À LA UNE

HMB livre deux cribles Keestrack K4 à Smet Rental

Stefaan Smet de Smet Rental et Nico De Smit, représentant de H.M.B.

Stefaan Smet de Smet Rental et Nico De Smit, représentant de H.M.B.

Ce n'est un secret pour personne, la part des machines de location s'accroît chaque année sur le marché belge. Une des raisons est qu'en période de pic, le parc de machines propre des entreprises ne leur procure plus une capacité suffisante, mais aussi que les mentalités évoluent: l'entreprise ne cherche plus à posséder ses moyens de production, elle veut utiliser une capacité de production. Cela explique la part de marché en croissance constante du leasing et de la location dans le parc de machines belge. Cette évolution s'observe également dans toute l'Europe.

C’est en 2009 que Stefaan Smet crée son entreprise de location avec une flotte de 14 machines axée principalement sur la location dans les applications de recyclage. Depuis 2010, Smet Rental possède deux cribles horizontaux Keestrack Frontier (l'actuel K6) dans sa gamme de location. Ils ont été remplacés cet été après respectivement 8.000 et 10.000 heures de production. Comme les machines Keestrack avaient fait leurs preuves, Smet Rental a de nouveau opté pour deux cribles horizontaux Keestrack. Cette fois, deux K4  ont remplacé les K6.  Le K4 sur chenilles est équipé d’une double chambre  de 4200x1500 mm.En fonction de l'application et des tamis utilisés, cet appareil  de 30 t peut atteindre une capacité de 350 t/h. Le crible K4 possède un tablier standard et des parois de trémie rabattables hydrauliquement. L'angle de criblage réglable hydrauliquement permet d'utiliser la machine pour toutes sortes d'applications, une caractéristique idéale en location. En outre, sa consommation de carburant  est extrêmement faible. Côté entretien, relevons  la facilité d'accès à tous ses composants  qui permet de réduire au minimum ses coûts d'exploitation. « L'utilisation de roulements autolubrifiés est un autre point très positif » assure Stefaan Smet. Et d’ajouter :  « il est important de réduire au minimum l'entretien journalier, surtout sur des machines de location ». Notons encore en option une télécommande permettant de commander la machine en  toute sécurité depuis la cabine de l'opérateur.

De Binche à Paris : Wanty ouvre un nouveau siège à Paris

wanty.jpg

C’est un pas de plus dans le développement du groupe Wanty qui vient d’être franchi. En effet,Wanty  annonce l’ouverture de son premier siège à l’international. Ces bureaux et ateliers sont basés à Villepinte, à quelques kilomètres de Paris. Wanty SAS, nom donné à cette filiale française, oeuvre sur les marchés de la déconstruction, de la démolition, du curage et de la dépollution. Déjà actif depuis une vingtaine d’années en France  le Goupe Wanty annonce qu’il vient de franchir un  cap avec l’ouverture de ces bureaux parisiens et l’engagement de personnel français.  « Jusqu’à présent, nous travaillions essentiellement au départ de notre siège de Binche pour oeuvrer sur les marchés français. Du personnel belge se rendait sur nos différents chantiers en France. Pour s’implanter définitivement dans l’Hexagone, il devenait important d’ouvrir ce nouveau siège, déjà équipé de bureaux, de zones de travail et d’un atelier de 400m² » témoignent Christophe Wanty et Benoit Soenen, administrateurs-délégués du groupe Wanty. “Cette nouvelle structure, composée avec des talents locaux, doit nous permettre d’ancrer et de développer notre métier de la déconstruction dans la région Parisienne et sur l’ensemble de la France. Avec son propre personnel et son propre matériel, Wanty SAS a désormais tous les atouts de son côté pour réussir le développement des activités du groupe à l’international. La responsabilité du siège parisien de Wanty SAS est confiée à Julien Boissin, natif de la région Parisienne. Depuis l’ouverture de cette nouvelle agence, ses équipes ont déjà travaillé sur des chantiers tels que le curage d’un étage de la Tour Montparnasse, le curage d’un hôtel privé à proximité de la Place de la Concorde ou encore la déconstruction de hangars et d’immeubles de bureaux. Dans les prochaines semaines, elles réaliseront la déconstruction d’un immeuble d’appartements de 13 étages. « En France, Wanty possède une excellente image dans le métier de la déconstruction industrielle,grâce aux participations de notre équipe Wanty-Gobert au Tour de France, la marque “Wanty” a gagné en crédibilité » a déclaré Julien Boissin. Le Groupe Wanty c’est 1500 collaborateurs, 70 ans d’expérience dont 20 dans l’Hexagone. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

