation du site et les travaux utilitaires pour le nivellement de pentes plates et simples. Le système exploite la technologie laser pour fournir des informations de position dynamiques en temps réel qui permettent à l'opérateur de niveler ou de couper des profils rapidement et avec précision..Le système utilise la technologie laser pour fournir des informations de position dynamiques en temps réel qui permettent à l'opérateur de classer ou de couper des profils rapidement et avec précision. La plate-forme nécessite peu de temps de formation et peut augmenter la productivité d’un opérateur jusqu’à 20%.Le pack est fourni avec un logiciel qui guide l'opérateur à travers les modes d'installation, de configuration et de fonctionnement. Les contractants peuvent enregistrer les profils de machine dans le système pour s'assurer que chaque accessoire de nivellement ne doit être configuré qu'une seule fois, ce qui permet de passer rapidement et facilement d'une machine à une autre.

Kobelco : un poids lourd de 85 tonnes

kobelco.jpg

Après les pelles de démolition à grande hauteur, le constructeur japonais lance sur le marché la nouvelle pelle SK850LC-10E dans la classe des 85 tonnes le plus gros modèle de la gamme. Cette machine est  propulsée par un moteur diesel Hino d'une puissance de380 kW (510 ch) Stage V. Elle est disponible avec une flèche principale fixe et un choix de longueurs du balancier et de godets de 2,3 à5,4m3. Pour les carrières, il existe la version ME (Mass Excavator) avec une flèche et un bras court. En 2020, la SK850 sera également proposée en version DLC pour les applications de démolition.

Engcon : Près de 9 millions d’euros d’investissement

engcon.jpg

Le Suédois Engcon  leader mondial dans la fabrication de  tiltrotateur va investir, sur une période de trois ans, 9 millions d’euros dans des machines à commande numérique ultramodernes pour répondre à la forte demande du marché. Cet investissement  permettra d’augmenter sa production à 22 000 tiltrotateurs par an. Soit une capacité multipliée par trois. Jusqu’ici, une partie du travail sur machine-outil était réalisée par des sous-traitants. Les nouvelles machines seront pilotées et gérées par Strömsunds Kvalitetslego, ce qui, pour Engcon, se traduit par une meilleure maîtrise la chaîne de production. « C’est évidemment une très bonne chose pour nous, car cela nous permet d’avoir un suivi plus efficace de la production. Mais c’est aussi une bonne chose pour la localité de Strömsund, car cela assure le maintien sur place de la compétence nécessaire. Nous voulons que l’essentiel de notre production soit pérennisé ici, ce qui suppose d’investir dans le meilleur de la technologie", précise Krister Blomgren, directeur général d’Engcon Group.

Mecalac : une nouvelle génération de rouleaux vibrants dont un innovant

ROULEAU MECALAC.jpg

Avec l’arrivée de la ligne des  6 compacteurs à rouleaux dans son offre, Mecalac cherche d’emblée les axes d’améliorations possibles tant pour l’efficacité au travail que pour la sécurité du conducteur. L’attention se porte spontanément sur le poste de conduite. La plupart des compacteurs à rouleaux tandems sont manœuvrables par le volant de la colonne de direction. La présence de cette colonne de direction dans le poste de conduite contraint le conducteur à se contorsionner pour atteindre son siège. Une fois installé, il travaille une main sur le volant, l’autre sur le levier tout en gardant un œil sur la trajectoire du rouleau avant. Ce qui engendre de la fatigue, voir  des risques de chutes tant à la montée qu’à la descente. Dans la gamme des rouleaux  vibrants, le constructeur  a équipé son nouveau rouleau TV1200 d’un  joystick situé sur la console droite pour améliorer les performances, le confort, la facilité de conduite et la sécurité des utilisateurs sur chantier. En enlevant la colonne de direction du compacteur, Mecalac révolutionne l’accès et la façon de conduire ce type d’engin. L’accès n’a jamais été aussi sûr et la conduite aussi confortable. Caractéristiques principales : Poids en ordre de marche (kg) 2925.Largeur hors tout (mm) 1270. Longueur hors tout (mm) 2375. Rayon de braquage (mm) 7590. Vitesse de déplacement (km/h) 10. Puissance (kW/ch) 18,5/25. Largeur de bille (mm) 1200. Force centrifuge (daN) 24/38.Fréquence vibrations (hz )49/63. Charge linéaire statique (kg/cm) 12,18. Amplitude (mm) 0,6

Liebherr : Une nouvelle ligne de montage dédiée à la nouvelle génération de pelle sur chenilles

liebherr.jpg

Une nouvelle ligne de montage dédiée à la nouvelle génération de pelle sur chenilles Liebherr vient de voir le jour dans les ateliers de Liebherr-France SAS à Colmar. 5 millions d’euros ont été investis dans une installation moderne sur les principes du lean management ( amélioration des performances de l’entreprise).  Fondé en 1961, le site de production historique de Liebherr en France vient d’investir dans une nouvelle ligne de montage dédiée à la fabrication de la nouvelle génération de pelle sur chenilles Liebherr, « la génération 8 ». Lancés cette année sur le marché mondial, les modèles R 922, R 924, R 926, R 930, R 934, R 938 et R 945 sont et seront assemblés sur cette ligne de montage. De conception moderne, cette ligne se base sur les principes du lean management dans l’objectif d’optimiser au maximum la qualité et la productivité. Avec des moyens logistiques adaptés aux besoins de la production, cette ligne atteint un temps de cycle moyen de 155 min par station pour une capacité de sortie de 5 pelles par jour. Au total, la ligne de montage « R3 » intègre 26 stations de travail et 9 postes de prémontage synchronisés avec la ligne principale.

CASE CE : un nouveau Head of Sales and Marketing en Europe

NicolaDArpino2_6472.jpg

CASE Construction Equipment annonce la nomination de Nicola D'Arpino au poste de Head of Sales and Marketing pour l'Europe. Après une expérience professionnelle de 16 ans au sein du Groupe CNH Industrial, Monsieur D'Arpino apporte à ce poste une forte valeur ajoutée issue de son expérience dans l'industrie de la Construction.  Nicola D'Arpino succèdera à José Cuadrado. Ce dernier occupera le poste de Vice-Président, Solutions après-vente pour CNH Industrial.La nomination de M. D'Arpino fait suite aux changements apportés au sein du Comité Exécutif Global de CNH Industrial en janvier 2019. Elle renforce la structure organisationnelle dont le but est de se concentrer sur les cinq segments opérationnels globaux : construction, agriculture, véhicules commerciaux et spéciaux, powertain et services financiers. Le segment de la construction continue d'être dirigé par Carl Gustaf Göransson, Président de la Construction.

XCMG :  Bientôt 84 nouvelles grues télescopiques sur le marché mondial

Le constructeur chinois XCMG annonce un plan pour mettre 84 grues télescopiques de la série  G sur les marchés internationaux pour la fin de cette année. 25 d'entre elles sont conçues pour les marchés de l'Asie du Sud-Est, du Moyen-Orient et de l'Afrique. XCMG est le premier constructeur  au monde à développer des produits de série adaptés sur mesure aux besoins des clients travaillant dans différentes régions géographiques et différents environnements. Cette gamme de grues série G, innovante et révolutionnaire, a été conçue de manière collaborative avec des ingénieurs de XCMG en Europe, Amérique du Nord, Brésil et Chine.En 2018, la division de machines de levage de XCMG a connu une progression annuelle de 33 % de ses ventes à l'étranger. L’année dernière, les grues de XCMG ont également connu une réussite sur le marché haut de gamme avec une progression de 50 % des exportations vers les marchés européens et nord-américains. XCMG est une société multinationale de construction d'engins de chantier, forte d'une histoire de 75 ans. Elle se classe actuellement sixième à l'échelle mondiale dans le secteur des engins de construction. La société exporte ses produits dans plus de 183 pays et régions du globe. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

À LA UNE : BAUMA 2019

Voici encore, chers lecteurs, quelques machines et équipements qui feront « La Une » à l’occasion du salon Bauma  qui se déroulera à Munich du 8 au 14 avril prochains.

Sany : une machine développée pour le marché Européen

SY155W dozer rear-edited - copie.jpg

Lors de Bauma 2019, Sany confirmera que les pelles hydrauliques constituent sa principale gamme de produits en Europe. Alors qu’ au cours des éditions précédentes, les grues, les machines de construction de routes et les machines de forage de pieux étaient très présentes, ces machines ne feront plus « La Une » car elles ne sont pas proposées sur le marché européen. En lieu et place  le constructeur chinois mettra en avant  ses pelles  hydrauliques. À quelques exceptions près, l’ensemble de la gamme européenne est présente: de la mini-pelle de 1,6 tonne à la machine de démolition de 60 tonnes. Cette dernière a également reçu un nouveau nom, plus cohérent. Il s’agit de  la SY6028  de 60 tonnes pourvue d’une flèche qui  lui permet de travailler à une hauteur de 28 m. À partir de maintenant elle portera la dénomination SY500HRD. En effet, c’est une machine de démolition basée sur la pelle SY500H de 50 tonnes. Évidemment, elle est en version « High Reach Demolition » avec entre autres un châssis élargi, un contrepoids supplémentaire et une flèche de démolition. Pour l’instant, plusieurs machines sont au travail en Allemagne qui reçoivent des commentaires très positifs des utilisateurs et  de la part des opérateurs. Parmi les 13 pelles hydrauliques  proposées, pas moins de 3 modèles sont  entièrement nouveaux.  Ces prototypes seront testés après le salon par un certain nombre de clients sélectionnés dans différents pays européens afin d'être prêts pour la production dans quelques mois. La SY80, avec son poids de 8 tonnes, devient la plus grande des mini-pelles. C’est une machine à ‘short tail’ donc à rayon de giration court . Autre mini la populaire SY75 qui dispose d’un design arrière spécifique.  Comme  ses grandes sœurs elle est dotée d’une flèche  située à côté de la cabine. Dans la catégorie des 15 tonnes à rayon court  relevons la SY155U  qui utilise les technologies éprouvées de la SY135C à savoir : moteur Isuzu à 4 cylindres et le système hydraulique Kawasaki  qui garantissent un fonctionnement très souple et précis, ainsi qu’une consommation de carburant vraiment basse. Enfin, la pelle sur pneus SY155W appartient à la même catégorie de poids. Il s’agit non seulement de la première pelle sur pneus construite par Sany, mais aussi de la première machine développée spécifiquement pour le marché européen. Preuve que Sany se veut être un  sérieux  constructeur en Europe. Comme elle est destinée au marché européen, Sany  a choisi  un moteur Deutz  qui fournit les meilleures références pour cette machine ainsi qu’un  circuit hydraulique Bosch Rexroth et des essieux ZF. La SY155W est en plus la première Sany  proposée avec une  flèche à volée variable. Toutes les Sany  disposent d’une garantie  5 ans

Hitachi : une pelle innovante

Hitachi.jpg

A l’occasion de ce salon Hitachi introduira  sa première pelle hydraulique ICT (Informations Communication Technology) en Europe  qui intègre  des solutions de contrôle de la machine . La pelle ZX210X-6 joue un rôle central dans les solutions  de construction ICT qui connectent les personnes, les informations, les processus et les technologies pour créer des environnements de travail sûrs et productifs.La ZX210X-6 peut effectuer des tâches d'excavation 50% plus rapidement qu'une pelle standard, grâce au fonctionnement semi-automatique de la flèche et du bras. Exceptionnellement précise et facile à utiliser, c'est l'une des nombreuses  machines innovantes que les visiteurs auront l’occasion  de découvrir sur le stand Hitachi.

Mecalac Swing :  compacité et efficacité

Mecalac_AS 500_C.jpg

Cette nouvelle Mecalac Swing AS 500  est destinée pour travailler  sur des chantiers urbains souvent encombrés et où les espaces de travail sont étroits .Conçue sur la base d’un châssis monobloc avec 3 modes de direction en série - 2 roues directrices, 4 roues directrices, crabe - la stabilité de la machine est assurée à 100% : ce que le godet lève à l’avant, une fois le pont arrière bloqué, il le lève à 180° sans aucun risque  C’est grâce à cette incroyable stabilité dans toutes les positions et sur tous les terrains que la Swing transforme radicalement la logistique des chantiers. Quelles que soient les circonstances, elle garde son équilibre aussi bien en translation, dans les manœuvres de transfert entre les chantiers que lors des phases de travail et elle conserve toute sa mobilité en franchissant les obstacles avec une parfaite aisance et en toute sécurité. Son faible rayon de braquage garantit sa très grande mobilité même sur les chantiers les plus exigus. C’est dans sa version télescopique que l’usage des outils hydrauliques ouvre encore des possibilités de travail. Ainsi sur route, le débroussaillage des accotements en dévers avec l’équipement en rotation et en extension, en toute sécurité sans bloquer la circulation, s’effectue largement plus rapidement qu’avec un engin classique.  Epinglons sa polyvalence. En effet, elle peut recevoir un grand nombre d’accessoires  comme une tarière, un brise roche, une débroussailleuse etc. De série elle est dotée d’une ligne hydraulique auxiliaire. La toute nouvelle chargeuse Swing Mecalac, AS 500, présente également un design entièrement revu, en ligne avec les lignes architecturales propres à Mecalac.De série elle est dotée d’une ligne hydraulique auxiliaire. La toute nouvelle chargeuse Swing Mecalac, AS 500, présente également un design entièrement revu, en ligne avec les lignes architecturales propres à Mecalac.

Mecalac schema.jpg

Caractéristiques principales : Poids en ordre de marche : 4200kg. Moteur Deutz  Stage V d’une puissance de 30kW/40ch. Capacité godets : 0,5 à 0,8 m3

Doosan :  nouvelles mini-pelles  de 6 et 8 tonnes Stage V

DX85R-3_pic1B - copie.jpg

Le constructeur présentera  deux nouvelles versions Stage V des mini-pelles DX62R-3 et DX63-3 de 6 tonnes et DX85R-3 de 8 tonnes.La nouvelle pelle de 8 t à déport arrière réduit (RTS) DX85R-3 Phase V est alimentée par un moteur diesel Yanmar  "Common Rail" à injection directe, qui développe une puissance de 44,3 kW /60 ch  à un régime nominal de 2100 tr/min. Les nouvelles versions Phase V de la DX62R-3 à déport arrière réduit et de la DX63-3 à déport arrière conventionnel sont équipées du même moteur diesel Yanmar, qui offre un généreux gain de puissance de 22 % par rapport aux modèles de la génération précédente.