FLASH

Lauréats Awards

JURY.jpg

Pour la septième édition consécutive, les noms des lauréats aux différents awards seront dévoilés lors de la cérémonie d'ouverture officielle de MATEXPO, qui se déroulera, cette année, durant la soirée du mardi 10 septembre.Trente dossiers ont été soumis pour l’Innovation Award, 20 pour le Green Award et 15 pour le tout nouveau Safety Award. Le jury a choisi trois finalistes par catégorie, que nous énumérons ci-dessous.

INNOVATION AWARD BY ING

DYNAPAC. rouleau copie.jpg

 Dynapac CA1500 - compacteur vibrant CA6500 Seismic | Van Der Spek. DokaXact système de positionnement numérique .| Doka Liebherr câble de levage synthétique pour grues à tour | Van Der Spek

GREEN AWARD

Arden Jet (3) copie.jpg

Biofill résine organique pour la fabrication de mousse dure | Alv. Arden Jet système de pulvérisation d'eau à haute pression intégré | Arden Equipment. Générateur de gaz Himoinsa HG0-40 T5 LPG SP | Vandaele Machinery

NEW: SAFETY AWARD

Steelwrist.jpg

Raccord rapide SQ entièrement automatique Front Pin Lock | Steelwrist. FreeFalcon système antichute mobile | Doka. MirrorCams (au lieu des rétroviseurs latéraux) | Mercedes-Benz Trucks

 

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

A LA UNE

Save the dates

Les exosquelettes de Nonet en démonstration à la Foire de Libramont

A Libramont , Nonet organisera des démonstrations afin de sensibiliser le monde agricole à cette technologie. À ne pas manquer !!`

Exosquelette - copie.jpg
Nonet illu.jpg

En Wallonie, le secteur de la construction utilise déjà des exosquelettes. Dans le   cadre de la stratégie Digital Wallonia, l'entreprise Nonet est invitée à présenter cette technologie au secteur agricole et métiers lourds pour envisager l'intérêt de ce dispositif par des démonstration. Celles-ci auront lieu  sur l'espace Smart Farming by Digital Wallonia le samedi 27 juillet après-midi à partir de 13h30 jusqu’à 17 heures. Le groupe Nonet vous invite à découvrir de nouvelles possibilités de travailler grâce à la technologie des exosquelettes. Les exosquelettes sont des structures mécaniques innovantes qui augmentent les capacités de l’humain : un exosquelette permet de soulever plus facilement 20 kg supplémentaires et donc de soulager le travail des opérateurs. Cette technologie, initialement utilisée par l'armée, se développe de plus en plus dans d'autres secteurs tels que les hôpitaux, la construction, les métiers dits lourds et, pourquoi pas, l'agriculture. Les visiteurs de la Foire sont invités à essayer cette technologie avec du matériel type tronçonneuse, taille-haie, etc. Programme 13h30: Présentation de l'entreprise Nonet et de la technologie exosquelette .13h40: Démonstration de l'exosquelette. 14h00: Début des essais pour le public sur inscription. 17h00: Fin des essais et des démonstrations. (info : www.nonet.be) © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

À LA UNE

Save the dates

Comme à chaque édition, JCB exposera  à Libramont une vaste  gamme de machines destinées à l’agriculture mais aussi à la construction. Cette incontournable et importante manifestation du monde agricole  qui en est à sa 85ième édition  aura lieu le dernier week-end de juillet. Tous les jours dans l’espace Genitec des démonstrations de matériels de génie civil et de manutention  sont présentés en conditions réelles de travail par des opérateurs chevronnés.

JB Agri.jpg
JCB 407.jpg

Parmi les 14 machines proposées par JCB , épinglons le TELESCOPIC JCB 527-58 Agri  qui offre un confort exceptionnel, grâce à sa cabine spacieuse, sûre et à son accès  facile sur le côté. Le constructeur britannique attache beaucoup d'importance au confort de l’opérateur car il se traduit par de véritables améliorations dans la productivité tout au long de la journée.Ainsi, tout est conçu en fonction de l’opérateur : du siège suspendu et de la colonne de direction entièrement réglable jusqu’aux commandes ergonomiques sur la console avant, en passant par le support de téléphone portable et les bouches d’aération idéalement placées. Les visiteurs auront aussi l’occasion de découvrir la chargeuse articulée  de petite puissance JCB406 qui offre une grande productivité avec un rapport poids/puissance optimal , ce qui en fait un porte-outils idéal. Cette chargeuse est entrainée par un moteur conforme à la norme Tier 4 Final. La 406 est équipée d’un nouveau joystick ergonomique qui offre une utilisation intuitive et confortable. À découvrir sur le stand  67-01. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

À LA UNE

Save the dates

À la foire agricole de Libramont qui aura lieu le dernier week-end de juillet, Van Haut présentera à nouveau une belle sélection de la gamme des pelles Sany de 1,6 tonne à 15 tonnes. En plus de ces excavatrices, Van Haut proposera également un éventail des accessoires Steelwrist et Cangini dont il a la distribution

Sany SY50 in actie Bedburg.jpg
X18_Tiltrotator Steelwrist copie.jpg

Les mini pelles à rayon court arrière de 2,7, 3,7 et 5,4 tonnes sont équipées en standard de deux lignes hydrauliques supplémentaires qui peuvent être utilisés avec des joysticks à commande proportionnelle. En outre, elles sont dotées d'un contrôle de flux  hydraulique qui peut être réglé très facilement sur l'écran  de contrôle de la machine pour différents outils de travail. Sany prouve qu'un constructeur chinois peut également fabriquer des produits de qualité supérieure. À cette fin, il a recourt à des composants de fabricants occidentaux et japonais renommés. Les machines  qui seront exposées sont pourvues de moteurs Yanmar ou Isuzu, de composants hydrauliques tels que Bosch-Rexroth, Kawasaki ou Kasappa. Pour renforcer cet argument, Sany offre également une garantie de 5 ans sur ces machines. Il n’est donc pas surprenant que Sany occupe déjà une position de leader parmi les fabricants mondiaux d’équipement de construction. L’an dernier quelque 46 000 excavatrices ont été  produites. Pour Sany  ce chiffre  a été plus que probablement supérieur à celui de tout autre fabricant. À Libramont, Dries Van Haut vous accueillera personnellement  sur son stand 82.02 afin de vous informer en détail  sur ces pelles et  accessoires  qui vous seront proposés. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

ÉVÉNEMENT

Retenez bien ces dates!

Rendez-vous d'affaires exceptionnel, unique par son importance, MATEXPO 2019, Salon International des techniques, des machines et du matériel pour le BTP, les travaux de voiries, le terrassement, le recyclage et la manutention, occupera du 11 au 15 septembre prochains le vaste espace des Halles de Courtrai Xpo.

Un événement d’une portée national et international

TITRE copie.jpg

Il faut souligner le caractère national et international de cette manifestation. MATEXPO est devenu le seul salon professionnel de son espèce en Belgique et le plus important du Benelux. Il rayonne également dans le Nord de la France

Il faut se rendre à Matexpo

Mat15_Pers_Foto2013_01 - copie copie.jpg

Lieu privilégié où se rassemblent les techniques et les hommes, les promoteurs de matériel et les utilisateurs, MATEXPO offre des opportunités de contacts fructueux. C'est dans toute la force du terme un centre d'affaires unique en son genre où s'ouvre le dialogue entre professionnels, où se nouent des échanges, où se concluent des promesses de contrat, où les innovations technologiques les plus récentes sont mises en présence des entreprises dont elles stimulent les moyens d'action et la productivité. C'est aussi, par le nombre d'exposants et de visiteurs un lieu de convergence vers lequel affluent quelque 90% du marché. MATEXPO: il faut y être ou y aller. C'est, dans les deux cas, une nécessité absolue.