Caterpillar : une nouvelle chargeuse sur pneus à entraînement électrique

illu cat.jpg

La nouvelle Cat® 988K XE est la première chargeuse sur pneus proposée par le constructeur américain pourvue d'un système d'entraînement électrique à haute efficacité.  Elle offre un rendement général de 25 % supérieur et une productivité de 10 % supérieure dans les applications de chargement et de transport par rapport au modèle 988 K. Grâce à sa production élevée dans toutes les applications de chargement, la 988K XE est recommandée pour les chantiers exigeants, pour lesquels le rendement énergétique fait une différence dans le coût total de fonctionnement de la machine. Cette nouvelle chargeuse est dotée d'une technologie à réluctance commutée (SR, Switched Reluctance) et s'appuie sur plus de 15 années d'expérience. Offrant une efficacité accrue dans les applications de chargement de tombereaux et de chargement et de transport, la chargeuse sur pneus 988K XE augmente le rendement global de 25 % et jusqu'à 49 % dans les applications de chargement au front par rapport au modèle 988K. Cela réduit les coûts, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre et l'empreinte carbone des opérations. La technologie d'entraînement électrique de Cat dont est dotée la nouvelle 988K XE réduit les coûts d'entretien globaux, tout en augmentant la durée de vie du moteur. Offrant des intervalles prolongés entre les changements d'huile de 2 000 heures, la chargeuse sur pneus à entraînement électrique consomme 40 % moins d'huile de transmission.  © Bull BTP 

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

FLASH

Nouveau Directeur Général pour SMT Belgium et SMT Luxembourg

Photo JFG mars 2019 - copie.jpg

Jean-François Gatineau a été nommé Directeur Général de SMT Belgium SA et SMT Luxembourg SA à compter du 1er mars 2019. Il a débuté sa carrière professionnelle chez Volvo Trucks en France. Auparavant, il a exercé plusieurs postes de direction pour différentes régions tant chez Volvo Trucks que chez Renault Trucks. Il a notamment occupé la fonction de Directeur Général de Renault Trucks aux Pays-Bas puis au Benelux. Aux côtés de l'équipe de direction de SMT Belgium et de SMT Luxembourg, Jean-François Gatineau apportera sa grande expérience en réseau de distribution et management de l’après-vente et travaillera au développement de la société, à la croissance des activités de SMT et à son renforcement sur les marchés belge et luxembourgeois.

Gros plan sur SMT

une-pelle-20-chez-volvo_620x350.jpg

SMT est une entreprise de distribution spécialisée en engins de chantier ainsi qu’en équipements de manutention et de recyclage dans le Benelux. SMT propose des solutions full service intégrales dans la vente et la location de machines, dans l’entretien et la réparation ainsi que dans la vente de pièces détachées. SMT au Benelux distribue des marques de premier choix, Volvo Construction Equipment et Sennebogen Green Line. SMT Belgique est une entité du groupe international SMT, établi en Belgique et actif dans plus de 25 pays, principalement en Afrique du Nord, Centrale et de l’Ouest, et également en Grande-Bretagne et au Benelux.

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg


 

ÉVÉNEMENT

Départ à la retraite de Claude Van Rooten 

ILLUS - copie 2 copie.jpg

C’est devant  pas moins de 200 personnes que le Centre de Recherches Routières a fêté , le 28 février dernier, Claude Van Rooten son DG qui a dirigé durant 18 ans cet organisme de renommée mondiale. Parmi la très nombreuse assistance on notait les présences de Bernard Cornez, Président de la FWEV ( Fédération Wallonne des Entrepreneurs  de Travaux  de Voiries) , de  Marc Van Brabant  Directeur de Road Federation Belgium , d’Yves Decoene,  d’André Jasiensky DG de Febelcem  ainsi que de Jean Reichert ancien directeur du CRR. Annick De Swaef qui a remplacé  Claude Van Rooten à la tête du CRR  était également présente. Durant cette séance académique, plusieurs orateurs  ont retracé la brillante carrière de Claude Van Rooten. Parmi eux, Tom Roelants, Président de CRR, Jean- Claude Verbruggen professeur à l’ULB, Hélène Jacquot –Guimbal DG de l’IFSTTAR ( Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux), Patrick Mallejacq  secrétaire de l’AIPCR, etc. Pour Jean-Claude Verbruggen « Claude Van Rooten était  étudiant brillant, efficace dans son travail, sympathique et convivial avec, comme c’était la mode à l’époque une chevelure dense et longue tombant par ondulations vers ses épaules. Cela lui donnait un air d’artiste et je crois d’ailleurs me souvenir qu’il jouait d’un instrument de musique peut-être même du violon. Nous avions souvent des conversations sur différents thèmes et principalement sur son mémoire qui traitait d’un sujet assez original pour l’époque : l’intérêt de l’emploi des statistiques en mécanique des sols. Le jury fut impressionné par ce travail et lui attribua une note de 19/20. C’était une note très rare à l’époque, l’inflation n’étant pas encore passée par là. Signe de la qualité de ce mémoire, il reçut trois prix. Les prix Jacques Verdeyen, Regina Pankowski et Charles Frerrich. » En 2017, Claude Van Rooten est appelé à la présidence  de l’Association mondiale de la Route (AIPCR)  pour les années 2017- 2020. C’est le premier Belge à avoir l’honneur de présider  cette association mondiale qui regroupe plus de 140 pays membres. Pour ma part, je retiendrai, entre autres, le premier édito que Claude Van Rooten  m’avez fait l’honneur d’écrire pour la revue Equipment Construction. Si mes souvenirs sont bons, c’était la première fois qu’un magazine lui ouvrait ses colonnes. C’était en 2000 !  Bonne route à vous cher  Monsieur Van Rooten.

Christian Durieux. Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

À LA UNE : BAUMA 2019

Voici encore, chers lecteurs, quelques machines et équipements qui feront « La Une » à l’occasion du salon Bauma  qui se déroulera à Munich du 8 au 14 avril prochains.

Bobcat : nouveaux modèles et accessoires

Bobcat.jpg

Ce constructeur proposera outre les  mini-pelles  les nouveaux télescopiques, chargeuses compactes à contre rotation ( skid steer) et accessoires de la marque. L’une des attractions phares du salon 2019 portera sur le lancement de la nouvelle mini-pelle électrique E10e de Bobcat, la toute première mini-pelle sans déport arrière (ZTS) entièrement électrique du marché des équipements 1 tonne. Cette nouvelle mini sans déport arrière (ZTS) ne dégage aucune émission, n’émet que peu de bruit en fonctionnement et, de par sa largeur d’à peine 72 cm, passe facilement à travers les ouvertures de portes standard et les monte-charges, faisant d’elle l’engin idéal pour les applications en intérieur comme la démolition et l’excavation de sous-sols. Bobcat proposera  différentes machines sur des zones où les visiteurs auront l’occasion de découvrir des mini-pelles pour différentes  applications comme le terrassement  avec les  nouveaux modèles  E27, E34 et E35z de la Série R. Autre zone, la voirie qui présentera  la nouvelle mini-pelle ZHS E27z de la Série R, ainsi que les skid steer Bobcat S630 et S770 équipés de la nouvelle scie à roche WS-SL20 et de la nouvelle raboteuse à mise à niveau automatique PSL120 de Bobcat. La zone aménagement paysager exposera  la E26  conçue pour remédier à un problème récurrent sur le marché de la location. Cette machine sera équipée d’une débroussailleuse à fléaux de 85 cm. Enfin une zone destinée aux applications de démolition proposera la mini-pelle compacte à succès E10z. Cette mini assure une profondeur de fouille maximale de 1,82 m pour un poids d’à peine 1 066 kg.