Matexpo en quelques chiffres

HMB Lion - copie copie.jpg
Wirtgen SP 15 i - copie copie.jpg

C’est 370 exposants, 1500 marques dont de nombreuses primeurs,135.000 m2 d’espace d’exposition, plus de 40.000 visiteurs attendus et des parkings avec navettes gratuites.

Des Awards

Depuis 2007, des prix sont décernés aux exposants proposant le produit le plus innovant (Innovation Award) ou le produit possédant les propriétés les plus écologiques (Green Award). Cette année encore, un jury composé de spécialistes du secteur sélectionnera les machines et équipements les plus visionnaires. Cette édition sera complétée par un 3ème prix : le Safety Award. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONJONCTURE

Ventes de machines 2018 en Belgique: Les mini pelles et les télescopiques cartonnent

mini pelle 17Z-9A  hyundai copie.jpg
jcbthl53595-01 - copie.jpg

Lors de la traditionnelle présentation du dossier Economique de la Sigma, son président  Dries Van Haut a dressé un bilan  sur les ventes de matériels du BTP  en Belgique pour l’année 2018 « Les résultats de la section Génie civil/Bâtiment sont supérieurs à 2017. De plus, l’année 2019 devrait connaitre elle aussi une croissance d’autant plus que l’après-Matexpo de septembre prochain devrait encore booster les ventes » a souligné avec force Dries Van Haut. Pour la section Génie Civil l’année 2018 a été une année record  «  plus 8% » ( 6634 machines livrées)  surtout avec une  nette augmentation  de 8,2% pour les mini pelles qui affichent  2350  unités  et  les télescopiques qui dépassent les 1000 machines : 1257 soit + 28, 3% par rapport à 2017.  En cause : le secteur de la location.

Les  gagnants

AVANT Braine le 20 mars 2018 - copie copie.jpg

 Outre les mini pelles et les télescopiques relevons quelques belles performances  comme  les petites chargeuses sur pneus  en dessous de 80 ch qui progressent  de 22,4% soit  635 chargeuses (519 en 2017). Autre grande satisfaction les  bouteurs sur chenilles « plus 24,5% », les tombereaux articulés « plus 12,5% » et les chargeuses pelleteuses  qui doublent leurs scores par rapport à 2017 « plus 114,3% ».

 Les perdants

Par contre, côté baisse on note une fois de plus un déclin des pelles sur pneus « moins 9,6% ». Quant aux pelles sur chenilles, on note  également un reflux de 3,1%.  Les reculs apparaissent aussi dans les catégories de machines dont les nombres sont faibles telles que les grues  automotrices, les finisseuses et les tombereaux rigides. Il en va de même avec les équipements comme les brise roche, les broyeurs, cisailles, etc.

Record de ventes de matériels aux Pays-Bas pour 2018

KUBOTA KX 016-4  Bl'A 15 04 18 - copie 2 copie.jpg
Chargeuse L150 H - copie copie.jpg

Dans sa dernière édition, le magazine néerlandais BOUWMACHINES a dévoilé les chiffres des ventes  de matériels de terrassement pour 2018. Ainsi pour les minipelles pas moins de 3150 machines, ont été vendues à savoir +15% contre 2750 en 2017. Il en va de même avec les pelles sur pneus : 725 contre 706. Belle progression de 10% pour les pelles sur chenilles qui affichent 840 unités contre 765 en 2017. Relevons encore les chargeuses sur pneus au-dessus de 80 ch qui atteignent 590  machines contre 465 en 2017 soit +27%.Au total pour ces 4 produits ce sont 5320 machines livrées soit 620 unités  en plus par rapport à 2017.

Les gagnants

Pelles sur chenilles: Caterpillar (155 unités), Hitachi (126) et Doosan (111).

Pelles sur pneus: Doosan (147 unités), Liebherr (139) et Volvo (98)

Chargeuses sur pneus >80 ch: Volvo (226), Caterpillar (141) et Case (65).