Terex Trucks : une première mondiale

TEREX TA 300 - copie.jpg

Le tombereau articulé TA300 récemment mis à jour par Terex Trucks . occupera un place de choix sur le stand du constructeur. Ce sera la première fois que la machine sera exposée sur un salon international. Le TA 300  offre des améliorations en termes d'économie de carburant ( moins 5%) , de performances, de productivité et de confort de l'opérateur. Sa vitesse maximale  est passée de 50 km / h (31 km / h) à 55 km / h (34 mi / h). Le TA300 intègre la nouvelle transmission EP320, qui incorpore deux vitesses avant supplémentaires - huit au total - ainsi que quatre vitesses arrière. Ce qui lui permet d’ assurer un changement de rapport plus en douceur et un confort supérieur pour l'opérateur. « Le TA300 est l'un de nos produits de base. C'est pourquoi nous avons travaillé d'arrache-pied pour le rendre encore plus performant pour nos clients»,  déclare un responsable du constructeur. Et d’ajouter  . «Le TA300 mis à jour a été rigoureusement testé pendant près de deux ans en interne et par des opérateurs sur des chantiers réels, fonctionnant dans diverses conditions». Outre le TA 300 Terex   profitera  d’exposer son  plus gros modèle articulé TA400

Doosan : deux nouveaux tombereaux articulés Stage V de 30 et 40 tonnes

doosan dumper.jpg

Doosan Construction Equipment profitera de Bauma 2019 pour lancer de nouveaux tombereaux articulés Phase V de 30 et 40 tonnes, qui viendront remplacer les précédents modèles DA30-5 et DA40-5 conformes Phase IV. Le nouveau tombereau de 40 tonnes est pourvu d’une nouvelle cabine, d’une nouvelle suspension avant à mise à niveau automatique  qui s’ajuste de façon autonome en fonction des conditions d'utilisation afin de maintenir un environnement de travail confortable pour l’opérateur Les changements externes évidents des nouveaux tombereaux articulés sont complétés par de nouveaux moteurs Scania Phase V de 9 et 13 litres et d’un nouveau système de bogie tandem, Outre leur nouvelle présentation, les nouveaux tombereaux articulés reçoivent également de nombreuses modifications fonctionnelles qui améliorent la sécurité, le confort et la facilité d’entretien. Ainsi, les réservoirs de gasoil et d’AdBlue ont été déplacés. Ils sont maintenant beaucoup plus bas, ce qui permet à l’opérateur de remplir les deux réservoirs en se tenant debout à côté de la machine ("remplissage au sol"). Comme tous les tombereaux articulés Doosan, les nouveaux modèles sont dotés d'une articulation centrale positionnée derrière la couronne d'oscillation pour une répartition uniforme du poids sur l'essieu avant, même à l'angle de braquage maximal. Grâce aussi aux bogies tandems arrière à débattement libre, le poids est réparti de manière uniforme sur chaque roue et les 6 roues motrices restent en contact permanent avec le sol pour une transmission uniforme de la puissance et d'excellentes performances sur les terrains difficiles (sols meubles, surfaces irrégulières, pentes très raides, virages serrés, etc.). La combinaison de la couronne d'oscillation avancée, des tandems arrière à débattement libre et du châssis arrière incliné procure des performances inégalables sur terrains accidentés ou meubles. La forme unique de la benne et le châssis incliné garantissent une répartition uniforme de la charge sur toutes les roues et font de ces machines les meilleurs porteurs qui soient pour le transport sur terrains meubles.

Caterpillar : premier bouteur au monde électrique

Cat.jpg

Ce  bouteur de nouvelle génération offre un choix de groupes motopropulseurs avancés: le D6 XE à entraînement électrique ou le D6 avec une transmission entièrement automatique à 4 vitesses. Le D6 XE est le premier bouteur électrique au monde à entraînement élevé offrant une efficacité énergétique améliorée de 35% et une agilité accrue par rapport au modèle D6T à 3 vitesses précédent. Une puissance au sol constante, une poussée continue et une plus grande maniabilité signifient des temps de cycle plus rapides, faisant de Electric Drive un choix de premier ordre pour atteindre le plus haut niveau de productivité  (jusqu’à 50%).Les offres technologiques sur le D6 / D6 XE sont pilotées par un système Cat GRADE actualisé intégré en usine, avec système 3D. Le nouvel écran tactile de 254 mm offre une interface opérateur plus intuitive qui fonctionne comme un téléphone intelligent, facilitant ainsi la prise en main rapide des opérateurs. Le système utilise des unités de mesure inertielles (IMU) avancées, qui offrent une vitesse et une précision supérieures sans cylindre de détection de position. Des antennes plus petites sont intégrées au toit de la cabine pour une protection encore meilleure. AutoCarry ™ est inclus dans Grade with 3D pour automatiser le levage de la lame afin de maintenir la charge souhaitée de la lame, en améliorant la cohérence de la charge et en réduisant le patinage

Kleemann : des solutions novatrices respectueuses de l’environnement

Kleeman.jpg

À l'occasion de la Bauma, Kleemann présente cette année un large éventail de produits novateurs, avec un total de sept installations mobiles de concassage et de criblage. L'offre comprend des machines puissantes ainsi que des solutions écologiques pour applications de recyclage et de pierre naturelle.  Parmi ces appareils  relevons  le Mobicat MC 120 Z Pro pour l'exploitation exigeante en carrière. Avec une capacité horaire maximale de 650 tonnes,  ce concasseur est idéal pour les applications avec pierre naturelle. Le puissant concasseur à mâchoires avec une ouverture d'alimentation de 1 200 x 800 mm est équipé d'une très longue mâchoire mobile. Afin de garantir le meilleur flux matière possible, le système d'alimentation continue (CFS) adapte la vitesse d'alimentation au niveau de remplissage du concasseur.  A retenir également le concasseur à percussion flexible Mobirex MR 130 Z EVO2, à présent avec pack ECO respectueux de l'environnement. Dans un nombre toujours plus important de pays, villes et communes, il existe des réglementations concernant les émissions sonores et de poussières. Dans ce cadre, Kleemann propose pour l'installation MR 130 Z EVO2 deux packs de mesures assurant un fonctionnement plus en accord avec l'environnement. Les nouveaux packs ECO Noise et ECO Dust permettent d'obtenir des améliorations sensibles.  Côté cribles, notons  le modèle de classification à trois  étages MS 953 EVO qui  dispose à l'étage supérieur une surface de criblage de 9,5 m². Tout comme les concasseurs, les installations de criblage de la gamme EVO sont très flexibles d'utilisation grâce à leurs dimensions compactes et leurs temps d'équipement courts.  Autre crible  pour produits surclassés le MOBISCREEN MS 15 Z  qui vient compléter l'offre de Kleemann. Ce crible mobile à deux étages présente une capacité horaire maximale de 400 tonnes. Cette installation de criblage robuste est conçue pour les matériaux d'alimentation avec une longueur d'arête de maximum 400 mm. La MS 15 Z est destinée aussi bien au traitement de la pierre naturelle qu'aux applications de recyclage. © BULL BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

FLASH

Yanmar arrête la production de mini-pelles sous le nom de Schaeff

YANMAR.jpg

 Les derniers exemplaires seront produits jusqu’au printemps 2019. À partir de là le japonais  Yanmar  devient un des leaders dans ce segment. Toutefois, Yanmar continuera à fournir des chargeuses sur pneus et des pelles pneus sous deux marques: Schaeff et Yanmar. Schaeff n'est disponible que dans les pays où cette marque occupe une position de force. Selon Andréas Hactergal, directeur commercial de Yanmar Construction Equipment Europe, les deux marques ne sont proposées que dans les pays où Schaeff occupe traditionnellement une position forte et de bons revendeurs. Cela concerne l'Allemagne, la Scandinavie et le Benelux.© Photo Yanmar

1 million de machines vendues dans le monde en 2018 pour une valeur de 88,5 milliards d’euros

Pour cette année, l’agence de recherche Off-Highway Research s'attend à une légère contraction du marché dans l'Europe du Nord. En raison de la croissance ailleurs, le marché mondial devrait rester stable. La demande mondiale d'équipement a augmenté de 27% en 2017. Cette croissance spectaculaire fait suite à une période de recul entre 2012 et 2016. Après le bond du chiffre d'affaires en 2017, cette croissance a été de 12% en 2018.Les développements de 2017 et 2018 ont finalement révélé des chiffres vertigineux sur le marché mondial. Au total, 1 million d’unités ont été vendues d’une valeur de près de 88,5 milliards €. © photo CDU © Bull BTP

INFRASTRUCTURES

Nous sommes tous concernés

affiche Sofico.jpg

Pour la seconde année consécutive, la SOFICO et l’asbl Be WaPP, pour une Wallonie Plus Propre, s’associent pour lancer une campagne d’affichage visant à promouvoir le Grand Nettoyage de Printemps auprès des utilisateurs du réseau (auto)routier tout en rappelant que le nettoyage des autoroutes, des nationales et des aires reste de la responsabilité des professionnels. Cette campagne est soutenue par le ministre wallon de l’Environnement et des Travaux publics Carlo Di Antonio. 

Ce grand nettoyage aura lieu les 29, 30 et 31 mars 2019 dans toute la Wallonie. Pendant ces trois jours, de nombreux bénévoles (citoyens, écoles, clubs de sport, voisins, entreprises, groupes d’amis, mouvements de jeunesse…) ramasseront les déchets un peu partout en Wallonie. En complément de cette opération, de nombreux professionnels s’activeront pour nettoyer autoroutes et nationales wallonnes pendant la semaine du 25 au 29 mars. Bon à savoir : Savez-vous que tous les petits déchets que vous accumulez durant votre trajet doivent impérativement être conservés dans le véhicule et jetés dans les poubelles prévues à cet effet sur les aires de repos ou lors de l’arrivée à destination ? Savez-vous également qu’en 2018 4.300 tonnes de déchets ont été collectées et ramassées sur les autoroutes wallonnes pour un budget de plus de 6 millions d’euros ? Savez-vous encore que tous ces déchets – emballages de nourritures et de boissons - sont susceptibles de boucher des avaloirs et donc, d’augmenter le risque d’aquaplanage en cas de fortes pluies ?  Pour rappel, toute personne qui jetterait une canette, un mégot, ou tout autre déchet par la fenêtre de son véhicule s’expose à une sanction de 100 € (montant majoré depuis le 1er janvier 2016). Soulignons par ailleurs que l’apport de sacs-poubelle contenant des déchets autres que ceux générés lors du trajet (exemple : déchets ménagers) dans ou à côté des poubelles d’une aire autoroutière donne également lieu à une sanction de minimum 150 €. Bull BTP. Avec la Sofico

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

CONSTRUCTEURS

Terex Corporation cède ses grues mobiles Demag à Tadano pour environ 215 millions de dollars

terex demag.jpg

L’accord, soumis aux approbations réglementaires, couvre les grues tout terrain et les grandes grues sur chenilles. Ce rachat comprend l’usine de Zweibrücken, en Allemagne, ainsi que huit filiales de Terex, y compris des points de vente et de service. La vente devrait être finalisée mi-2019. Pour Tadano cette  acquisition  répond aux besoins de ses clients comme  les grues  sur chenilles à flèche treillis et  les grues mobiles tout terrain. L’objectif du constructeur japonais est de renforcer considérablement sa présence mondiale et de devenir le n ° 1 mondial du secteur des équipements de levage. En plus de  la vente de Demag, Terex cessera de produire des grues mobiles en Amérique du Nord (fabriqué à Oklahoma City).  Cependant, elle continuera à fabriquer des grues tout-terrain pour le marché mondial à Crespellano, en Italie, et des grues à tour Terex à Fontanafredda, en Italie. Pour Koichi Tadano, président-directeur général de Tadano, cette  acquisition stratégique  permettra une croissance considérable.  L’ajout des grues tout terrain et de la gamme de grues télescopiques  renforcera la position du constructeur Tadano sur ce segment.

La chargeuse compacte de Case fête son 50e anniversaire

Case.jpg

2019 marque le 50 ème anniversaire de la chargeuse  compacte  Case à contre rotation ( Skid Steer) . Pour célébrer cet évènement, « l’Uni- Loader » Case 1530  à quatre roues motrices de 1969 sera à l'honneur sur le stand  à la Bauma. Cette chargeuse compacte était construite à Burlington ( Iowa). Depuis leur création, ces engins ont joué un rôle fondamental pour la marque Case. La gamme actuelle conserve la polyvalence qui a fait le succès de ses prédécesseurs, tout en combinant des touches d'avant-garde, comme une cabine offrant une visibilité inégalée sur le marché.

Herder : une rogneuse de souches compacte

herder.jpg

Fabriquées aux Pays-Bas  ce fabriquant propose, des rogneuses de souches  sur pneus et sur chenilles qui conviennent parfaitement pour le fraisage de souches d’arbres ainsi que des racines qui poussent au-dessus du sol. Elles sont pourvues d’une transmission 100 % hydraulique (sans cardan ni courroie) afin de réduire les coûts de maintenance. Leurs dents au carbure peuvent être utilisées jusqu’à trois fois après leur changement de position. La gamme comprend 3 modèles  sur pneus et 3 sur chenilles. La photo qui illustre cette brève est équipée d’un moteur diesel Lombardini de 32ch. Relevons encore sa profondeur de travail de 42cm , une portée latérale d’environ 138cm et une vitesse de coupe de 28m/seconde.