Minipelles: Kubota (1420), Takeuchi (295) et Hitachi (235).© Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONSTRUCTEURS

Les mini pelles électriques ont la côte

Aujourd’hui, de nombreux constructeurs ont développé des machines dotées de systèmes électriques :parmi ceux-ci, relevons Bobcat, Kobelco, JCB, Komatsu Volvo et Wacker Neuson entre autres. Ces machines silencieuses sont tout indiquées pour travailler dans des espaces réduits et  travaux en sous-sols entre autres.

Bobcat : une machine zéro émission d’une tonne

BOBCAT.jpg

Cette nouvelle machine  « zéro émission » d’une largeur de 72cm à peine est l’engin idéal pour les applications en intérieur comme la démolition et l’excavation de sous-sols. La E10e peut travailler la nuit dans des zones urbaines dû à son très faible niveau sonore  - 64dBA-. Elle est dotée d’une batterie ion-lithium qui ne demande aucun entretien. En outre, elle peut assurer une journée de travail de 8 heures. Sa batterie se recharge complètement en 2,4 heures. Épinglons  aussi son impressionnante compacité  due à son châssis  à voie variable qui réduit sa largeur à seulement 710mm, son arceau de sécurité ( TOPS)  rabattable permettant de passer à travers des ouvertures de faible hauteur  ainsi que son grand confort digne d’une grande pelle.

JCB : une mini pelle 100% électrique de 1,9 tonne

JCB.jpg

Récemment, le constructeur britannique a présenté sa toute première mini 100% électrique zéro émission.Son nom : 19C E-TEC. Le moteur diesel a été remplacé par un moteur électrique et trois packs de batterie lithium-ion offrant une capacité de stockage de 312 Ah (15 kWh). Un chargeur embarqué (entrée en 230 V, 110 en option) offre une autonomie de travail d’une journée, après un temps de charge de 6 heures à l’aide d’une prise 230V conventionnelle. (2 heures en option). Cette machine est 5 x plus silencieuse  (7dBA) qu’une machine conventionnelle. Son système électrique 48 V délivre un couple instantané pour alimenter le système hydraulique à détection de charge ( load sensing) Bosch Rexroth.

Kobelco : une machine de 1,7 tonne

Kobelco.jpg

Proposée à la Bauma 2019, la 17SR est pourvue d’un moteur électrique  avec le concours de fabricant de moteurs allemand Deutz AG (Deutz). Ensemble, cette combinaison permet à la 17SR à moteur électrique de produire zéro émission, un fonctionnement extrêmement silencieux et des coûts de cycle de vie réduits. Pour Kobelco son objectif est de fabriquer une mini-pelle entièrement électrique capable de fonctionner dans les meilleures performances, avec une batterie longue durée pour un confort optimal.  Elle sera disponible pour le marché européen en 2021. Le constructeur entend étoffer encore sa gamme de machines afin d’intégrer des technologies plus avancées, notamment  sur les pelles hydrauliques, dans le but de promouvoir une société durable. Pour Makoto Kato, Directeur général de KCME :  «  En tant que fabricant innovant et avant-gardiste, nous recherchons en permanence de nouveaux moyens de rendre nos engins de construction aussi puissants et efficaces que possible, tout en réduisant notre empreinte carbone ».

Komatsu : une mini pelle de 5 tonnes

mini komatsu.jpg

Komatsu a présenté dernièrement en première mondiale sa nouvelle mini pelle électrique. Ce proto de 5 tonnes combine les expériences de Komatsu avec ses machines hybrides et  avec ses chariots élévateurs à fourche électrique. Komatsu a mis au point le chargeur, le convertisseur haute tension et les autres dispositifs pour offrir les mêmes performances d'excavation qu’un pelle pourvu d’un moteur à combustion interne de la même puissance. Cette mini pelle utilise  la même batterie que l’on trouve sur les chariots élévateurs électriques  de la Série  FE de Komatsu. Son rechargement prend en entre deux et six heures en fonction du travail effectué.  Comme sur  les autres machines, cette mini est dotée de la télématique Komtrax.

Volvo : un Award pour sa mini pelle 100% électrique

volvo .jpg

Lors de la foire d’Intermat 2018, cette mini s’est vue attribuer par un jury européen  un « Innovation Award. Cette mini pelle EX2 est un prototype  entièrement électrique aux émissions de carbone nulles, au rendement énergétique 10 fois supérieur au modèle de mini pelle standard, avec des émissions sonores 10 fois plus faibles. En outre, son coût total d’exploitation est également réduit par  rapport à une mini pelle conventionnelle .Afin de rendre ce proto EX2 entièrement électrique, la motorisation thermique conventionnelle a été remplacée par deux batteries lithium-ion, qui délivrent une énergie de 38 kWh. Leur autonomie est suffisante pour assurer un cycle complet de travail, soit 8 heures «en application intensive », comme le creusement de tranchée. L’hydraulique a été également remplacée par des systèmes électriques nécessitant des besoins de refroidissement moindres.

Wackker Neuson 803 : dual power - double alimentation - 1 mini-pelle, 2 entraînements : double alimentation

Wacker Neuson.jpg

La double alimentation Wacker Neuson est une solution novatrice pour obtenir une alimentation auxiliaire sans émissions. En plus de son moteur diesel intégré, l’unité électrohydraulique HPU8 peut être connectée à la mini-pelle compacte 803 si nécessaire. L’unité HPU8 est techniquement adaptée aux exigences de la mini-pelle 803. On peut ainsi utiliser la mini-pelle avec une alimentation électrique et sans émissions si nécessaire. La manipulation est simple: la connexion du générateur au châssis se fait en Plug & Play – c’est tout. Deux options d’entraînement : diesel et électrohydraulique. Fonctionnement sans émissions si nécessaire : Pour les travaux à l’intérieur et les environnements sensibles. Performance constante avec les deux alimentations, même en mode marteau. Aucune restriction de mouvement pour travailler : Rotation sur 360° avec les deux alimentations. Facilité de manipulation : le poids de la mini-pelle, ses dimensions et son centre de gravité restent inchangés. Wacker Neuson  propose  également deux minis  EZ26E et EZ17E électriques qui  répondent aux exigences du  secteur de la location .© Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg



 

FLASH

Metso acquiert McCloskey

Illu.jpg

Le géant finlandais Metso, va acquérir McCloskey International, un fabricant canadien d'équipements mobiles de concassage et de criblage. Metso a signé un accord en vue de l’acquisition de McCloskey International, afin d’élargir son offre dans le secteur de l’industrie des granulats mais également auprès des entreprises de construction.Le marché des appareils mobiles devrait croître de 4 à 6% par an entre 2019 et 2023. »Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie de croissance rentable de Metso. Il renforce notre activité de granulats dans des secteurs de croissance clé. Les différents cycles de granulats équilibrent bien notre portefeuille de minéraux, qui était auparavant davantage axé sur le secteur minier », a déclaré Pekka Vauramo, président-directeur général de Metso. Pour le constructeur finlandais, les clients des secteurs des granulats et de la construction ont des besoins différents. Cette acquisition vient renforcer ses plans d’expansion visant à approcher ses clients par le biais de multiples canaux et offres complémentaires pour répondre à leurs divers besoins. Pour Markku Simula, président du secteur des équipements pour agrégats chez Metso. «À l'avenir, Metso prévoit de continuer à développer les marques et les canaux de distribution McCloskey indépendamment du réseau Metso » .Au cours de la période de 12 mois se terminant le 30 septembre 2018, McCloskey a réalisé un chiffre d'affaires de 464 millions CAD (308 millions €). Les ventes de la société pour l’exercice clos le 30 septembre 2019 devraient dépasser 500 millions CAD (330 millions €). McCloskey emploie environ 900 employés au Canada, aux États-Unis et en Irlande du Nord. «Nous sommes fiers de la croissance réalisée sur un marché concurrentiel. Je sais que rejoindre Metso est la solution idéale pour tous nos clients, employés, revendeurs et partenaires commerciaux. La combinaison de notre concentration unique sur les produits et les personnes et les ressources mondiales de Metso contribuera à créer des solutions encore meilleures pour nos clients », a déclaré Paschal McCloskey, fondateur de l’entreprise éponyme. L'acquisition est soumise aux conditions de clôture habituelles, notamment aux approbations anti-trust. La clôture devrait avoir lieu au quatrième trimestre 2019. © Bull BTP Photo : Mc Closkey