Komatsu présente sa nouvelle pelle de démolition à grande hauteur

PC490HRD-11_walkaround - copie.jpg

La nouvelle PC490HRD-11 est la dernière venue dans la gamme de pelles hydrauliques de démolition grande hauteur de Komatsu. Elle combine la meilleure portée parmi les machines de 60 tonnes et peut travailler sous 6 configurations différentes. Elle permet d’amener un outil de démolition de 2 tonnes à 32 mètres de haut, un outil de 3,34 tonnes à 28 m et un outil de 5 tonnes à 17,4 mètres. La nouvelle machine permettra aux opérateurs de travailler avec une portée maximale tout en conservant une sécurité et un contrôle parfaits. Le poids opérationnel de la PC490HRD-11 est compris entre 55.200 kg et 73.400 kg. Elle est animée par un moteur  Komatsu développant 270kW/367ch conforme à la norme EU Stage V pour une empreinte écologique minimale. Les questions écologiques sont toujours plus nombreuses et les zones urbaines sont de plus en plus sensibles aux émissions. La nouvelle pelle  est très polyvalente et peut donc être configurée selon les exigences des chantiers. Le système de changement de flèche comprend des connecteurs rapides surdimensionnés qui permettent de limiter la contre-pression et la chaleur de l’huile sans en limiter le débit. La PC 490HRD-11 est dotée d’un nouveau châssis variable installé de série sur la pelle. Il limite le poids et assure une stabilité exceptionnelle malgré une largeur de transport inférieure à 3 m. Le châssis à voie variable hydraulique en option facilite et accélère considérablement le montage de la machine sur chantier, avec une largeur opérationnelle de près de 4 m, tout en limitant la largeur de transport à moins de 3 m.

© Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

ILS FONT LA UNE

Bia et Komatsu renforcent leur présence aux Pays-Bas

Nieuw hoofdkwartier BIA bv.jpg

2019 sera une année importante pour BIA et Komatsu aux Pays-Bas. Les deux partenaires ont de grandes ambitions et une vision claire pour continuer à percer sur le marché néerlandais: "Les Pays-Bas revêtent une importance stratégique pour atteindre les objectifs de croissance du groupe BIA. Nous sommes déjà dans une évolution positive, mais le temps est venu d'accélérer le rythme. Notre nom deviendra beaucoup plus visible dans les mois à venir. Avec Komatsu en tant que partenaire, nous nous concentrons résolument sur l’innovation, la proximité et le service ", a déclaré Gregory de Jacquier, Directeur général de BIA Benelux.
Pour Vincent Bia, CEO Bia Group "Le groupe BIA veut être un partenaire fiable et un leader dans les différents secteurs dans lesquels nous opérons. Les investissements aux Pays-Bas sont une conséquence logique de cette mission. Avec ces développements, nous renforçons non seulement notre propre position sur le marché, mais également notre capacité à aider nos clients à atteindre leurs objectifs ». Pour ce faire, BIA construit un nouveau siège social et un atelier à Apeldoorn qui représente un investissement de plus de 5 millions d'euros. Le bâtiment sera utilisé au début de 2020. Grâce à une meilleure accessibilité le long des intersections des autoroutes A50 et A1 à Apeldoorn et du très grand atelier de 1 400 m², BIA bv sera en mesure de répondre plus rapidement et avec plus de flexibilité aux besoins des clients. En outre, afin de mieux desservir l'ouest du pays, BIA ouvrira un tout nouveau centre de services dans la région située entre Amsterdam et Rotterdam. Le tout nouvel atelier de plus de 500 m² plus proche des clients est non seulement plus grand et mieux équipé, mais il se situe  dans une région économiquement forte. Le nouveau centre de services deviendra également un point de location Matrent.

Leica Geosystem : un instrument de reconnaissance d’outils guidé par GPS

leica.jpg

Leica Geosystems et SVAB  lancent un nouvel instrument dédié aux systèmes de guidage de machines par GPS basé sur le système de reconnaissance d’outils de travail Quantum de SVAB. Cet instrument de reconnaissance d’outils de travail  guidé par GPS est destiné pour les pelles hydrauliques et chargeuses sur pneus. Ce dernier est un système sans fil qui détecte automatiquement un outil ou un accessoire de montage utilisé sur un engin de chantier, via Bluetooth Low Energy (BLE). Dans le cas d’une pelle hydraulique, le système reconnaît automatiquement les godets ou l’élément articulé fixé au bras de la machine. « En une journée de travail, de nombreux machinistes changent plusieurs fois de godet ou d’accessoire. Grâce au système de reconnaissance, il n’y a plus aucun risque d’erreur. L’intégration du système au guidage des machines signifie que le machiniste dispose maintenant de toutes les informations nécessaires sur un seul et même écran », explique Marcus Grevelshøj, Product Manager en charge des solutions pour pelles hydrauliques et chargeuses sur pneus chez Leica Geosystems. Lorsqu’il change de godet, l’opérateur n’est plus tenu de modifier manuellement les réglages du logiciel de guidage de la machine fourni par Leica Geosystems, ce processus se faisant désormais automatiquement. Il reçoit un avertissement lorsqu’un accessoire de montage est sélectionné sans qu'il soit fait usage du système de reconnaissance d’outils, ce qui réduit par exemple le risque d’utiliser un mauvais godet pour des travaux d’excavation et de terrasser sans le vouloir trop ou trop peu de terre. La correction de l’erreur permet de gagner un temps précieux. Le système de reconnaissance d’outils supporte également les godets inclinables standards et les tilt rotateurs.

La machine à coffrage glissant  Gomaco GT 6300 3D

GOMACO copie.jpg

Dernièrement, la société TSBV située à Erezée en province de Luxembourg à acquise  une machine à coffrage glissant GT -3600 3 chenilles  dotée du système de guidage 3D de Topcon qui peut être installée et utilisée rapidement. Résultat : fini le travail fastidieux des fils de guidage qui requiert une attention constante. Cette machine, est pourvue  d’une antenne  GNSS 3D et d’un GPS  ainsi que du Système Laser Zone  à codage unique. Aujourd'hui, les équipements GOMACO avec guidage de machine 3D sont utilisés avec succès dans des projets partout dans le monde et dans diverses applications, notamment, les  bordures de trottoirs, caniveaux, routes ,barrières New Jersey,  pistes cyclables, trottoirs etc . La GT-6300 est la machine à coffrage glissant la plus éprouvée au monde avec plus de 30 ans de technologie intégrés dans sa construction. Cette machine sera exposée à la Bauma. Caractéristiques Couverture GPS et GLONASSC, précision au millimètre, portée de fonctionnement horizontal de 2.400m, portée verticale de 40 m .