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONSTRUCTEURS

Metso : 10.000 concasseurs à cône HP  vendus

De gauche à droite, Vincent Follet, Didier Thevenard et Éric Guelton

De gauche à droite, Vincent Follet, Didier Thevenard et Éric Guelton

Le constructeur Finlandais  célèbre le cap des 10.000  concasseurs à cône HP vendus. Ce 10.000e appareil a été livré à Eurovia - filiale du groupe Vinci- lors d'une cérémonie qui s'est tenue dans les installations de Metso à Mâcon en France

Le concasseur  à cône Norberg HP fête cette année ses 30 ans. Le concasseur à cône Série HP  a vu le jour à Milwaukee (USA) au début des années 1980.  Les avancées technologiques du programme de recherche Nordberg® ont redéfini les performances de broyage et ont jeté les bases d'un nouveau type de concasseur à cônes introduit en 1989: la série de concasseurs à cônes hautes performances Nordberg®, aujourd'hui simplement appelée HP. « Le concasseur HP est sans aucun doute l’une des innovations les plus largement utilisées par Metso. C’est une technologie qui a évolué au fil des années pour répondre aux besoins  variables de ses clients, en rendant leurs opérations plus compétitives grâce à des performances éprouvées et à une production fiable dans l’industrie du granulat et minière »  a déclaré Arto Halonen, vice-président, Concasseurs d’agrégats chez Metso. Aujourd'hui, les concasseurs à cône HP sont conçus et fabriqués dans le centre de compétences Metso à Mâcon (France), mais également au Brésil, en Chine et en Inde.

Hyundai livre à ABLE UK sa première pelle sur chenilles HX900. C’est une première Européenne

HX900L_1.jpg

Taylor & Braithwaite, concessionnaire HCEE (Hyundai Construction Equipment Europe) a vendu la toute première pelle sur chenilles HX900 L à ABLE UK, l'un des géants de la démolition. Cette machine de 90 tonnes travaille dans un port situé  sur la côte nord-est de l'Angleterre, près de l'embouchure de la rivière Tees. La machine y cisaille le métal en pièces ce qui permet de le recycler. La HX900 L est équipée d'une cisaille Fortress de 10 tonnes pour les travaux de démolition difficiles. Elle est également équipée d'un godet de 4,85 m³ pour les travaux d'excavation. Après avoir identifié la machine Hyundai la mieux adaptée aux besoins de l'entreprise, Chris Jordan directeur commercial chez Taylor & Braithwaite a signé le contrat avec ABLE. « La société recherchait une machine pour accélérer le processus de recyclage des métaux, car sa charge de travail dans ce domaine avait considérablement augmenté. Elle avait besoin d'une excavatrice capable de travailler dans des environnements difficiles pour gérer des tâches lourdes ». Et d’ajouter : «  Après avoir identifié la machine Hyundai la mieux adaptée aux besoins de l'entreprise, j'ai parlé avec Matthew Davies, le responsable des achats chez ABL. Nous avons discuté des spécifications du HX900 L et de ses capacités, notamment de sa capacité de levage et de sa plage de travail, informations qui ont ensuite été analysées de façon très détaillée par ABLE. Il a fallu environ cinq mois entre la demande initiale et la livraison de la machine sur le site. » Pour Philip Mangan, directeur de ABLE  : « Nous sommes plus que satisfaits de notre machine de 90 tonnes et nous sommes vraiment désireux de poursuivre cette collaboration. Le HX900L fonctionne bien, que demander de mieux ? »

JCB présente une chargeuse pelleteuse pour l’entretien des routes

JCB.jpg

Ce tout nouveau Master JCB 3CX Compact Highway a été  développée pour répondre à la demande sans cesse croissante de réparations efficaces et permanentes des nids-de-poule et du resurfaçage de nos routes. Le Master JCB 3CX Compact  est une machine  polyvalente qui est équipée  d’une raboteuse  2 en 1 de 600 mm  montée à l’avant avec un dispositif anti poussière intégré qui est capable de traiter deux applications différentes. Résultat : plus de travail avec moins d’équipement pour des travaux plus sûrs et  une productivité  considérablement améliorée. La 3CX Compact Highways Master reçoit la fonction Speed Pro qui permet un débit hydraulique contrôlé indépendamment tout en fixant une vitesse de déplacement constante. Relevons encore sa direction automatique à 2 ou à 4 roues commandée par simple pression d’un bouton. Vitesse maxi : 40km/h

Six chargeuses Bobcat pour récolter 160 000 oliviers

Bobat.JPG

La plantation espagnole d’oliviers Servicios Agrícolas La Pamparioma a utilisé six chargeuses sur chenilles Bobcat T770 pour assurer sa dernière récolte. Selon  son directeur Francisco Bujalance plus de 5 000 tonnes d’olives ont été cueillies à l’aide de chargeuses Bobcat T770 équipées de parapluies et de pinces vibrantes adaptées à la taille des olives de la région. La cueillette d'environ 160 000 oliviers, disséminés sur 800 hectares, a duré 100 jours (soit environ 6 000 heures de travail). « Dans notre secteur de plus en plus concurrentiel, nous devons innover pour rester productifs, tout en respectant l'environnement et sans toutefois perdre nos racines », explique Francisco Bujalance.  Et d’ajouter :« Pour différentes raisons, les chargeuses sur chenilles Bobcat T770 sont idéales pour ce type de travail. D'une part, parce que nous avons besoin de moins de personnel, le travail est plus facile et progresse plus rapidement. Les chargeuses s’adaptent également très bien aux divers types de terrains, même difficiles, qu’ils soient plats ou en pente, secs ou boueux. D’autre part, parce que leurs performances et leur maniabilité sont un autre atout majeur. Pour des raisons d'espace, les oliveraies sont de plus en plus remplies. Il faut donc une machine très compacte telle que la Bobcat T770 pour se déplacer dans ces voies étroites avec rapidité et facilité ». La Bobcat T770 avec son parapluie et sa pince fait beaucoup plus que n'importe quelle autre récolteuse d'olives. En comptabilisant un coût de main-d’œuvre réduit, les exploitants obtiennent un excellent retour sur investissement à moyen terme. De plus, il n’est pas nécessaire de déplacer ni de manipuler les olives, car le parapluie se place directement dans la remorque, ce qui rend le travail plus propre et permet de récolter le produit rapidement et au meilleur moment. La plantation avait déjà utilisé la Bobcat T770 lors des précédentes récoltes. © Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg

 

CONJONCTURE

Record de ventes de matériels aux Pays-Bas pour 2018

KUBOTA KX 016-4  Bl'A 15 04 18 - copie.jpg
Doosan pneus.jpg

Dans sa dernière édition, le magazine néerlandais BOUWMACHINES a dévoilé les chiffres des ventes  de matériels de terrassement pour 2018. Ainsi pour les minipelles pas moins de 3150 machines, ont été vendues à savoir +15% contre 2750 en 2017. Il en va de même avec les pelles sur pneus : 725 contre 706. Belle progression de 10% pour les pelles sur chenilles qui affichent 840 unités contre 765 en 2017. Relevons encore les chargeuses sur pneus au-dessus de 80 ch qui atteignent 590  machines contre 465 en 2017 soit +27%.Au total pour ces 4 produits ce sont 5320 machines livrées soit 620 unités  en plus par rapport à 2017.

HITACHI Rembert Vandamme - copie.jpg
CASE.jpg

Les trios de tête

Pelles sur chenilles: Caterpillar (155 unités), Hitachi (126) et Doosan (111).

Pelles sur pneus: Doosan (147 unités), Liebherr (139) et Volvo (98)

Chargeuses sur pneus >80 ch: Volvo (226), Caterpillar (141) et Case (65).

Minipelles: Kubota (1420), Takeuchi (295) et Hitachi (235).

© Bull BTP

casque + bison jaune copie - copie 2.jpg