Pirtek : le secouriste de l’hydraulique

pirtek.jpg

Quand survient une panne hydraulique sur une machine, un dépannage rapide n’est pas du luxe. Pirtek en est bien conscient et envoie dans l’heure ses spécialistes avec un atelier mobile. Grâce à des centres de service répartis dans tout le pays, le spécialiste de l’hydraulique peut également offrir un service en 24 heures, ainsi que de l’entretien préventif, du Total Hose Management ou de la gestion de l’huile

Pirtek est spécialisée dans la vente et  dans le dépannage sur site ou en atelier  en cas de panne urgente suite à une rupture d’un flexible ou un raccord défectueux de flexibles hydrauliques. La société compte vingt centres répartis dans tout le Benelux. En plus,  Pirtek dispose d’un vaste réseau de camionnettes de dépannage, conduites par des techniciens en hydraulique formés en interne. Chaque centre de service fait stationner ses camionnettes à des endroits stratégiques dans la région. Ainsi, les délais d’intervention sont les plus courts possible. Les camionnettes sont équipées avec tout le matériel et les outils requis pour fabriquer un flexible sur mesure ou résoudre un problème hydraulique, ce qui en fait en réalité de véritables ateliers mobiles.  « Avec nos ateliers mobiles, nous sommes en mesure d’offrir un dépannage en 1 heure, ce qui est unique et fort apprécié », explique Harald Overwater. Et d’ajouter :  « Après nous avoir contacté, nous arrivons sur place en moins d’une heure, 24 heures par jour et 7 jours sur 7, partout dans le Benelux.  Dans 95% des cas, nous pouvons effectuer le dépannage sur place. L’immobilisation et la perte de rendement sont donc réduites au minimum. » Le service de dépannage hydraulique Pirtel compte actuellement 80 camionnettes de dépannage.Total hose management Le Total Hose Management va encore plus loin  dit-on chez Pirtek. Les techniciens  spécialistes dressent très précisément l’état hydraulique d’un engin. Le rapport ainsi établi permet au client de savoir quels flexibles il doit remplacer et dans quel délai. Les nouveaux flexibles installés sont ensuite pourvus d’un code de couleur, afin d’identifier au premier coup d’œil leur âge et de savoir quand les remplacer à l’avenir. Pirtek est également le spécialiste en gestion de l’huile hydraulique. Le service offert va de la prise d’échantillon au remplacement complet de l’huile, et ce dans le respect de l’environnement. Ces opérations peuvent aussi se dérouler sur le terrain.Depuis sa création en 1988, Pirtek connaît une croissance exponentielle. L’entreprise compte actuellement près de 200 centres de service dans toute l’Europe. La mission de Pirtek y est concrétisée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an : offrir un service parfait pour toute l’hydraulique.

JCB gagne son procès contre Manitou pour contrefaçon

THL_540-140_1 - copie.jpg

Un tribunal français a ordonné à Manitou d'interrompre la production de chariots télescopiques. En cause  une conception brevetée de JCB. Manitou aura jusqu'au 13 mars 2019 pour se conformer à cette décision de justice. JCB était allé en justice parce que le Français Manitou aurait violé un brevet acquis par le constructeur de machines britannique. Selon  Graeme Macdonald, DG de JCB dans un communiqué de presse publié par JCB «  nous investissons plusieurs millions de dollars dans le développement et le brevetage de solutions techniques innovantes et avancées pour nos clients ».  En cause, le système le système de contrôle longitudinal du moment de chargement (Longitudinal Load Moment Control – LLMC) breveté par JCB. Ce dispositif, qui équipe les  télescopiques à déport de charge de la marque, est basé sur des capteurs contrôlent le poids retenu sur l’essieu arrière. Si les capteurs détectent que la charge sur l’essieu arrière diminue au-delà d’un seuil prédéfini, le système verrouille progressivement l’hydraulique pour éviter une surcharge de l’essieu arrière vers l’avant, évitant ainsi que la machine ne rebascule vers l’avant. C’est l’utilisation de cette fonctionnalité que le tribunal a, dans l’attente de l’issue de ce procès, ordonné à Manitou de cesser de fabriquer, vendre ou louer des chariots télescopiques équipés de ce système breveté d’ici le 13 mars. Le tribunal a également ordonné à Manitou de payer des frais de procédure. © Bull BTP Avec Farm Connexion

 .

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

À LA UNE : BAUMA 2019

Voici encore, chers lecteurs, des machines et équipements qui feront « La Une » à l’occasion du salon Bauma  qui se déroulera à Munich du 8 au 14 avril prochains.

Ammann : Technologie et 150 produits exposés

Ammann.jpg

À l’occasion de son 150e anniversaire, Ammann présentera à la Bauma plus de 150 produits, dont des nombreuses nouveautés. Ces produits  illustreront  l’engagement continu de l’entreprise en faveur du développement durable, de la réduction des émissions et d’un impact environnemental global minimal. Parmi les équipements légers, le constructeur exposera une nouvelle gamme de compacteurs à plaques vibrantes hydrostatiques APH. La nouvelle gamme de compacteurs à plaques vibrantes réversibles APR sera également présentée. Ces plaques comprennent-elles aussi une poignée à faibles vibrations afin de permettre aux opérateurs de travailler confortablement et de rester opérationnels et productifs. Côté compacteurs lourds notons :  Le rouleau tandem à châssis articulé ARX 91, Le compacteur sur pneus hydrostatique ART 280 disponible avec des moteurs répondant à divers niveaux d’émissions, la nouvelle gamme de rouleaux tandem léger ARX qui facilite davantage le travail des opérateurs lorsqu’ils interviennent à proximité d’obstacles, tels que les trottoirs. Relevons encore  les compacteurs de sol ARS 122 T3 de 10 tonnes,  le compacteur à direction pivotante ARP 95 ST5 comprend un châssis principal qui permet à la machine de travailler sur des largeurs allant jusqu’à 3070 mm lorsqu’elle est en configuration décalée, etc. Enfin, les visiteurs auront l’occasion de voir les postes d’enrobage Ammann ABC ValueTec conçus pour assurer un niveau élevé d’efficacité, permettant au final de réduire les coûts et donc d’améliorer les bénéfices. Ces postes offrent les coûts sur le cycle de vie du produit les plus bas parmi tous les produits de leur segment. Relevons encore la centrale à béton  CBT 130 TB Elba ainsi que le broyeur pour recyclage RSS 120-M  mobile qui prépare l’enrobé recyclé pour l’utiliser ensuite dans un poste d’enrobage. Il s’agit principalement d’une machine 3 en 1 capable de fonctionner comme une déchiqueteuse, un séparateur de fer et un crible.

Keestrack : Une gamme électrique complète dans le concassage mobile

Keestrack_PREBauma2019_Stand 1.jpg

En plus de ses deux fameux concasseurs de 30 tonnes, Keestrack présentera cette année tous les produits phares de sa gamme de concasseurs à mâchoires, à percussion et à cône sur chenilles dans des versions plug-in diesel-électriques entièrement hybrides. En exclusivité mondiale, Keestrack exposera le concasseur à mâchoires Keestrack B7e, de 700t/h, qui remplace le plus petit B6. Le B7e  est uniquement disponible en version hybride plug-in - le concasseur est entraîné par un moteur électrique de 132 kW. Un autre moteur électrique de 55 kW entraîne le système hydraulique pour les chenilles, les cylindres de levage, l'alimentateur vibrant avec un précrible à deux étages et tous les convoyeurs. Toute la puissance diesel-électrique est fournie par le moteur diesel Volvo embarqué (en option 273 kW (EU IIIa) / 285 kW (EU IV) et le générateur embarqué de 330 kVA. Grâce à des vitesses de moteur constantes et basses, le B7e de Keestrack fonctionne avec une consommation de carburant réduite, même à pleine charge diesel-électrique. Selon Keestrack, il est possible d'atteindre jusqu'à 80% d'économies dans un fonctionnement plug-in sans émission à partir du réseau ou de générateurs externes. L’appareil d’un poids total inférieur à 69 t (avec les options) est très mobile : en détachant l’alimentateur de 6 m3, y compris le précrible, le poids chute en dessous des 60 t.

Kramer : nouvelle chargeuse avec bras télescopique

KRAMER.jpg

Sur un stand de 6.000m2, le constructeur allemand profitera  du salon pour présenter sa nouvelle chargeuse sur pneus  8145T dotée d’un bras télescopique et d’une cinématique en « Z ».  Cette machine 4x4x4 est pourvue  d’un circuit hydraulique load sensing  et d’un moteur Deutz TCD développant 100kW/ 136ch. Relevons encore sa hauteur de chargement accrue, sa charge de basculement de 5.500kg , son rayon de braquage d’à peine 3m  ainsi qu’une hauteur de déversement et une portée augmentée.. Cette machine polyvalente  est destinée pour le  recyclage , le transport de matériaux entre autres. Outre les innovations qui seront exposées, Kramer présentera également les modèles actuels de sa gamme compacte ainsi que la chargeuse 5055e “zéro émission“.

Steelwrist élargit sa gamme d’attaches rapides

Steel wrist.jpg

Durant la Bauma, le constructeur suédois lancera ses nouvelles attaches rapides SQ65 et SQ70/55 Auto Connection. La demande en attaches rapides entièrement automatiques continue de croître sur tous les principaux marchés et, dans certains pays plus matures d’Europe centrale. Elles équipent  la majorité des nouvelles machines de 14 à 50 tonnes. Ces attaches rapides sont conformes  à la norme   ISO13031. Depuis 2016 les attaches SQ et les tiltrotateurs SQ de Steelwrist incluent également la technologie brevetée Front Pin Lock qui assure une sécurité accrue en assurant à l’opérateur de ne pas laisser tomber des outils de travail par erreur. «Le lancement sur le marché des SQ60, SQ70 et SQ80 a été un énorme succès. Désormais, avec les nouveaux modèles SQ65 et SQ70/55, nous attendons encore plus de clients, notamment en Europe centrale, qui choisiront Steelwrist comme fournisseur d’attaches rapides entièrement automatiques pour rendre leur travail plus efficace », dt-on chez le constructeur. Steelwrist lancera également la nouvelle génération  de Front Pin Lock. Le Front Pin Lock de Steelwrist est un verrou mécanique de l’axe avant qui limite considérablement le risque de chute involontaire d’outils de travail. Steelwrist a introduit la première génération de la technologie unique Front Pin Lock en 2012 sur toutes les attaches rapides de S40 à S70 ainsi que sur les attaches rapides entièrement automatiques SQ60 et SQ70. La fonctionnalité simple et le haut niveau de sécurité, sans aucun type de capteur électrique, sont très appréciés par un nombre croissant de clients et ont reçu l’approbation de plusieurs fonds d’assurance nationaux. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

 

 

 

 

 

ÉVÉNEMENT

LE SALON DES MANDATAIRES

TITRE.jpg

Cette édition qui en est à sa 14e année a connu une fois de plus, une grande affluence avec 13.091 visiteurs. Depuis sa fondation  ce salon incontournable de la vie locale en Wallonie  a eu lieu dans les installations du Wex à Marche-en-Famenne.  412 exposants ont  occupé les six palais. Cet événement a permis de réunir les mandataires communaux et provinciaux, mais également le Service public de Wallonie, les intercommunales  ainsi que plusieurs associations professionnelles comme Fediex,  Copro, la FWEV, Febelcem,  etc. Au programme : des conférences  et ateliers  qui ont eu pour thèmes, les Smart Cities, la révolution numérique, le  plan wallon d’investissements, etc.  Dans l’édito du numéro consacré  au salon des mandataires  la Ministre wallonne des Pouvoirs locaux a déclaré : « Ce salon nourrira vos réflexions en tant qu’élus locaux, pour construire l’avenir de vos communes , de notre Wallonie. Et d’ajouter : « Je ne doute pas que les rencontres et le partage  d’expériences  seront constructifs et serviront l’intérêt des citoyens ».

Côté exposants l’offre était abondante en  matériel de nettoyage des voiries, de propreté publique, d’entretien d’espaces verts, mais également  avec des machines « ZÉRO ÉMISSION entre autres. Ci-dessous quelques nouveautés qui ont retenu notre attention

Les  engins électriques ont la côte

Glutton Zen

Glutton.jpg

Ce constructeur belge d’Andenne a exposé son tout nouveau modèle à quatre roues, 100% électrique et homologué pour circuler sur les routes. Ce modèle écologique  baptisé «Glutton Zen», dispose de 8 à 10 heures d’autonomie et d’une puissante force d’aspiration. Développée dans le respect de l’environnement, sans aucun rejet de CO2 ni de poussière, la balayeuse est aussi silencieuse, permettant ainsi de respecter la qualité de vie des riverains. Durant près de dix ans, neuf ingénieurs ont été chargés de la recherche et du développement du Glutton Zen.  (source :Vlan)

Alkè ATX

Ce fabriquant italien exposait  via son distributeur belge la société Van Dijk Marcel   un véhicule « Zero Emission » entrainé par des batteries Lithium  d’une autonomie jusqu’à 150km. Compact et puissant ce véhicule est idéal pour travailler dans des environnements confinés. Il offre des performances hors du commun par rapport à des véhicules similaires. Sa capacité de charge  maxi peut atteindre jusqu’à 1630 kg.

Electric Drive 

electricdrive.jpg

Ce constructeur espagnol de véhicules  électriques  a profité du salon pour exposer avec son distributeur belge son tricycle électrique  Smart Worker pouvant transporter un conteneur /poubelle d’une capacité de 90 litres. Il est équipé d’une batterie au Lithium de 20 Ah 36 V et d’un moteur électrique développant  750 W.

Kramer

KRAMER.jpg

Autre machine 100% électrique la chargeuse KL25.5 e à quatre roues directrices destinée à l’agriculture. Cette chargeuse  à propulsion entièrement électrique fonctionne sans aucune émission.  Bonne pour notre environnement  elle allie une grande efficacité et rentabilité. En plus elle peut travailler à l’intérieur d’un bâtiment. Elle est dotée de deux moteurs électriques  et d’une batterie plomp-acide. Son  temps chargement varie entre 6 et 7 heures

Wacker Neuson

Wacker Neuson.jpg

Sur son stand, Wacker Neuson  montrait sa chargeuse  sur pneus  sans émission WL20e offrant un fonctionnement 100% électrique. Cette chargeuse  silencieuse permet de travailler sans aucune restriction dans des espaces  intérieurs  ou  en zone urbaine durant au moins 5 heures selon l’application. Avec son chargeur intégré, elle se recharge  sur une prise de courant de 230 V. Son temps de charge est de 6 à 8 heures © Bull BTP © Photos CDU

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg